Extension Factory Builder
30/12/2012 à 18:06
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un barrage près d'une église dans le nord-est du Nigeria le 13 mai 2012. Un barrage près d'une église dans le nord-est du Nigeria le 13 mai 2012. © AFP

Quinze chrétiens ont été égorgés par des islamistes présumés au cours d'une attaque survenue vendredi à Musari, un village du nord-est du Nigeria, proche de la base du groupe islamiste Boko Haram, ont déclaré une source humanitaire et des habitants dimanche.

Quinze chrétiens ont été égorgés par des islamistes présumés au cours d'une attaque survenue vendredi à Musari, un village du nord-est du Nigeria, proche de la base du groupe islamiste Boko Haram, ont déclaré une source humanitaire et des habitants dimanche.

"D'après les informations que nous avons recueillies, les assaillants se sont introduits dans des maisons et ont tué quinze personnes dans leur sommeil", a dit une source humanitaire sous couvert d'anonymat. Le porte-parole de l'armée avait confirmé samedi l'attaque perpétrée vendredi à Musari, évoquant seulement cinq morts dont un policier nigérian, sans donner plus de détails. Le village de Musari est situé dans les environs de Maiduguri, le repaire du groupe islamiste Boko Haram.

Dimanche, ce porte-parole a maintenu le bilan de cinq morts, précisant que certaines victimes avaient été tuées par balle et d'autres attaquées avec des machettes. Les autorités nigérianes ont toutefois tendance à sous-estimer le nombre de morts dans des attaques, et la source humanitaire a confirmé les informations des habitants qui ont parlé de 15 personnes égorgées.

Parmi les victimes, "il y avait un policier de la circulation et 14 civils. Les victimes ont été choisies car elles étaient toutes chrétiennes. Certaines avaient déménagé dans le quartier pour fuir d'autres régions touchées par les attaques de Boko Haram", a expliqué la source humanitaire.

Les habitants ont imputé cette attaque à Boko Haram. "Les assaillants sont entrés sans faire de bruit dans les maisons dont les habitants étaient tous chrétiens et ont égorgé les victimes. Ils ont tué quinze personnes", a déclaré un habitant.

Boko Haram, qui se réclame des talibans afghans, veut créer un Etat islamique dans le nord du Nigeria. Les violences attribuées au groupe ainsi que leur répression sanglante par les forces de l'ordre ont fait, selon les estimations, plus de 3.000 morts depuis 2009. Pays le plus peuplé d'Afrique, le Nigeria compte 160 millions d'habitants, le sud étant à majorité chrétienne et le nord à majorité musulmane.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Nigeria

Boko Haram : intervention tchadienne, présence française et métastases

Boko Haram : intervention tchadienne, présence française et métastases

La lutte contre Boko Haram est LE sujet du sommet des chefs d'État et gouvernement de l'Union africaine qui se tient du 30 au 31 janvier à Addis-Abeba. Dernières nouvelles du front.[...]

Goodluck, IBK, Kabila... Les grands absents du sommet de l'UA

Ils sont restés chez eux, trop occupés par leurs affaires internes. Plusieurs poids lourds du continent ne seront pas sur la photo de famille du 24e sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union[...]

Nigeria : Goodluck Jonathan à la reconquête du sud, à deux semaines de la présidentielle

À deux semaines de la présidentielle, Goodluck Jonathan, candidat à sa réélection, a poursuivi mercredi sa campagne dans le sud du Nigeria, région où se concentre la production[...]

Boko Haram : selon Amnesty, Abuja savait que Baga et Monguno étaient visées

L'armée nigériane aurait été avertie à plusieurs reprises de l'imminence des attaques de Boko Haram contre Baga et Monguno, qui ont fait des centaines de morts début janvier. les[...]

Boko Haram : des survivants du massacre de Baga racontent

Boko Haram poursuit son avancée dans le nord-est du Nigeria. Une percée qui n'est pas sans conséquence sur les populations civiles, principales victimes des exactions du groupe islamiste. Témoignages[...]

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : "Boko Haram nous concerne tous"

Pour Hiroute Guebre Sellassie, l’envoyée spéciale de Ban Ki-moon au Sahel, Boko Haram n’est pas que le problème du Nigeria et la communauté internationale doit se mobiliser avant[...]

Les élections de février, un test décisif pour l'unité du Nigeria

Comfort Ero dirige le programme Afrique à Nairobi depuis janvier 2011 au sein de Crisis Group. À moins d’un mois d’élections qui sont déjà l’objet de vives controverses, le[...]

Nigeria : la ville de Maiduguri doit-elle craindre une nouvelle attaque de Boko Haram ?

Boko Haram s'approche dangereusement de Maiduguri. Après la prise d'une nouvelle localité dimanche dans le nord-est du Nigeria par le groupe islamiste, l'étau se resserre autour de la capitale de l'État[...]

Jusqu'où ira Boko Haram ?

Le monstre grandit aux confins du Nigeria. Villes et villages tombent les uns après les autres, toujours dans le sang, et personne ne paraît en mesure d'arrêter les islamistes armés. Ni le[...]

Nigeria : Boko Haram s'empare de Monguno, dernier verrou militaire avant Maiduguri

Boko Haram poursuit son avancée dans le nord-est du Nigeria. Dimanche, le groupe terroriste a pris le contrôle de Monguno, une ville stratégique où se trouvait la dernière base militaire de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20121230180654 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20121230180654 from 172.16.0.100