Extension Factory Builder
30/12/2012 à 16:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Omar Sy est à l'affiche du film 'De l'autre côté du périph', en salle le 19 décembre. Omar Sy est à l'affiche du film "De l'autre côté du périph", en salle le 19 décembre. © AFP

Propulsé personnalité préférée des Français en détrônant Yannick Noah, l'acteur Omar Sy, César 2012 pour "Intouchables", désormais installé à Los Angeles et entré au Musée Grévin, n'en finit pas à 34 ans de conquérir les coeurs avec son sourire rayonnant et son humour inoxydable.

Propulsé personnalité préférée des Français en détrônant Yannick Noah, l'acteur Omar Sy, César 2012 pour "Intouchables", désormais installé à Los Angeles et entré au Musée Grévin, n'en finit pas à 34 ans de conquérir les coeurs avec son sourire rayonnant et son humour inoxydable.

   

A lire aussi

   

Omar Sy, la nouvelle star.

 

Au firmament de la célébrité depuis l'énorme succès d'"Intouchables", comédie culte vue par 48 millions de spectateurs dans le monde, dont près de 19,5 millions en France, Omar Sy est devenu dimanche la personnalité préférée des Français au détriment du chanteur et ancien tennisman qui occupait la première place du baromètre bi-annuel Ifop pour le JDD depuis décembre 2007.

Omar Sy devance l'acteur et humoriste Gad Elmaleh. Yannick Noah arrive en 3e position, suivi de l'humoriste Jamel Debbouze, l'acteur oscarisé Jean Dujardin, l'imitateur Laurent Gerra et à la 7e place, Simone Veil.

SAV

Au cinéma, son rôle de Driss, "nounou" canaille d'un aristocrate tétraplégique, incarné par François Cluzet dans le film d'Eric Toledano et Olivier Nakache, a achevé d'imposer sa haute silhouette déliée et son rire communicatif. Les spectateurs étaient déjà familiers de ses mimiques pour le SAV (Service après vente des émissions), sketches conduits chaque soir sur Canal+ avec son complice Fred Testot.

Star consensuelle restée proche du public malgré la gloire, le bel Omar était déjà 3e l'an dernier, puis 2e cet été de ce Top 50 du JDD. Le palmarès de décembre 2012 compte sept humoristes dans les dix premiers. "Bien sûr, j'ai envie de durer mais pas à n'importe quel prix", a-t-il déclaré à l'hebdomadaire du dimanche. "Je veux rester libre de fonctionner à l'envie, ne pas être emprisonné dans un devoir de résultat".

"L'impact" d'Omar Sy va bien au-delà du succès d'"Intouchables", estime Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop. "Sa joie, sa bonne humeur, son énergie sont en résonance avec les valeurs plébiscitées par les Français".

Depuis la mi-décembre, sa statue de cire trône au Musée Grévin, à Paris, aux côtés des doubles de Charlie Chaplin et de Michael Jackson. La popularité d'Omar Sy, relève Frédéric Dabi, valide sans doute aussi un modèle républicain cher aux Français: la réussite et l'ascension sociale des enfants de banlieue. Quittant l'école avant le Bac, Omar Sy, né en 1978, rejoint Jamel Debbouze, originaire de Trappes lui aussi, qu'il accompagne sur Radio Nova où il débute et rencontre Fred Testot.

"Pas envie d'être le Noir à la mode"

A partir des années 2000, il tourne pour le cinéma et décroche son premier rôle d'importance dans "Nos Jours heureux", pour, déjà, Eric Toledano et Olivier Nakache. Le même duo fera de nouveau appel à lui pour "Tellement Proches". L'humour, Omar Sy le maîtrise avec panache à l'écran et dans la vie. Mais le gamin de Trappes est bien plus qu'un joyeux drille. Après avoir été consacré en février 2012 par le César du meilleur acteur, le premier pour un comédien noir, il déclarait: "Je n'ai pas envie d'être le Noir à la mode" ni de "véhiculer des clichés".

Dans le film "De l'autre côté du périph" de David Charhon, à l'affiche depuis le 19 décembre et deuxième au box office, il n'évite cependant pas les clichés du "d'jeune du 9-3" ni certains trucs "à la Driss", dans ce tandem de flics aux antipodes l'un de l'autre. Loin du périphérique parisien, l'acteur s'est installé depuis l'été avec sa famille à Los Angeles pour une année de vacances. Pas pour échapper au fisc français, assurait-il récemment à l'édition suisse de 20 minutes, dans un clin d'oeil à Gérard Depardieu.

Et, pourquoi pas, réussir à percer à Hollywood... Omar est déjà apparu aux Etats-Unis en octobre dans la publicité du jeu vidéo "Call of Duty" aux côtés de Robert Downey Jr.
Une future star Outre-Atlantique ? "Intouchables", le film français le plus vu au monde, est déjà en course pour les Golden Globes et les Oscars 2013.

"Je vais présenter le film aux votants, explique Omar Sy. Je tenterai de les convaincre jusqu'au dernier moment. Et pour ça, j'apprends encore l'anglais!"
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

États-Unis : le couple Obama parle de son expérience du racisme

États-Unis : le couple Obama parle de son expérience du racisme

Dans un entretien publié mercredi sur le site du magazine "People", le président américain, Barack Obama, et son épouse, ont révélé quelques actes de racisme ordinaire don[...]

États-Unis : 70 ans après son exécution, un Africain-Américain de 14 ans innocenté

Une juge de Caroline du Sud vient d'annuler la condamnation à mort de George Stinney, un afro-américain de 14 ans exécuté le 16 juin 1944 dans une prison de Columbia pour le meurtre supposé de[...]

Irak : gros revers pour l'État islamique

Plusieurs chefs du groupe État islamique en Irak ont été tués récemment dans des frappes aériennes américaines dans le nord de l'Irak, où des combattants kurdes ont[...]

Diaspora : Consuelo Cruz Arboleda, Africaine-Sud-Américaine

Depuis presque dix ans, cette Colombienne installée à Madrid coordonne le groupe afro-socialiste au sein du Parti socialiste ouvrier espagnol.[...]

États-Unis : torture sans limites pendant la présidence de George W. Bush

Durant la présidence de George W. Bush, sous couvert de guerre contre le terrorisme, la CIA a eu recours à la torture. Avec une cruauté sans bornes, selon un rapport accablant du Sénat[...]

Benjamin Stora : "La France peine à se voir comme une nation construite par ses migrants"

Entretien avec le patron de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, l'historien français Benjamin Stora.[...]

Oubliez le McDo, à Paris, les fast-foods africains passent à l'offensive !

En quelques années, le marché de la restauration rapide en France a vu venir de nouveaux acteurs, les fast-foods africains. Malgré la frilosité des banques à les aider, certains ont réussi[...]

Démocratie et torture

Très mauvaise fin d'année pour le dogme selon lequel "la démocratie est le stade suprême du développement politique". On nous a tant de fois assuré que c'est le[...]

États-Unis : Hillary Clinton, future présidente ?

L'épouse de Bill Clinton n'est pas encore candidate à la présidentielle de 2016, mais nul doute qu'elle le sera bientôt. Sera-t-elle la première femme à accéder à la[...]

Algérie : au Val-de-Grâce, un Bouteflika peut-il en cacher un autre ?

La santé d'Abdelaziz Bouteflika a une nouvelle fois fait parler d'elle mardi. Selon des médias algériens, le président algérien aurait été hospitalisé une nouvelle fois au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers