Extension Factory Builder
29/12/2012 à 16:14
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président égyptien Mohamed Morsi, le 22 novembre 2012 au Caire. Le président égyptien Mohamed Morsi, le 22 novembre 2012 au Caire. © AFP

Le président égyptien Mohamed Morsi a assuré que la nouvelle Constitution, qui divise le pays depuis des semaines, garantissait l'égalité des droits de tous, dans un discours devant le Sénat, désormais détenteur du pouvoir législatif.

Le président égyptien Mohamed Morsi a assuré que la nouvelle Constitution, qui divise le pays depuis des semaines, garantissait l'égalité des droits de tous, dans un discours devant le Sénat, désormais détenteur du pouvoir législatif.

"Tous sont égaux devant la loi, et dans cette Constitution", a déclaré le président islamiste à propos du texte élaboré par une commission dominée par son camp et validé il y a une semaine par référendum, promettant "la liberté pour tous, sans exception".

Lors du scrutin les 15 et 22 décembre où à peine un tiers des électeurs se sont rendus aux urnes, les égyptiens ont approuvé par près de 64% des voix la nouvelle loi fondamentale, qui a été au coeur de manifestations émaillées de violences parfois meurtrières entre partisans et adversaires de M. Morsi.

Le texte est désormais entré en vigueur et confie le pouvoir législatif au Sénat, dominé par les islamistes, dans l'attente de nouvelles élections législatives prévues dans un délai de deux mois. Mais l'opposition reproche à cette Constitution d'ouvrir la voie à une islamisation accrue de la législation et de ne pas offrir de garanties suffisantes aux droits des femmes ainsi qu'aux libertés d'expression et de culte.

Estimant que l'adoption du texte mettait un terme à près de deux ans de transition après la chute de son prédécesseur Hosni Moubarak, M. Morsi a évoqué la nécessité de s'attaquer désormais à la crise économique, aggravée par la chute de la livre égyptienne et le report d'un prêt de 4,8 milliards de dollars du Fonds monétaire international en raison de la crise politique. "Les indicateurs généraux de la situation sociale et économique ont montré des progrès notables", a cependant assuré M. Morsi.

Dans un discours télévisé mercredi, le président islamiste s'était engagé à concentrer son attention sur l'économie et à remanier en ce sens son gouvernement. Parallèlement, deux ministres, dont un islamiste modéré, ont annoncé leur départ du gouvernement en raison de désaccords avec sa politique.




 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : abandon des poursuites contre Moubarak, retour à l'ancien régime ?

Égypte : abandon des poursuites contre Moubarak, retour à l'ancien régime ?

En abandonnant les poursuites contre Hosni Moubarak pour meurtres de manifestants, la justice égyptienne a déçu les espoirs de la révolution. Mais faut-il pour autant parler de retour de l'ancie[...]

Un cinquième colosse d'Amenhotep III dévoilé en Égypte

Une immense statue du pharaon Amenhotep III a été dévoilée dimanche à Louxor, où trônent déjà quatre colosses du célèbre roi qui a régné[...]

Égypte : un nouveau groupe de 438 islamistes devant la justice militaire

Le parquet égyptien a déféré samedi devant la justice militaire un nouveau groupe de 438 partisans du président islamiste destitué Mohamed Morsi pour des violences meurtrières en[...]

Égypte : Alaa El Aswany, le héraut d'Al-Tahrir

Dans ses chroniques, le romancier égyptien Alaa El Aswany évoque la révolution, l'islam politique et ses frères humains. Rencontre avec un colosse jovial fidèle à son antienne :[...]

Terrorisme en Égypte : après la Grande-Bretagne, le Canada ferme son ambassade au public

Pour des raisons de sécurité, liées aux risques supposés d'attentats en Égypte, l'ambassade du Canada au Caire a suspendu lundi ses services au public. La veille, la Grande-Bretagne avait pris la[...]

Égypte : quatre islamistes condamnés à mort pour le meurtre de manifestants

Un tribunal égyptien a condamné à mort dimanche quatre membres des Frères musulmans, confrérie du président destitué par l'armée Mohamed Morsi, pour le meurtre de[...]

Coupe de la CAF : Al-Ahly arrache son 19e trophée dans le temps additionnel

Le club égyptien d'Al-Ahly a arraché la Coupe de la Confédération, son 19e trophée continental, des mains des Ivoiriens de Séwé San Pedro grâce à un but marqué[...]

Égypte : peine de mort confirmée pour sept islamistes accusés d'avoir tué 25 policiers

Un tribunal égyptien a confirmé samedi les condamnations à mort de sept islamistes reconnus coupables d'implication dans la mort de 25 policiers tués dans le Sinaï (nord-est) en 2013 et de[...]

France - Égypte : notre ami le raïs

Le président Sissi est loin de se distinguer par un comportement démocratique exemplaire. Mais, au nom des intérêts commerciaux et de la lutte antiterroriste, les Occidentaux ferment les yeux.[...]

Égypte : 188 nouvelles condamnations à mort d'opposants

La justice égyptienne a condamné mardi 188 personnes à mort pour le meurtre d'au moins 13 policiers lors de violences en août après la dispersion de sit-in de partisans du président[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers