Extension Factory Builder
29/12/2012 à 16:14
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président égyptien Mohamed Morsi, le 22 novembre 2012 au Caire. Le président égyptien Mohamed Morsi, le 22 novembre 2012 au Caire. © AFP

Le président égyptien Mohamed Morsi a assuré que la nouvelle Constitution, qui divise le pays depuis des semaines, garantissait l'égalité des droits de tous, dans un discours devant le Sénat, désormais détenteur du pouvoir législatif.

Le président égyptien Mohamed Morsi a assuré que la nouvelle Constitution, qui divise le pays depuis des semaines, garantissait l'égalité des droits de tous, dans un discours devant le Sénat, désormais détenteur du pouvoir législatif.

"Tous sont égaux devant la loi, et dans cette Constitution", a déclaré le président islamiste à propos du texte élaboré par une commission dominée par son camp et validé il y a une semaine par référendum, promettant "la liberté pour tous, sans exception".

Lors du scrutin les 15 et 22 décembre où à peine un tiers des électeurs se sont rendus aux urnes, les égyptiens ont approuvé par près de 64% des voix la nouvelle loi fondamentale, qui a été au coeur de manifestations émaillées de violences parfois meurtrières entre partisans et adversaires de M. Morsi.

Le texte est désormais entré en vigueur et confie le pouvoir législatif au Sénat, dominé par les islamistes, dans l'attente de nouvelles élections législatives prévues dans un délai de deux mois. Mais l'opposition reproche à cette Constitution d'ouvrir la voie à une islamisation accrue de la législation et de ne pas offrir de garanties suffisantes aux droits des femmes ainsi qu'aux libertés d'expression et de culte.

Estimant que l'adoption du texte mettait un terme à près de deux ans de transition après la chute de son prédécesseur Hosni Moubarak, M. Morsi a évoqué la nécessité de s'attaquer désormais à la crise économique, aggravée par la chute de la livre égyptienne et le report d'un prêt de 4,8 milliards de dollars du Fonds monétaire international en raison de la crise politique. "Les indicateurs généraux de la situation sociale et économique ont montré des progrès notables", a cependant assuré M. Morsi.

Dans un discours télévisé mercredi, le président islamiste s'était engagé à concentrer son attention sur l'économie et à remanier en ce sens son gouvernement. Parallèlement, deux ministres, dont un islamiste modéré, ont annoncé leur départ du gouvernement en raison de désaccords avec sa politique.




 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : plus de 500 islamistes arrêtés après les heurts avec la police

Égypte : plus de 500 islamistes arrêtés après les heurts avec la police

La manifestation commémorative de l'anniversaire de la révolte de 2011 a dégénéré lundi en affrontements sanglants entre policiers et islamistes au Caire. Plus de 500 personnes ont é[...]

Triste anniversaire de la révolution en Égypte: onze morts et un enterrement

Onze personnes ont été tuées lors d'affrontements entre les manifestants islamistes et la police dimanche en Égypte, tandis qu'une militante socialiste morte la veille était enterrée.[...]

Égypte: une manifestante tuée à la veille de l'anniversaire de la révolution de 2011

Une manifestante a été tuée samedi soir au Caire lors de heurts avec la police durant une rare manifestation d'un mouvement de gauche, a indiqué un responsable à la veille du quatrième[...]

Égypte : une révolution en perdition

Au jour du 4e anniversaire de la révolution, l’Égypte est plus que jamais déchirée entre une passion pour son nouveau dirigeant Abdel Fattah al-Sissi et la peur de voir la révolution[...]

Égypte : les deux fils de Moubarak sont libres, mais...

Un tribunal égyptien a ordonné aujourd'hui la libération d'Alaa et de Gamal Moubarak, les deux fils de l'ex-président Hosni Moubarak. Mais un nouvel épisode judiciaire les attend.[...]

Au tribunal, Morsi répète qu'il reste le "président" égyptien

À l'audience de l'un de ses procès pour lesquels il encourt la peine de mort, l'ex-président islamiste égyptien Mohamed Morsi, destitué en 2013 par l'armée, a répété[...]

Décès de l'actrice égyptienne Faten Hamama, icône du cinéma arabe

L'actrice égyptienne Faten Hamama, icône du cinéma arabe et ex-femme du célèbre acteur Omar Sharif, est décédée samedi à l'âge de 83 ans, a indiqué son[...]

Égypte: les autorités religieuses mettent en garde contre la nouvelle une de "Charlie Hebdo"

L'instance représentant l'islam auprès des autorités égyptiennes, Dar al-Ifta, a "mis en garde" contre la publication d'un nouveau dessin représentant le prophète Mahomet dans le[...]

Égypte : Moubarak reste en prison en attendant d'être rejugé pour corruption

Hosni Moubarak sera rejugé dans la seule affaire de corruption qui le maintenait en détention, mais son éventuelle remise en liberté dépend d'une nouvelle décision de la justice.  [...]

Homosexualité en Égypte : verdict inédit de la justice pour les 26 hommes accusés de "débauche"

Les 26 hommes accusés de "débauche" pour avoir organisé et participé à des "orgies homosexuelles" dans un hammam public ont été acquittés lundi par la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20121229161407 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20121229161407 from 172.16.0.100