Extension Factory Builder
02/12/2012 à 11:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des rebelles du M23 croisent un camion de policiers congolais, à Goma le 1er décembre. Des rebelles du M23 croisent un camion de policiers congolais, à Goma le 1er décembre. © AFP/Phil Moore

Le retrait des rebelles du M23 de Goma , capitale de la riche province minière du Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, est "un pas vers la bonne direction", a affirmé dimanche à l'AFP le porte-parole du gouvernement de RDC, Lambert Mende.

Le retrait des rebelles du M23 de Goma , capitale de la riche province minière du Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, est "un pas vers la bonne direction", a affirmé dimanche à l'AFP le porte-parole du gouvernement de RDC, Lambert Mende.

   

Radio Okapi, parrainée par l'ONU, brouillée à Kinshasa

   

La diffusion de Radio Okapi, parrainée par les Nations unies en République démocratique du Congo (RDC), est brouillée à Kinshasa depuis samedi soir, a affirmé un rédacteur en chef de la radio dimanche matin, estimant que la mesure est liée à une interview d'un chef de la rébellion congolaise du M23. "Le Conseil supérieur de l'audiovisuel nous accuse de ne pas avoir transmis la grille de programmes, mais ce brouillage intervient après que nous ayons diffusé jeudi une interview de Jean-Marie Runiga", le chef politique du M23, a expliqué le rédacteur en chef, sans vouloir être nommé.

 "Nous avons effectivement constaté ce retrait. Nous disons que c'est un pas vers la bonne direction," a déclaré M. Mende, dans la première réaction publique du gouvernement au repli des rebelles. La rébellion du M23, qui combat l'armée régulière de RDC depuis environ huit mois dans le Nord-Kivu, avait pris Goma le 20 novembre, et s'en est retirée samedi.

"Nous pensons que la voie est ainsi ouverte pour les autres voies du processus qui doivent conduire a la pacification totale," a poursuivi le porte-parole du gouvernement dimanche. Ces autres voies impliquent un "désarmement du M23", qui lui-même "passe par l'écoute des griefs (des rebelles) par le président de la République", Joseph Kabila, "écoute" qui va commencer "incessamment", a-t-il ajouté.

Le M23, est composé d'ex-rebelles essentiellement tutsi congolais, qui avaient été intégrés à l'armée de RDC en 2009 à l'issue d'un accord de paix avec Kinshasa. Ils se sont mutinés il y a environ huit mois, estimant que le gouvernement n'avait jamais pleinement respecté ses engagements.

Aux termes d'une médiation des pays des Grands Lacs, la rébellion a accepté cette semaine de se retirer de Goma, et des autres zones alentours fraîchement conquises, en échange de l'ouverture de négociations avec le président Kabila.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

'Mbata ya bakolo' : au Congo, la vie sans les 'Zaïrois' de RDC

"Mbata ya bakolo" : au Congo, la vie sans les "Zaïrois" de RDC

Comment vivre sans les "Zaïrois" ? Lancée début avril, l’opération "Mbata ya bakolo" ("La gifle des aînés" en lingala) a laissé des traces dans le[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

RDC : après les massacres à Béni, la ville n'a plus confiance dans l'armée

Les rebelles ougandais de l'ADF-Nalu (Forces démocratiques alliées – Armée de libération de l’Ouganda) sèment la terreur à Beni, dans l'est de la RDC.[...]

Ebola : l'épidémie en RDC est dûe à une nouvelle souche

Le virus Ebola qui sévit actuellement en RDC est issu d'une nouvelle souche. C'est la conclusion d'une étude publiée dans la revue américaine The New England Journal of Medicine.[...]

RDC : nouveau massacre de civils par les rebelles ougandais

Vingt-deux personnes, majoritairement des femmes et des enfants, ont été massacrées vendredi soir lors d'une nouvelle tuerie commise par des rebelles ougandais dans l'est de la République[...]

RDC : Kinshasa veut expulser le responsable des droits de l'homme de l'ONU

Kinshasa a demandé jeudi le rappel de Scott Campbell, chef du bureau de l'ONU pour les droits de l'homme en RDC, au lendemain de la publication d'un rapport de ses services dénonçant des crimes commis par[...]

RDC : 26 morts dans une attaque à Beni, attribuée à l'ADF-NALU

Des rebelles ont attaqué le village de Beni, à l'est de la RDC, dans la nuit de mercredi à jeudi. Vingt-six personnes ont été tuées.[...]

RDC : Lambert Mende répond à Linda Thomas-Greenfield

Lambert Mende Omalanga est ministre des Médias et porte-parole du gouvernement de la RDC.[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Comment l'Europe empêche le retour des migrants africains dans leur pays d'origine

Selon une étude de l'Ined publiée mercredi, les restrictions de la politique migratoire européenne constituent la principale barrière au retour des migrants dans leur pays d'origine.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers