Extension Factory Builder
24/11/2012 à 10:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un rebelle syrien en deuil après la mort d'un camarade, le 20 novembre 2012 à Maraat al-Numa. Un rebelle syrien en deuil après la mort d'un camarade, le 20 novembre 2012 à Maraat al-Numa. © AFP

De violents combats opposaient samedi rebelles et forces gouvernementales dans les quartiers sud de Damas bombardés par l'artillerie du régime de Bachar al-Assad, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Lors des combats qui ont duré toute la nuit et se poursuivaient le matin, de nombreuses roquettes sont tombées sur Qadam et Tadamoun, deux quartiers pauvres du sud de Damas depuis lesquels les rebelles tentent de gagner le centre de la capitale, a précisé l'ONG. Dans l'autre grande ville du pays, Alep (nord), des affrontements meurtriers opposaient également insurgés et soldats, a ajouté l'OSDH qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins en Syrie.

Par ailleurs, les artilleurs du régime ont poursuivi dans la nuit leurs bombardements sur les provinces de Deraa (sud), d'Idleb (nord-ouest) et de Deir Ezzor (est), déjà sous le feu vendredi des roquettes et des obus de mortier des troupes régulières, selon l'OSDH.

Une rébellion de plus en plus audacieuse

Vendredi, une centaine de personnes ont péri dans des violences à travers le pays où le conflit armé déclenché par la répression d'une contestation populaire, a fait plus de 40.000 morts en 20 mois, selon l'OSDH. Ces dernières semaines, les rebelles ont gagné du terrain dans le nord et tiennent désormais une large zone dans les provinces d'Idleb et d'Alep, à la lisière de la Turquie, ainsi que dans l'est, où ils ont chassé l'armée d'un important secteur proche de l'Irak.

De son côté, l'armée, bousculée par une rébellion de plus en plus audacieuse, a réduit ses ambitions territoriales pour se concentrer sur une ligne partant du sud, passant par Damas et le centre de la Syrie et rejoignant le pays alaouite et la côte, dans le nord-ouest, estiment des analystes.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Libye : Le Drian sonne le tocsin contre les jihadistes...

Libye : Le Drian sonne le tocsin contre les jihadistes...

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, tente de convaincre François Hollande et certains des alliés régionaux de la France de la nécessité d'une intervention direct[...]

Algérie : Rachid Nekkaz contre le FLN

L'homme d'affaires algérien Rachid Nekkaz passe pour un original, voire un provocateur. Son dernier "coup" ? Jouer les justiciers en portant plainte contre le patron du FLN.[...]

Maroc : la relève de l'Amazigh Power

Artistes, écrivains ou acteurs associatifs, ils incarnent une nouvelle génération de militants qui se battent pour que la composante berbère de l'identité nationale se traduise dans tous[...]

Maroc : Bouhcine Foulane, 34 ans, la musique amazigh

Ils veulent faire revivre la musique amazigh sous un aspect moderne. Ribab Fusion - le ribab est une sorte de violon à corde unique typiquement amazigh -, ce sont six musiciens âgés de 26 à[...]

Maroc : Brahim El Mazned, 47 ans, les festivals berbères

Derrière le manager culturel, connu sous la casquette de directeur artistique du festival Timitar d'Agadir, il y a l'ethnologue, celui qui a sillonné toute l'Afrique, allant à la rencontre des[...]

Maroc : Mounir Kejji, 42 ans, le désenclavement rural

Né à Goulmima, non loin d'Errachidia, il a été tour à tour militant universitaire, associatif et politique. Aujourd'hui, Mounir Kejji veut se consacrer au désenclavement des[...]

Maroc : Lahcen Amokrane, 36 ans, l'enseignement

Le secrétaire général de la Fédération nationale des associations d'enseignants du tamazight a du pain sur la planche. Depuis son introduction dans les établissements primaires en[...]

Maroc : Rachid El Hahi, 41 ans, l'action politique

Derrière le peintre, il y a le militant politique, celui qui, en 1991, comptait déjà parmi les signataires de la charte d'Agadir, premier document recensant les principales revendications amazighs et[...]

Maroc : Brahim Oummad, 31 ans, le développement durable

Sur le mont Alban, à 1 600 mètres d'altitude, les jeunes d'Imider ont improvisé un petit campement où ils organisent souvent des sit-in pour protester contre la politique d'exclusion[...]

Maroc : Khadija Arouhal, 35 ans, poète

En 1994, alors qu'elle était encore collégienne, elle écrit un poème en tifinagh - l'alphabet amazigh, qu'elle a appris toute seule - et l'épingle sur le panneau d'affichage de son[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex