Extension Factory Builder
18/11/2012 à 11:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Jacob Zuma proclame son innocence, le 7 avril 2009 devant la Haute Cour de Durban. Jacob Zuma proclame son innocence, le 7 avril 2009 devant la Haute Cour de Durban. © AFP

Le journal "Sunday Times" a fait dimanche de nouvelles révélations embarrassantes pour le président sud-africain Jacob Zuma, attestant des fortes pressions exercées pour que la justice renonce in extremis à le poursuivre pour corruption en 2009.

Le parquet sud-africain a tenté en vain de bloquer la parution de l'article et saisi en référé un tribunal de Pretoria qui en a finalement autorisé la publication tard samedi soir.

Inculpé en 2007 dans une vaste affaire de corruption autour d'un contrat public d'armement, dans laquelle un de ses conseillers a été condamné, M. Zuma avait été blanchi trois semaines avant le scrutin présidentiel du 22 avril 2009.

Selon le Sunday Times, qui s'est procuré 300 pages d'emails internes à la justice, mémos et minutes de réunions de l'époque, le magistrat instructeur, qui avait contre toute attente levé les charges pesant contre M. Zuma, a subi d'intenses pressions pour prendre cette décision.

"Ces documents posent des questions sur la raison pour laquelle le magistrat en charge du dossier à l'époque, Mokotedi Mpshe, a ignoré l'avis de sa hiérarchie et mis M. Zuma hors de cause, se fondant sur des enregistrements d'écoutes téléphoniques pour estimer qu'il était victime d'un complot", écrit le Sunday Times.

Au fil de ces documents, il apparaît selon le Sunday Times que ses supérieurs n'étaient pas d'accord, que les enquêteurs se sont sentis victimes d'un chantage, qu'ils ont relancé maintes fois M. Mpshe pour qu'il engage les poursuites et qu'à leurs yeux, sa décision de ne pas le faire souffre de vices juridiques majeurs.

Présidentielle de 2009

Le Sunday Times cite aussi les extraits d'un mémo adressé au parquet par l'avocat de M. Zuma insistant lourdement début 2009 pour un abandon des charges, invoquant un risque de perturber les élections ou de provoquer une crise constitutionnelle.

L'abandon des charges avait ouvert la voie à une élection sans encombre de M. Zuma, candidat de l'ANC après avoir évincé l'ancien président Thabo Mbeki à la tête du parti.

Personne n'a cependant jamais pu consulter in extenso le dossier ayant conduit le magistrat instructeur à prendre sa décision, notamment les mystérieuses écoutes téléphoniques, opportunément arrivées aux mains des avocats de M. Zuma et dont ils se sont servis pour prouver que la procédure était une manipulation d'un des principaux enquêteurs pour l'abattre politiquement.

M. Zuma, inculpé en décembre 2007 de corruption, fraude et racket, était soupçonné d'avoir sollicité des pots-de-vins auprès du groupe d'armement français Thales, alors qu'il était vice-président du pays (1999-2005).

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique du sud

L'Afrique, cible prioritaire de l'industrie des biens de consommation européenne

L'Afrique, cible prioritaire de l'industrie des biens de consommation européenne

L'Afrique sera d'ici à 2017 le deuxième marché prioritaire pour l'industrie des biens de consommation européenne, selon une étude du cabinet Deloitte. Le continent devrait enregistrer une hausse [...]

CAN 2015 : Sénégal, Afrique du Sud, Cameroun, Zambie, Burkina et Gabon qualifiés

Le Sénégal d'Alain Giresse, l'Afrique du Sud, le Cameroun, la Zambie, le Burkina Faso et le Gabon se sont qualifiés samedi pour la CAN 2015, lors de l'avant-dernière journée des [...]

AfricaCom : les innovations télécoms qui ont marqué l'année 2014

Les jurés de la 7e édition des AfricaCom Awards ont rendu dans la nuit du 12 novembre leur verdict. Petit panorama des innovations récompensées lors de cet événement clé de[...]

Procès Pistorius : la demande d'appel du parquet sera examinée le 9 décembre

Le parquet sud-africain était insatisfait de la condamnation à cinq ans de prison du champion paralympique Oscar Pistorius pour avoir abattu sa petite amie. Sa demande d'appel sera examinée le 9[...]

Livres : et il est comment le dernier Deon Meyer ?

Rien ne va plus pour le capitaine Benny Griessel : son engin ne répond plus comme il le souhaiterait. Et non, nous ne parlons pas là de son arme de service... Pas d'inquiétude majeure pour autant,[...]

Afrique du Sud : comment l'explosion du Cosatu menace l'ANC

L'union des métallurgistes sud-africains (Numsa) a été exclue samedi de la centrale syndicale Cosatu, alliée historique du Congrès national africain (ANC). Une décision qui ne sera pas[...]

Afrique du Sud : un monument en métal d'armes fondues pour Meyiwa, capitaine des Bafana Bafana

La Fédération sud-africaine de football (Safa) a annoncé, jeudi, vouloir lancer une collecte d'armes à feu illégales pour les fondre et en faire un monument en métal en hommage à[...]

Afrique du Sud : 2 ex-dirigeants d'extrême droite condamnés pour avoir projeté d'assassiner Zuma

Accusés de préparer des attentats contre le président sud-africain, Jacob Zuma, et son adjoint, Kgalema Motlanthe, deux ex-dirigeants du Parti fédéral de la liberté (FVP), formation[...]

Mode : Khothatso Tsotetsi, les codes des townships

Entre les fashion weeks africaines, l'exportation des tissus et les défilés en Occident, le stylisme africain est en plein essor. Portraits de créateurs locaux qui revendiquent leur héritage hors du[...]

Mode : David Tlale, de la coiffure à la couture

Entre les fashion weeks africaines, l'exportation des tissus et les défilés en Occident, le stylisme africain est en plein essor. Portraits de créateurs locaux qui revendiquent leur héritage hors du[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers