Extension Factory Builder
18/11/2012 à 11:16
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'évêque égyptien Tawadros, le 17 octobre 2012 au Caire. L'évêque égyptien Tawadros, le 17 octobre 2012 au Caire. © AFP

Tawadros II, le nouveau patriarche des Coptes orthodoxes d'Égypte, la plus importante communauté chrétienne du Moyen-Orient, a été intronisé dimanche matin à la cathédrale Saint-Marc du Caire.

Tawadros II, 60 ans, a été fait "pape d'Alexandrie, patriarche de toute l'Afrique et du siège de Saint-Marc" lors d'une cérémonie en présence du Premier ministre Hicham Qandil. Le président islamiste Mohamed Morsi, qui avait été invité, avait fait savoir vendredi qu'il se ferait représenter.

La charge a été transmise à Tawadros II par l'évêque Pachomius, chef par intérim de cette Eglise, au cours d'une cérémonie alternant chants, psaumes et hommages en arabe, en grec, en anglais et en langue copte, un idiome utilisé pour la liturgie.

En présence de dizaines de hauts ecclésiastiques aux riches habits brodés, Tawadros II a reçu les attributs de sa fonction, en particulier une tiare et un crucifix en or.

Il s'est ensuite assis sur le massif trône de Saint-Marc, orné de deux lions de bois, où il a reçu l'accolade de nombreuses personnalités religieuses et civiles, dont le chef du gouvernement, qui est musulman.

Le 118e patriarche des Coptes d'Egypte succède à Chenouda III, décédé en mars après quatre décennies à la tête de cette communauté qui représente 6 à 10% des 83 millions d'Egyptiens.

L'évêque Tawadros, pré-sélectionné avec deux autres candidats par un vote en octobre des dignitaires de l'Eglise, avait été désigné le 4 novembre par un tirage au sort effectué par un enfant au cours d'une cérémonie religieuse.

Climat d'inquiétude

Cette succession survient dans un climat d'inquiétude pour les chrétiens d'Egypte, confrontés à une montée en puissance de l'islam politique qui s'est traduite par l'élection en juin d'un président issu des Frères musulmans.

Les Coptes, déjà très peu représentés dans les instances gouvernementales et la haute fonction publique, redoutent de se voir marginalisés encore davantage. Ils s'inquiètent également de la multiplication des heurts à caractère confessionnels, parfois meurtriers, visant leur communauté.

Tawadros II est réputé ouvert au dialogue avec l'islam, mais ces derniers jours, il a mis en garde contre la tentation d'instaurer un "Etat religieux" en Egypte, en référence à une possible extension du champ d'application de la charia (loi islamique) dans la future Constitution.

Les Eglises chrétiennes d'Egypte ont d'ailleurs annoncé samedi le retrait de leurs représentants siégeant à la commission chargée de rédiger cette Constitution, dominée par les islamistes.

La future Constitution doit remplacer celle en vigueur sous le président Hosni Moubarak, renversé en février 2011, et qui faisait déjà des "principes" la charia la "source principale", mais pas unique, de la législation.

Les puissants milieux fondamentalistes salafistes, qui concurrencent les Frères musulmans sur le terrain de l'islam politique, font pression pour que cette formulation soit revue afin de faire des "préceptes" de la charia la source exclusive de la loi.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : un officier de police tué par une bombe au Caire

Égypte : un officier de police tué par une bombe au Caire

Un officier de police égyptien a été tué vendredi soir par l'explosion d'une bombe au Caire, a-t-on appris de source sécuritaire officielle.[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johanesburg en passant par Kumasi au Ghana, "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte[...]

Égypte : double attentat au Caire, cinq blessés dont deux policiers

Deux bombes ont explosé mardi au Caire. Cinq personnes, dont au moins deux policiers, ont été blessées.[...]

La danse orientale, à corps perdus

Tantôt vénérée tantôt méprisée, la danse orientale peine aujourd'hui à se produire sur les scènes du monde arabe. Retour sur un art populaire à la[...]

Égypte : une bombe explose au Caire, trois blessés dont deux policiers

L'explosion d'une bombe posée entre deux voitures, près d'un point sécurité dans le centre du Caire, a blessé deux policiers et un civil, selon des sources au sein des services de secours et[...]

La présidentielle égyptienne sera supervisée par l'Union européenne

L'Union européenne va, pour la première fois, superviser l'élection présidentielle prévue fin mai en Égypte. L'ex-homme fort de l'armée, Abdel Fattah al-Sissi, en est le grand[...]

Maghreb : Ô Rap ! Ô désespoir !

De Rabat à Tripoli, ils traduisent, avec des paroles parfois très crues, la colère et les frustrations de la jeunesse face à l'oppression et à l'injustice, mais aussi sa[...]

Égypte : dans les mâchoires d'Al-Qaïda

Quasi démilitarisé par l'accord de paix israélo-égyptien de 1979, le Sinaï est devenu le sanctuaire d'une demi-douzaine de groupes jihadistes dont les attentats vont se multipliant.[...]

Égypte : trois figures de la révolte de 2011 condamnées à de la prison ferme

Les peines de trois ans de prison ferme infligées à trois figures de la révolte de 2011 contre Hosni Moubarak ont été confirmées, lundi, par un tribunal égyptien. Ce dernier a[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers