Extension Factory Builder
18/11/2012 à 11:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le joueur d'al-Ahly Waleed Soliman (à droite) avec Wajdi Bouazzi de l'Espérance de Tunis. Le joueur d'al-Ahly Waleed Soliman (à droite) avec Wajdi Bouazzi de l'Espérance de Tunis. © AFP

Le club égyptien d'Al-Ahly s'est offert un septième sacre en Ligue des champions d'Afrique samedi soir en venant à bout de l'Espérance sportive de Tunis (EST) 2-1 lors de la finale retour dans la capitale tunisienne.

A l'aller, les deux équipes avaient fait match nul (1-1) à Borg al-Arab (nord de l'Egypte), il y a deux semaines.

Samedi, la première mi-temps a été à sens unique, les Egyptiens dominant une équipe tunisienne peu inspirée devant son public et malgré la présence de sa star, Youssef Msakni, longtemps incertain après avoir subi il y a quinze jours une opération de l'appendicite.

Le gardien de l'EST, Ben Cherifa devait multiplier les parades (9, 25, 26) pour préserver ses cages. Il finissait par céder à la 43e minute sur un tir de Mohamed Nagy, dit +Geddo+, bien servi au point de penalty.

Au retour des vestiaires, les Espérantistes relevaient leur niveau de jeu. Le Camerounais Ndjeng manquait d'égaliser (53), son tir du bout du pied rasant le poteau droit des Egyptiens.

La réaction d'Al Ahly ne se faisait pas attendre. Soliman, recevant une belle passe des 40 mètres, lobait le dernier défenseur avant de tirer du gauche pour inscrire le but du break (62). Le buteur était cependant contraint de quitter le terrain quelques instants plus tard, blessé.

Les Tunisois tentaient de réagir et c'est Ndjeng qui se montrait encore une fois le plus dangereux et le plus inspiré, trouvant le poteau deux minutes plus tard. C'est aussi lui qui parvenait à redonner l'espoir à l'EST en marquant d'un tir aux 6 mètres (84).

Les Espérantistes ne réussissaient toutefois pas à arracher la prolongation et l'addition aurait pu être encore plus lourde si le gardien Ben Cherifa n'avait pas arrêté un penalty (90), puis un tir à bout portant (90+5).

Match sous surveillance

Le match qui se déroulait au stade de Radès, près de Tunis, était entouré de mesures de sécurité spécifiques, des violences ayant opposé à plusieurs reprises des supporteurs tunisiens ces derniers mois.

Seuls 31.000 spectateurs (30.000 Tunisiens, 1.000 Egyptiens) âgés de plus de vingt ans ont été autorisés, sur présentation d'une pièce d'identité, à prendre place dans l'enceinte pouvant accueillir 60.000 personnes.

Aucun incident n'avait été signalé une heure après la fin du match.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Égypte : quand Sissi tacle la France au sujet du dossier libyen

Égypte : quand Sissi tacle la France au sujet du dossier libyen

Lors d'une rencontre au Caire avec une délégation française, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi n'a pas manqué de faire savoir ce qu'il pensait de la gestion par la France du doss[...]

Dans les archives de JA : la mort de Hassan II, roi du Maroc

Il y a quinze ans, le 23 juillet 1999, le Roi du Maroc Hassan II succombait à une longue maladie, deux semaines après avoir fêté ses 70 ans. Jeune Afrique réédite plusieurs articles[...]

Conflit israélo-palestinien : le médiateur égyptien marche sur des oeufs

Le Caire considère le Hamas à la fois comme une organisation terroriste et comme un rempart contre les jihadistes. Une position qui rend la médiation égyptienne difficile dans le conflit[...]

Conflit israélo-palestinien : de l'audace !

Ofer Bronchtein est président du Forum international pour la paix, ancien conseiller de Yitzhak Rabin.[...]

Libye : violents combats entre milices rivales à Benghazi et à Tripoli

À Benghazi et à Tripoli, autour de l'aéroport, les combats se poursuivaient mercredi, alors que l'entrée en fonction du nouveau Parlement (à Benghazi) a été fixée au 4[...]

Maroc : un millier de migrants clandestins tentent en vain de passer la frontière à Melilla

Mercredi, un millier de migrants en provenance d'Afrique subsaharienne ont tenté de pénétrer dans l'enclave espagnole de Melilla au Maroc, ont annoncé les autorités locales. Leur tentative a[...]

Défense : quelles capacités militaires pour la Tunisie en 2014 ?

Adoptées au dernier trimestre de l'année 2013, les premières mesures pour pallier les carences des armées de terre et de l'air ont été mises en oeuvre par le nouveau gouvernement tunisien[...]

Gaza : Israël accusé de possibles crimes de guerre par l'ONU

Alors que débute la troisième semaine de l'offensive israélienne sur la bande de Gaza, la haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Navi Pillay, a demandé une enquête sur les possibles[...]

Maroc : mort de Hassan II, la nuit du destin

À l'occasion des quinze ans de la mort de Hassan II, Jeune Afrique réedite quelques articles d'époque. Dans celui-ci, paru dans JA n° 2012 du 30 juillet au 9 août 1999, François Soudan[...]

Maroc : il y a quinze ans, la mort de Hassan II

Il y a tout juste quinze ans, le 23 juillet 1999, le roi du Maroc Hassan II s'éteignait à Rabat après trente-huit ans de règne. "Jeune Afrique" réédite un article de son n°[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers