Extension Factory Builder
16/11/2012 à 18:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La ville sainte de Jérusalem. La ville sainte de Jérusalem. © AFP

Une roquette tirée par le Hamas depuis Gaza a frappé vendredi les environs de Jérusalem, pour la première fois dans l'histoire du conflit israélo-palestinien, marquant une nouvelle escalade dans la confrontation entre Israël et les groupes armés palestiniens.

Au troisième jour de la confrontation entre Tsahal et le Hamas, le ministre de la Défense Ehud Barak a ordonné le rappel de nouveaux réservistes après le début de mobilisation de 16 000 d'entre eux, Israël se disant prêt à élargir son opération.

Jamais un projectile n'avait été tiré depuis la bande de Gaza en direction de la Ville sainte, située à quelque 65 km. Il a atteint une zone inhabitée dans le bloc de colonies du Goush Etzion en Cisjordanie, au sud-ouest de Jérusalem, sans faire de victime, selon la police. Ce tir marque encore un nouveau palier dans l'escalade, après le tir jeudi et vendredi de trois roquettes contre la métropole de Tel-Aviv, plus au nord, dont deux sont tombées en mer.

Dans la bande de Gaza, où Israël a lancé mercredi son offensive « Pilier de défense » avec l'assassinat du chef militaire du Hamas Ahmed Jaabari, l'armée a poursuivi ses raids aériens, faisant cinq morts palestiniens, selon des sources médicales. Au total, en trois jours, 23 Palestiniens ont péri et 235 ont été blessés dans près de 500 frappes israéliennes alors que que trois Israéliens ont été tués dans la chute d'une roquette palestinienne sur leur immeuble dans le sud d'Israël.

La nouvelle escalade est survenue malgré les appels internationaux à la retenue et après la brève visite à Gaza du Premier ministre égyptien Hicham Qandil, dont le pays a dénoncé l'offensive israélienne comme « une agression flagrante contre l'humanité » et promis qu'il « ne laisserait pas Gaza seule ».

La ville Sainte est l'une des principales pierres d'achoppement des négociations de paix israélo-palestiniennes, Israël considérant Jérusalem comme sa capitale « unifiée et indivisible » alors que les Palestiniens veulent faire de la partie orientale occupée de la ville la capitale de leur futur État.

Roquette Qassam

À Gaza, la branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, a revendiqué le tir sur Jérusalem où la sirène d'alerte a retenti dans l'arès-midi. « Nous avons bombardé Jérusalem occupée avec une roquette M75 mise au point par Al-Qassam », a-t-elle écrit dans un communiqué. Quelques heures plus tôt, une roquette s'est abîmée au large de Tel-Aviv comme la veille, provoquant un début de panique sur la plage qui longe la côte de la métropole israélienne. Elle a chuté à 200 m du front de mer où est située l'ambassade américaine. Jamais un projectile tiré depuis la bande de Gaza n'était tombé aussi profondément en territoire israélien.

« L'aviation a mené l'essentiel des missions et nous avons enregistré des succès significatifs. L'armée est désormais prête à élargir l'opération », avait déclaré auparavant Moshé Yaalon, le ministre des Affaires stratégiques. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, en pleine campagne électorale, avait dit jeudi que son pays prendrait « toute action nécessaire » face aux roquettes de Gaza.

280 roquettes tirées sur Israël

Depuis mercredi, 280 roquettes ont été tirées de Gaza sur Israël, dont 131 ont été interceptées par le système anti-missile « Iron Dome », selon l'armée. Selon la police, plus de 50 roquettes ont été tirées de Gaza sur le sud d'Israël pendant la nuit.

Un journaliste de l'AFP a vu des transports de troupes blindés et des bulldozers se masser près de la barrière à la frontière entre Israël et la bande de Gaza, où sont stationnés des chars depuis 48 heures.Des manifestations de soutien au Hamas, un mouvement qui prône la lutte armée contre Israël et refuse de le reconnaître, ont eu lieu en Cisjordanie, en Iran, au Caire et dans les camps palestiniens au Liban.

Plusieurs pays occidentaux, dont les États-Unis et l'Allemagne, ont appelé l'Égypte, dirigée par les Frères musulmans, mouvement dont est issu le Hamas, à exercer son influence pour calmer la situation. Au Liban, le mouvement chiite Hezbollah, qu'une guerre dévastatrice a opposé en 2006 à Israël, s'est félicité des frappes sur Tel-Aviv, parlant d'un développement « significatif ».Après l'Égypte, la Tunisie a annoncé que son ministre des Affaires étrangères Rafik Abdessalem se rendrait samedi à Gaza.

Ahmed Jaabari est le plus important chef militaire palestinien à avoir été tué par un raid israélien depuis la fin de la dévastatrice offensive « Plomb durci » (décembre 2008-janvier 2009) qui n'avait pas permis l'arrêt des tirs de roquettes palestiniennes.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Algérie : Valls, Taubira et les moines de Tibhirine

Algérie : Valls, Taubira et les moines de Tibhirine

Manuel Valls, le Premier ministre français, et Christiane Taubira, la garde des Sceaux, seraient attendus en visite officielle à Alger avant la fin de l'année.L'occasion pour les familles des moines [...]

Pourquoi les médias français ne comprennent rien à la Tunisie

Clichés éculés, raccourcis stupéfiants, partialité délibérée... Les internautes tunisiens n'ont pas de mots assez durs pour qualifier la couverture de leur pays par les[...]

Israël : ces femmes juives en burqa

Mues par une obsession névrotique de la chasteté, des femmes issues du milieu ultraorthodoxe revendiquent le port du voile intégral. Sous l'oeil réprobateur des instances rabbiniques.[...]

Algérie : 1er novembre 1954, retour sur la "Toussaint rouge" de l'indépendance

Il y a soixante ans éclatait officiellement la guerre d'Algérie. Restée dans les mémoires comme la "Toussaint rouge", le 1er novembre 1954 est gravé dans les mémoires comme le [...]

1er novembre 1954 : le texte intégral de la déclaration du Secrétariat général du FLN

Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 1954, le Front de libération nationale algérien diffusait une déclaration portant sur l'insurrection face à l'occupation française. En voici le texte[...]

Ebola - Report de la CAN 2015 : la CAF dément "l'accord de principe"

La Confédération africaine de football (CAF) a démenti vendredi "l'accord de principe" annoncé par un quotidien marocain à propos d'un report de la Coupe d'Afrique des nations en raison[...]

Tunisie - Nida Tounes : après les législatives, le temps des alliances

L’enthousiasme suscité par les législatives tunisiennes du 26 octobre s’estompe. Les résultats sont tellement serrés que les alliances entre partis seront déterminantes.[...]

Ebola - Report de la Can 2015 : un accord de principe" aurait été trouvé

Lors d'une rencontre à Yaoundé, mercredi, entre des responsables marocains et la Confédération africaine de football (CAF), un "accord de principe" a été trouvé pour un[...]

Libye : des milices ont commis des "crimes de guerre" à l'Ouest, selon Amnesty

Dans un rapport publié jeudi, Amnesty International accuse des milices et des groupes armés d'avoir commis "des violations généralisées des droits de l'Homme, y compris des crimes de[...]

Ton divertissement, ma réalité

C'est une anecdote qu'on m'a racontée à Bruxelles la semaine dernière, qui n'est pas d'une importance planétaire, certes, mais que je tiens à partager avec vous car elle semble dire[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers