Extension Factory Builder
11/11/2012 à 19:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Baghdadi Mahmoudi, ancien Premier ministre de Mouammar Kaddafi, en Slovénie, le 6 mai 2010. Baghdadi Mahmoudi, ancien Premier ministre de Mouammar Kaddafi, en Slovénie, le 6 mai 2010. © Hrvoje Polan/AFP

Le dernier Premier ministre du régime libyen déchu, Baghdadi Mahmoudi, a comparu devant ses juges lundi à l'ouverture de son procès qui a été aussitôt reporté au 10 décembre, selon des journalistes de l'AFP sur place.

Mis à jour à 12h32.

Vêtu de l'habit traditionnel libyen, M. Mahmoudi comparaissait pour la première fois devant ce tribunal de Tripoli où sont jugés les principales figures de l'ancien régime de Mouammar Kadhafi renversé en octobre 2011 après huit mois d'un conflit armé dévastateur.

Le juge n'a pas fait lecture des chefs d'accusation contre M. Mahmoudi, mais le porte-parole du procureur général Taha Baara a déclaré dimanche à l'AFP qu'il était accusé notamment "d'actes portant atteinte à la sûreté de l'Etat".

Deux autres prévenus non identifiés, en état d'arrestation et qui devaient comparaître dans le cadre de la même affaire, n'ont pas été présentés, suscitant la protestation de la défense.

La séance a duré une dizaine de minutes et le procès a été ajourné au 10 décembre à la demande de la défense et du parquet. La défense a demandé le report pour disposer de plus de temps pour pouvoir étudier le dossier et préparer les plaidoiries.

Crise politique

Chef du gouvernement libyen de 2006 jusqu'aux derniers jours du régime Kadhafi, M. Mahmoudi avait fui la Libye en septembre 2011, peu après la prise de Tripoli par les rebelles.

Il avait été arrêté le 21 septembre à la frontière sud-ouest de la Tunisie, près de l'Algérie, puis livré à Tripoli le 24 juin après neuf mois de détention en Tunisie, où son extradition très controversée a déclenché une crise politique.

Plusieurs organisations de défense des droits de l'Homme, ainsi que des personnalités de l'opposition tunisienne, ont vivement critiqué la démarche, estimant qu'elle violait le droit international, malgré l'engagement de Tripoli à garantir un procès équitable aux dirigeants de l'ancien régime.

Début juillet, M. Mahmoudi a clamé son innocence devant des journalistes dans sa prison à Tripoli: "Je suis prêt à être jugé par le peuple libyen. Je suis soucieux de voir apparaître la vérité. Je suis sûr de moi et de mon innocence".

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Libye

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Attention : dangers

J'ai la curieuse et désagréable impression que notre pauvre monde ressemble en ce moment à un avion sans pilote, alors qu'il est entré dans une zone de turbulences. Comment ne pas en être[...]

Libye : qui arrêtera Daesh ?

D'un côté, un pays déchiré par les milices, squatté par l'État islamique et sur lequel prétendent régner deux gouvernements. De l'autre, des voisins africains et des[...]

Libye : suspension du dialogue pour une sortie de crise

Le Parlement libyen siégeant à Tobrouk (Est), reconnu par la communauté internationale, a décidé lundi de suspendre sa participation au dialogue sur une sortie de crise parrainé par[...]

Libye : attentat de l'EI contre la résidence de l'ambassadeur iranien, pas de victimes

La résidence de l'ambassadeur iranien à Tripoli, la capitale libyenne désertée par la majorité des diplomates étrangers, a été visée dimanche par un double attentat,[...]

Libye : un nouveau foyer jihadiste qui inquiète l'Europe et les pays voisins

Aux portes de l'Europe, le nouveau foyer jihadiste qui se développe en Libye alimente les pires craintes du Vieux continent mais inquiète aussi les voisins immédiats du pays, qui craignent un renforcement de[...]

Libye : 195 égyptiens évacués via la Tunisie

195 ressortissants égyptiens ont fui lundi la Libye en direction de la Tunisie après l’assassinat de 21 chrétiens coptes par le groupe État islamique (EI). Le gouvernement tunisien craint[...]

La Libye demande la levée de l'embargo sur les armes aux Nations unies

Mohammed al-Dairi, le ministre libyen des Affaires étrangères, a demandé mercredi à l'ONU de lever l'embargo sur les armes imposé à son pays afin de mieux lutter contre les groupes[...]

ONU : Égyptiens et Occidentaux divisés sur la stratégie à suivre contre le terrorisme en Libye

Pendant que le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi réclame publiquement une intervention militaire internationale en Libye, les pays occidentaux défendent l'option d'une solution politique et la[...]

ONU 

Égypte : Sissi réclame une résolution de l'ONU pour l'intervention d'une coalition en Libye

Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a réclamé mardi l'adoption d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU afin d'aller vers l'intervention d'une coalition contre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20121111193555 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20121111193555 from 172.16.0.100