Extension Factory Builder
11/11/2012 à 19:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Baghdadi Mahmoudi, ancien Premier ministre de Mouammar Kaddafi, en Slovénie, le 6 mai 2010. Baghdadi Mahmoudi, ancien Premier ministre de Mouammar Kaddafi, en Slovénie, le 6 mai 2010. © Hrvoje Polan/AFP

Le dernier Premier ministre du régime libyen déchu, Baghdadi Mahmoudi, a comparu devant ses juges lundi à l'ouverture de son procès qui a été aussitôt reporté au 10 décembre, selon des journalistes de l'AFP sur place.

Mis à jour à 12h32.

Vêtu de l'habit traditionnel libyen, M. Mahmoudi comparaissait pour la première fois devant ce tribunal de Tripoli où sont jugés les principales figures de l'ancien régime de Mouammar Kaddafi renversé en octobre 2011 après huit mois d'un conflit armé dévastateur.

Le juge n'a pas fait lecture des chefs d'accusation contre M. Mahmoudi, mais le porte-parole du procureur général Taha Baara a déclaré dimanche à l'AFP qu'il était accusé notamment "d'actes portant atteinte à la sûreté de l'Etat".

Deux autres prévenus non identifiés, en état d'arrestation et qui devaient comparaître dans le cadre de la même affaire, n'ont pas été présentés, suscitant la protestation de la défense.

La séance a duré une dizaine de minutes et le procès a été ajourné au 10 décembre à la demande de la défense et du parquet. La défense a demandé le report pour disposer de plus de temps pour pouvoir étudier le dossier et préparer les plaidoiries.

Crise politique

Chef du gouvernement libyen de 2006 jusqu'aux derniers jours du régime Kaddafi, M. Mahmoudi avait fui la Libye en septembre 2011, peu après la prise de Tripoli par les rebelles.

Il avait été arrêté le 21 septembre à la frontière sud-ouest de la Tunisie, près de l'Algérie, puis livré à Tripoli le 24 juin après neuf mois de détention en Tunisie, où son extradition très controversée a déclenché une crise politique.

Plusieurs organisations de défense des droits de l'Homme, ainsi que des personnalités de l'opposition tunisienne, ont vivement critiqué la démarche, estimant qu'elle violait le droit international, malgré l'engagement de Tripoli à garantir un procès équitable aux dirigeants de l'ancien régime.

Début juillet, M. Mahmoudi a clamé son innocence devant des journalistes dans sa prison à Tripoli: "Je suis prêt à être jugé par le peuple libyen. Je suis soucieux de voir apparaître la vérité. Je suis sûr de moi et de mon innocence".

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Libye

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte [...]

Libye : un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

Un diplomate tunisien a été enlevé jeudi à Tripoli, selon une source des services de sécurité.[...]

Libye : Ibrahim al-Jadhran, un milicien exigeant

Ibrahim al-Jadhran, qui bloque les terminaux pétroliers de Cyrénaïque depuis août 2013, a conclu un accord le 6 avril avec les autorités. Mais, selon ses proches, cet accord[...]

Tunisie - Rached Ghannouchi : moi, diplomate

Fort de ses nombreux contacts noués dans le monde arabe, le leader islamiste tunisien se rêve en médiateur sur la scène politique libyenne.[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Libye : l'ambassadeur de Jordanie enlevé à Tripoli

L'ambassadeur de Jordanie en Libye, Fawaz Al-Itan, a été enlevé mardi à Tripoli par des hommes armés. Son chauffeur aurait été blessé dans l'attaque.[...]

Le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar retiré en Libye ?

Selon le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), la présence en Libye de Mokhtar Belmokhtar serait une menace pour la paix. Le jihadiste algérien et ses hommes avaient occupé pendant[...]

Régime Kaddafi : le procès des anciens dignitaires libyens ajourné au 27 avril

La Cour pénale de Tripoli a décidé lundi d'ajourner au 27 avril le procès de 37 proches de Mouammar Kaddafi, dont son fils Seif el-Islam.[...]

Jean-Yves Le Drian : "IBK doit négocier, Samba-Panza aussi"

Mali, Centrafrique, Libye... Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, reconduit à son poste le 2 avril, est sur tous les fronts africains. Entretien avec un Breton sans états[...]

Régime Kaddafi : le procès des anciens dignitaires libyens pourrait être ajourné

Censé s'ouvrir lundi, le procès de Seif el-Islam Kaddafi et d'une trentaine de responsables du régime déchu pourrait être reporté.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers