Extension Factory Builder
11/11/2012 à 11:04
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une voiture de police à Conakry. Une voiture de police à Conakry. © Georges Gobet/AFP

La directrice nationale du Trésor public de Guinée, Aïssatou Boiro, a été assassinée dans la soirée du vendredi 9 novembre par un homme "en uniforme de l'armée guinéenne", dans un quartier résidentiel de Conakry, a appris samedi l'AFP de sources proches de sa famille et du ministère du Budget auquel elle était rattachée.

L'assassinat par balle, commis par un homme "en uniforme de l'armée guinéenne", s'est produit vers 21H00 (locales et GMT) dans le quartier chic de Kipé alors que Mme Boiro revenait du ministère du Budget, ont précisé ces sources.

Aïssatou Boiro a été à l'origine du démantèlement d'un réseau qui avait tenté en mai de détourner plus de 13 milliards de Francs guinéens (1,5 million d'euros) de la Banque centrale de la république de Guinée (BCRG) impliquant plusieurs cadres du Trésor public, du ministère des Finances et de la Banque centrale, indique-t-on de sources proches des milieux économiques et financiers à Conakry.

"Mme Boiro revenait du travail où elle avait participé à une réunion de cabinet au ministère du Budget. Son chauffeur était au volant de son véhicule. Il a été accosté par une autre voiture d'où sont sortis des hommes dont l'un était en uniforme de l'armée guinéenne", a déclaré la source proche de la famille.

"Règlement de comptes"

"C'est ce dernier qui a tiré sur elle alors qu'elle était au téléphone", a ajouté cette source. Les assaillants ont ensuite "tiré des coups de feu en l'air pour terroriser les passants avant de disparaître dans l'obscurité", a affirmé cette source.

L'assassinat a été confirmé par une source proche du ministère délégué au Budget, qui a précisé que Mme Boiro avait bien assisté à une réunion de cabinet au ministère de 19HOO à 20H00.

"L'assassinat de Mme Boiro n'est, ni plus ni moins, qu'un règlement de compte entre cadres guinéens", a affirmé cette source. Au moins neuf personnes ont été arrêtées à la suite du démantèlement du réseau qui avait tenté de détourner des fonds publics. Une autre est en fuite.

"Dynamique" et "incorruptible"

Décrite par ses collaborateurs interrogés par l'AFP comme une femme "courageuse", "dynamique" et "incorruptible", Mme Boiro, âgée de 58 ans, était mariée et mère de quatre enfants.

La Guinée, ex-colonie française à l'histoire marquée par la violence politico-militaire depuis son indépendance en 1958, est rongée par une corruption endémique. La lutte contre ce fléau est une des priorités affichée par Alpha Condé, premier président démocratiquement élu de Guinée, en novembre 2010.

Le chef de l'Etat était sorti indemne, en juillet 2011, d'une attaque à l'arme lourde de son domicile privé de Conakry. Une soixantaine de personnes au total, dont des militaires, avaient été arrêtées après cette attaque et la plupart poursuivies pour "attentat contre la sûreté de l'Etat" et "tentative d'assassinat" du chef de l'Etat.

Dix-sept des accusés ont été libérés en mars à la faveur d'un non-lieu. Deux sont décédés en détention, les autres demeurent en prison.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée

Ebola : ZMapp, remède miracle ?

Ebola : ZMapp, remède miracle ?

Tout juste arrivé au Liberia, le cocktail d'anticorps non homologué ZMapp donne des premiers résultats encourageants.[...]

Ebola - François Lounceny Fall : "Nous en appelons à plus de solidarité de la part des pays-frères africains"

Alors que l'Afrique de l'Ouest est frappée par une épidémie d'Ebola sans précédent, le ministre guinéen des Affaires étrangères, François Lounceny Fall, a fait le[...]

Le Maroc "solidaire" des pays touchés par Ebola au nom de sa politique africaine

Avec la suspension des vols d'Air France vers la Sierra Leone, le Maroc est le dernier pays à desservir de manière régulière les trois principaux pays frappés par l'épidémie[...]

Ebola : inquiète des conséquences économiques, la BAD va mobiliser 150 millions de dollars

Après avoir octroyé 60 millions de dollars à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), pour lutter contre l’épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la Banque africaine de[...]

Ebola : un médecin libérien traité avec le sérum ZMapp décède

Un médecin libérien contaminé par Ebola, qui avait reçu une dose du sérum expérimental ZMapp, est décédé dans la nuit de dimanche à lundi. Le ministre de la[...]

Ebola : pour la première fois, un expert de l'OMS touché par la maladie

Un expert de l'Organisation mondiale de la santé, opérant en Sierra Leone pour lutter contre l'épidémie d'Ebola, a contracté le virus à l'origine de la fièvre hémorragique,[...]

Ebola : ONU et OMS promettent des moyens sans précédent contre une épidémie "exceptionnelle"

L'ONU et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont promis samedi des moyens "sans précédent" au Liberia pour faire face à la propagation foudroyante du virus Ebola, qui menace les acquis[...]

Ebola : stopper la progression de l'épidémie "prendra 6 à 9 mois", selon l'OMS

L'épidémie d'Ebola a atteint une telle vitesse de propagation qu'il faudra de six à neuf mois pour l'arrêter, a prévenu vendredi un haut responsable de l'Organisation mondiale de la santé[...]

Ebola : le Sénégal ferme sa frontière avec la Guinée, 13 décès suspects en RDC

Alors que commence la tournée du coordinateur de l'ONU contre le virus Ebola dans les pays les plus touchés par l'épidémie, le Sénégal a décidé jeudi de fermer ses[...]

Ebolaphobie : l'Afrique mise au ban du monde ?

La psychose suscitée par le virus Ebola atteint parfois des records d'absurdité. Les raccourcis, les incompréhensions et les confusions alimentent l'inquiétude à l'étranger... qui peut[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex