Extension Factory Builder
10/11/2012 à 18:09
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'écrivain nigérian Wole Soyinka, le 1er mars 2012 à Enugu dans le sud est du Nigeria. L'écrivain nigérian Wole Soyinka, le 1er mars 2012 à Enugu dans le sud est du Nigeria. © Pius Utomi Ekpei/AFP

Etablir un dialogue avec le groupe islamiste Boko Haram serait faire preuve d'une "conciliation consternante", a estimé jeudi l'écrivain nigérian Wole Soyinka, prix Nobel de littérature, à l'occasion d'une conférence internationale à Lagos.

"Ne parlez pas aux auteurs de tueries, ne parlez pas à ceux qui ont fait du meurtre d'innocents leur philosophie", a déclaré M. Soyinka, devant les représentants de médias étrangers, en marge de la conférence Kuramo sur le développement.

Le président nigérian Goodluck Jonathan a déjà encouragé Boko Haram, accusé d'avoir tué des centaines de personnes depuis 2009, à formuler publiquement ses revendications, et le gouvernement a confirmé avoir des discussions "informelles" avec le groupe islamiste.

Pour Wole Soyinka, les violences perpétrées par la secte Boko Haram - qui a revendiqué des dizaines d'attentats et pris pour cible des chrétiens dans des églises, les forces de l'ordre et des responsables du gouvernement - sont "complètement incontrôlables".

Sanglante répression

"Et vous, les victimes, vous dites +s'il vous plaît, venez nous parler, nous ne savons pas ce que vous voulez+ (...) Quelle est cette façon de parler? Il s'agit d'une conciliation consternante!", a insisté l'écrivain nigérian.

Les forces de l'ordre nigérianes, qui n'ont pas réussi à mettre un terme à ces violences, sont accusées elles aussi de violations des droits de l'Homme dans leur sanglante répression contre les islamistes.

Un récent rapport d'Amnesty International les accuse d'exécutions sommaires notamment dans le Nord-Est, fief de Boko Haram, et selon Human Rights Watch, l'armée nigériane pourrait être coupable de crimes contre l'Humanité.

"Terre brûlée"

Wole Soyinka, qui pense que de telles exactions ont vraiment eu lieu, a qualifié l'action de l'armée dans le Nord-Est de "politique de la terre brûlée".

Les attaques de Boko Haram sont un "problème de sécurité" qui pose un défi d'un genre nouveau à l'armée nigériane, a estimé le premier prix Nobel africain de littérature (en 1986).

Les violences liées au groupe islamiste et leur répression sanglante par les forces de sécurité ont fait environ 3000 morts depuis 2009.

Wole Soyinka, 78 ans, ne dissocie pas son engagement politique de son œuvre et pourfend depuis des années la corruption et de la mauvaise gouvernance dans son pays richissime en pétrole.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Nigeria

Classement Forbes : 29 Africains dans le palmarès 2015

Classement Forbes : 29 Africains dans le palmarès 2015

Le magazine "Forbes" a livré lundi sa cuvée 2015 de milliardaires en dollars dans le monde. Cette année, le chiffre record de 1 826 personnalités a été atteint (181 de plus qu'en[...]

"My Fairy Tales" : Nneka, à foi haute

Habitée, la chanteuse nigériane Nneka sort un cinquième album aux accents mystiques qui entend servir de caisse de résonance aux souffrances de la diaspora africaine.[...]

Terrorisme : la communication de Boko Haram à l'âge de "réseaux" ?

Boko Haram est entré dans une nouvelle ère de sa communication. À l'instar de l'État islamique, le groupe terroriste nigérian utilise désormais les réseaux sociaux pour diffuser[...]

Boko Haram : attaque meurtrière au Niger sur une île du lac Tchad

Des combattants de Boko Haram ont pris d'assaut dimanche soir une île située dans les eaux nigériennes du lac Tchad. Aucun bilan n'était disponible dans l'immédiat, mais des sources locales[...]

Présidentielle nigériane : Attahiru Jega sera-t-il l'homme de la situation ?

Pour Attahiru Jega, le patron de la Commission électorale, veiller au bon déroulement de la présidentielle sera une gageure.[...]

Nigeria : Abuja annonce avoir repris 29 localités à Boko Haram

Le gouvernement fédéral nigérian a donné jeudi une liste de localités reprises par l’armée au groupe islamiste Boko Haram. Au total, 29 villes dans le Nord-Est seraient[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Nord du Nigeria : deux attentats suicides font des dizaines de victimes

Deux gares routières situées à Kona et à Biu, au nord du Nigeria, ont été la cible d'attentats suicides à deux jours d'intervalle. Au total, plus d'une cinquantaine de personnes[...]

Nigeria : Olusegun Obasanjo, la teigne de Goodluck Jonathan

L'ex-chef de l'État nigérian a rendu sa carte du parti au pouvoir. Un coup dur pour le président Jonathan, qui brigue un second mandat.[...]

Attention : dangers

J'ai la curieuse et désagréable impression que notre pauvre monde ressemble en ce moment à un avion sans pilote, alors qu'il est entré dans une zone de turbulences. Comment ne pas en être[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20121110180927 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20121110180927 from 172.16.0.100