Extension Factory Builder
10/11/2012 à 18:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Patrouille de rebelles du M23 dans l'Est de la RDC. Patrouille de rebelles du M23 dans l'Est de la RDC. © Junior D. Kannah/AFP

Le Mouvement du 23 mars (M23) a accusé l'armée, qui dément, d'avoir attaqué depuis le 8 novembre ses positions dans l'est de la République démocratique du Congo et menace de "riposter" si l'offensive se poursuit, a-t-on appris samedi auprès des rebelles.

"Depuis deux jours, l'armée congolaise nous attaque. Vendredi, elle a tué dix civils et des policiers du M23 sur l'axe de Kitagoma, à 90 kilomètres de Goma, à la frontière avec l'Ouganda", a déclaré à l'AFP le lieutenant-colonel Vianney Kazarama, porte-parole de la rébellion.

Une version démentie par l'armée régulière. "Nos troupes ne sont pas engagées dans un combat quelconque dans la zone. Nous savons que ce sont eux qui ont tué ces gens, plus de sept personnes, vers Kitagoma", a affirmé à l'AFP un officier supérieur d'Ishasa, un important poste-frontière avec l'Ouganda.

"Nous sommes juste ici, à Ishasa. Kitagoma, c'est en direction de Bunagana" - un autre grand poste-frontière avec l'Ouganda où s'est installé le président du M23, Jean-Marie Runiga , et ce sont eux qui contrôlent la zone là-bas", a-t-il ajouté.

Ex-rebelles

Le M23 est surtout composé de mutins ex-rebelles qui ont repris les armes contre l'armée en mai. Leurs positions sont adossées au Rwanda et à l'Ouganda voisins, accusés par des experts de l'ONU de soutenir le groupe armé - ce que démentent Kigali et Kampala.

Depuis août, une trêve relative est observée et une Conférence internationale de la région des Grands Lacs (CIRGL) travaille à la création d'une "force neutre" de 4.000 hommes qui doit être déployée d'ici décembre mais dont les contours restent flous.

"Le M23 ne peut pas le tolérer une telle situation. Le M23 a accepté la trêve (...) Par conséquent, il ne peut pas accepter que des gens soient tués et surtout les attaques sur nos positions. Nous mettons en garde le gouvernement de Kinshasa que nous allons riposter", a menacé le lieutenant-colonel Kazarama.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

La RD Congo vend son énergie et son potentiel agricole à Londres

 Le premier Global Africa Investment Summit à Londres a été nettement dominé par la présence des pays anglophones. Rare exception, la RD Congo a présenté plusieurs projets[...]

RDC : opération "villes mortes" dans les grandes agglomérations du Nord-Kivu

Une opération "villes mortes" a été organisée mardi dans la plupart des grandes agglomérations du Nord-Kivu (est de la RDC) pour protester contre l'insécurité[...]

"Mbata ya bakolo" : au Congo, la vie sans les "Zaïrois" de RDC

Comment vivre sans les "Zaïrois" ? Lancée début avril, l’opération "Mbata ya bakolo" ("La gifle des aînés" en lingala) a laissé des traces dans[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

RDC : après les massacres à Béni, la ville n'a plus confiance dans l'armée

Les rebelles ougandais de l'ADF-Nalu (Forces démocratiques alliées – Armée de libération de l’Ouganda) sèment la terreur à Beni, dans l'est de la RDC.[...]

Ebola : l'épidémie en RDC est dûe à une nouvelle souche

Le virus Ebola qui sévit actuellement en RDC est issu d'une nouvelle souche. C'est la conclusion d'une étude publiée dans la revue américaine The New England Journal of Medicine.[...]

RDC : nouveau massacre de civils par les rebelles ougandais

Vingt-deux personnes, majoritairement des femmes et des enfants, ont été massacrées vendredi soir lors d'une nouvelle tuerie commise par des rebelles ougandais dans l'est de la République[...]

RDC : Kinshasa veut expulser le responsable des droits de l'homme de l'ONU

Kinshasa a demandé jeudi le rappel de Scott Campbell, chef du bureau de l'ONU pour les droits de l'homme en RDC, au lendemain de la publication d'un rapport de ses services dénonçant des crimes commis par[...]

RDC : 26 morts dans une attaque à Beni, attribuée à l'ADF-NALU

Des rebelles ont attaqué le village de Beni, à l'est de la RDC, dans la nuit de mercredi à jeudi. Vingt-six personnes ont été tuées.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers