Extension Factory Builder
10/11/2012 à 10:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des pompiers à Trelans où un avion de transport de fret militaire algérien s'est écrasé. Des pompiers à Trelans où un avion de transport de fret militaire algérien s'est écrasé. © Sylvain Thomas/AFP

Les recherches se poursuivaient samedi en Lozère (France) pour retrouver les corps de deux personnes encore portées disparues dans le crash d'un avion de transport militaire algérien, vendredi 9 novembre. Celui-ci était parti du Bourget, en région parisienne, pour rejoindre Alger.

Vendredi soir, quatre corps avaient été retrouvés dans les débris de ce bimoteur de type CASA C-295 qui transportait six personnes. Un corps a été trouvé dans le poste de pilotage et trois autres dans la carlingue disloquée de l'appareil, a indiqué le procureur de Mende, Samuel Finielz, au cours d'une conférence de presse à Trélans, le village où a eu lieu l'accident.

Les circonstances du crash n'ont pas encore pu être établies. La pluie qui tombe à verse sur cette zone peu habitée de Lozère ne facilite pas le travail des sauveteurs, qui s'attendent à ce que les fouilles s'étendent sur plusieurs jours, a expliqué à l'AFP une source proche de l'enquête. Le plafond nuageux était trop bas samedi matin pour permettre aux hélicoptères de quadriller la zone. Quelque 80 CRS venus de Carcassonne ont été dépêchés sur les lieux pour aider aux recherches.

Météo brumeuse

Le bimoteur s'est écrasé vers 15H45 dans une zone située à environ 1.000 mètres d'altitude par une météo déjà brumeuse vendredi. L'accident est survenu dans un champ à proximité du village de Trélans, une petite commune située dans une région inhabitée, escarpée et boisée. Le maire, Bertrand Cayrel, a raconté à l'AFP avoir entendu un grand bruit et vu un panache de fumée, avant d'apercevoir l'appareil tressauter vraisemblablement pour se poser dans ce champ.

Des officiels algériens étaient présents sur les lieux samedi, a pu constater le correspondant de l'AFP sur place, alors que le consul d'Algérie à Montpellier Khaled Mouaki Benani était arrivé vendredi soir.

L'avion, qui transportait une cargaison de papier fiduciaire servant à la fabrication de billets pour le compte de la Banque d'Algérie s'est écrasé pour des raisons encore inconnues. Cinq militaires et un représentant de la Banque d'Algérie étaient à bord selon le ministère algérien de la Défense.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

IIe guerre mondiale : les victoires oubliées des 'indigènes'

IIe guerre mondiale : les victoires oubliées des "indigènes"

Avant le grand débarquement, la reconquête des Alliés est amorcée par la Corse et l'Italie. Des batailles aussi épiques que méconnues menées par les "indigènes&qu[...]

IIe guerre mondiale : les tirailleurs africains, ces héros de l'ombre

De Provence jusqu'en Alsace, des milliers de soldats venus des colonies sont morts pour libérer la France. Soixante-dix ans plus tard, Paris leur rend hommage. Une douzaine de chefs d'État africains devraient[...]

Youb Lalleg, tirailleur algérien : "La France m'a maltraité en retour"

L'Algérien Youb Lalleg, 95 ans, s'était engagé volontairement dans l'armée française en 1941. Malgré les injustices subies et la répression dont il a été[...]

Mali : les négociations de paix d'Alger reportées au 1er septembre

Après une première phase préparatoire en juillet, les pourparlers entre le gouvernement malien et les groupes armés vont reprendre le 1er septembre à Alger et non plus le 17 août comme[...]

Histoire : Alger, capitale de la résistance française

Alors qu'on célèbre, le 15 août, les 70 ans du débarquement de 1944 en Provence, auquel ont participé des milliers de combattants issus de l'empire colonial français, retour sur un[...]

Tirailleurs : le chagrin des indigènes

Tierno Monénembo est un écrivain guinéen, Prix Ahmadou-Kourouma 2012 pour Le Terroriste noir, sur Addi Bâ, héros méconnu de la Résistance..[...]

L'Algérie et le Maroc intensifient la lutte contre le trafic d'essence transfrontalier

Depuis le début de l'année, quelque 500 000 litres de carburant algérien destinés à l'exportation frauduleuse vers le Maroc ont été saisis par les gendarmes. La lutte s'intensifie[...]

Amor Hakkar, "La preuve" et le choix d'Ali

Accusé d'être le père d'un enfant conçu hors mariage, un Algérien hésite à avouer sa stérilité. Le considérera-t-on toujours comme un homme ?[...]

Le Maghreb des misogynes

Dignes descendantes des moudjahidate algériennes, nobles battantes du Maroc, filles de Bourguiba, vous pouvez être fières de vos élus ! Si, si. Je vais vous donner trois exemples qui vont vous[...]

Ramtane Lamamra : "L'Algérie est là pour régler les différends, pas pour les exacerber"

Catastrophe du vol AH 5017, négociations intermaliennes, relations avec le Maroc et la France, situation à Gaza, participation de l'armée nationale au défilé du 14 Juillet à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers