Extension Factory Builder
04/11/2012 à 15:59
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La zone de Kibati est contrôlée par l'armée congolaise, en lutte contre le M23. La zone de Kibati est contrôlée par l'armée congolaise, en lutte contre le M23. © AFP

Deux soldats, un Rwandais et un Congolais, ont été tués samedi soir lors d'un échange de tirs à Kibati, au nord de Goma, sur la frontière entre la République démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda, a-t-on appris de sources militaires congolaises dimanche.

Selon le colonel Olivier Hamuli, porte-parole de l'armée congolaise, un commando congolais aurait été pris pour cible par des militaires rwandais alors qu'il refusait de s'arrêter, après avoir été surpris en territoire rwandais où il était allé acheter de la bière.

Les militaires rwandais lui ont tiré dessus et l'ont tué. Voyant cela des militaires congolais ont tiré sur les soldats rwandais et en ont tué un, a expliqué l'officier. Cet échange de tir a été confirmé par un capitaine interrogé au téléphone par l'AFP. Le corps du militaire congolais n'a pu être récupéré, a-t-il précisé.

Kibati se trouve à une quinzaine de kilomètres au nord de Goma, la capitale provinciale du Nord Kivu, dans l'est de la RDC. Cette zone est contrôlée par l'armée congolaise, qui lutte contre le mouvement rebelle M23, qui contrôle une zone plus au nord.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

La RD Congo vend son énergie et son potentiel agricole à Londres

La RD Congo vend son énergie et son potentiel agricole à Londres

 Le premier Global Africa Investment Summit à Londres a été nettement dominé par la présence des pays anglophones. Rare exception, la RD Congo a présenté plusieurs projets &agr[...]

RDC : opération "villes mortes" dans les grandes agglomérations du Nord-Kivu

Une opération "villes mortes" a été organisée mardi dans la plupart des grandes agglomérations du Nord-Kivu (est de la RDC) pour protester contre l'insécurité[...]

"Mbata ya bakolo" : au Congo, la vie sans les "Zaïrois" de RDC

Comment vivre sans les "Zaïrois" ? Lancée début avril, l’opération "Mbata ya bakolo" ("La gifle des aînés" en lingala) a laissé des traces dans[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

RDC : après les massacres à Béni, la ville n'a plus confiance dans l'armée

Les rebelles ougandais de l'ADF-Nalu (Forces démocratiques alliées – Armée de libération de l’Ouganda) sèment la terreur à Beni, dans l'est de la RDC.[...]

Ebola : l'épidémie en RDC est dûe à une nouvelle souche

Le virus Ebola qui sévit actuellement en RDC est issu d'une nouvelle souche. C'est la conclusion d'une étude publiée dans la revue américaine The New England Journal of Medicine.[...]

RDC : nouveau massacre de civils par les rebelles ougandais

Vingt-deux personnes, majoritairement des femmes et des enfants, ont été massacrées vendredi soir lors d'une nouvelle tuerie commise par des rebelles ougandais dans l'est de la République[...]

RDC : Kinshasa veut expulser le responsable des droits de l'homme de l'ONU

Kinshasa a demandé jeudi le rappel de Scott Campbell, chef du bureau de l'ONU pour les droits de l'homme en RDC, au lendemain de la publication d'un rapport de ses services dénonçant des crimes commis par[...]

RDC : 26 morts dans une attaque à Beni, attribuée à l'ADF-NALU

Des rebelles ont attaqué le village de Beni, à l'est de la RDC, dans la nuit de mercredi à jeudi. Vingt-six personnes ont été tuées.[...]

RDC : Lambert Mende répond à Linda Thomas-Greenfield

Lambert Mende Omalanga est ministre des Médias et porte-parole du gouvernement de la RDC.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers