Extension Factory Builder
28/10/2012 à 10:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La frégate argentine retenue au port de Tema, près d'Accra, le 9 octobre 2012. La frégate argentine retenue au port de Tema, près d'Accra, le 9 octobre 2012. © AFP

Près d'une centaine d'embarcations ont défilé samedi sur le Rio de la Plata à Buenos Aires pour protester contre la saisie au Ghana de la frégate-école Libertad, tandis que huit anciens ministres argentins des Affaires étrangères ont réclamé sa "libération".

Près d'une centaine d'embarcations ont défilé samedi sur le Rio de la Plata à Buenos Aires pour protester contre la saisie au Ghana de la frégate-école Libertad, tandis que huit anciens ministres argentins des Affaires étrangères ont réclamé sa "libération". Répondant à un appel diffusé sur les réseaux sociaux, un cortège hétéroclite de barques, voiliers et yachts s'est lancé sur les eaux du Rio de la Plata.

"Nous avons voulu exprimer notre solidarité et notre soutien aux marins et à ce symbole si cher qu'est la frégate Libertad", a déclaré à l'AFP Pablo Cernadas, un des organisateurs de la manifestation maritime.

Les passagers des embarcations frappaient sur des casseroles et faisaient retentir les cloches et les sirènes de leurs navires tandis que, depuis la terre, le cortège naval était salué par environ 300 personnes brandissant des drapeaux argentins et des pancartes proclamant : "la frégate ne se rend ni ne se vend".

Fonds spéculatif

Egalement samedi, huit anciens chefs de la diplomatie argentine qui se sont succédé depuis le retour de la démocratie en 1983 ont signé une déclaration commune pour réclamer "la libération rapide de la frégate Libertad". "Nous exhortons le gouvernement à poursuivre ses démarches en cours auprès de toutes les instances politiques et juridiques internationales compétentes afin de mettre un terme à cet agisssement illicite qui engage la responsabilité de la République du Ghana envers la République argentine et la communauté internationale dans son ensemble", proclament les anciens ministres.

Le bateau école de la Marine argentine est retenu depuis le 2 octobre dans un port proche d'Accra à la demande du fonds spéculatif NML, qui a son siège aux îles Caïman, un paradis fiscal.

Buenos Aires refuse de donner suite aux demandes du fonds spéculatif, qui réclame plus de 370 millions de dollars (283 millions d'euros) après avoir refusé des offres d'échange de titres de dette à deux reprises, en 2005 et 2010.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Ghana

Ebola : le virus s'arrête-il vraiment aux frontières ?

Ebola : le virus s'arrête-il vraiment aux frontières ?

Pour éviter la pénétration du virus Ebola sur leur territoire, les pays encore épargnés renforcent la surveillance au niveau de leurs frontières. Est-ce suffisant pour empêcher la ma[...]

Crise : comment le Ghana en est-il arrivé là ?

Grisé par son nouveau statut de producteur de pétrole, le pays a laissé filer les déficits. Gare au recadrage ![...]

Ghana : foot, rap et sacrifice humain

Très remarqué pendant les dernières Coupes du monde, le footballeur ghanéen Asamoah Gyan n’a pas quitté les feux de l’actualité. La rumeur lui prête de sombres[...]

E-santé : le top 5 des applications mobiles en Afrique

Recevoir des informations sur son dossier médical en temps réel, géolocaliser le médecin le plus proche, tout savoir sur les symptômes d'Ebola. Grâce aux smartphones, les Africains[...]

Ebola : les ministres ouest-africains de la Santé se réunissent à Accra

Pour tenter de mettre un terme à la progression de l’épidémie de fièvre hémorragique due au virus Ebola en Afrique de l’Ouest, les ministres de la Santé des pays de la[...]

CAN 2015 : les groupes et le calendrier des éliminatoires

Alors que les matchs retour du dernier tour préliminaire se sont achevés dimanche 3 août, on connaît désormais les groupes des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2015, dont la[...]

Le Ghana s'en remet à l'aide du FMI

Le Ghana va demander formellement l'aide du FMI pour stabiliser son économie et sa monnaie, le cédi, qui a perdu plus de 40 % de sa valeur face au dollar depuis le début de l'année.[...]

Sommet États-Unis - Afrique : demandez le programme et suivez le guide !

Le premier sommet États-Unis - Afrique s'ouvre ce lundi à Washington. Durant trois jours, Barack Obama et près de cinquante chefs d'État et de gouvernement du continent évoqueront leur[...]

États-Unis : l'Afrique au sommet, séance de rattrapage pour Barack Obama

Du 4 au 6 août, le président américain accueille le premier sommet États-Unis - Afrique des chefs d'État et de gouvernement. La Maison Blanche reconsidère-t-elle pour autant[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex