Extension Factory Builder
28/10/2012 à 10:18
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des militaires après l'attaque contre une caserne le 21 octobre à Bissau. Des militaires après l'attaque contre une caserne le 21 octobre à Bissau. © AFP

L'armée de Guinée-Bissau a annoncé samedi l'arrestation d'un militaire considéré comme l'instigateur de l'attaque d'une caserne survenue la semaine dernière, présentée par les autorités comme une tentative de contre-coup d'État.

L'armée de Guinée-Bissau a annoncé samedi l'arrestation d'un militaire considéré comme l'instigateur de l'attaque d'une caserne survenue la semaine dernière, présentée par les autorités comme une tentative de contre-coup d'État. "Nous avons arrêté le capitaine Pansau N'Tchama, dirigeant de l'attaque du 21 octobre à Bissau", a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'armée, Ussumane Conaté. "Nous sommes en train de le transférer à Bissau", a-t-il ajouté.

Un communiqué confirmant l'arrestation a par ailleurs été lu à la radio nationale. Un autre porte-parole militaire, le capitaine Bwam Bissora, a déclaré que Pansau N'Tchama avait été arrêté, avec deux présumés co-instigateurs de l'attaque, dans la localité de Bolama, située sur l'île du même nom, dans l'archipel des Bijagos.

L'attaque survenue le dimanche 21 octobre avait fait sept morts, dont six des assaillants qui avaient été criblés de balles. Le septième mort était une sentinelle en position devant la caserne. Durant cette attaque, un groupe de soldats aurait tenté, de nuit, de prendre d'assaut la caserne des "Bérets rouges" près de l'aéroport de la capitale, Bissau. L'attaque avait été repoussée après une heure d'échanges de tirs puis les assaillants avaient pris la fuite.

Coup d'État

La Guinée-Bissau, dont l'histoire est jalonnée de coups d'État, est un petit pays d'Afrique de l'Ouest miné par le trafic de drogue, dans lequel des militaires de haut rang sont soupçonnés d'être impliqués. Aucun président n'a jamais mené son mandat à son terme, depuis l'indépendance du Portugal, en 1974.

Il y a six mois, le 12 avril, un coup d'État avait renversé le Premier ministre Carlos Gomes Junior, entre les deux tours de l'élection présidentielle, alors qu'il était arrivé en tête du premier tour.

Les militaires ayant mené le putsch d'avril, dirigés par le chef d'état-major des armées, le général Antonio Indjai, avaient ensuite rendu le pouvoir à des hommes politiques. Un accord avait été signé pour la mise en place d'autorités de transition, actuellement dirigées par le président Manuel Serifo Nhamadjo.

Ces autorités ont récemment accusé le Portugal - ancienne puissance coloniale - d'être derrière l'attaque de la caserne, dans le but de "faire revenir Carlos Gomes Junior au pouvoir". Le capitaine N'Tchama, membre lui-même des "Bérets rouges", est considéré comme ayant été à la tête du commando qui avait assassiné en 2009 le chef de l'Etat Joao Bernardo Vieira, quelques heures après l'assassinat du chef d'état-major des forces armées, Batista Tagmé Na Waie.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée Bissau

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte [...]

La diversité religieuse ? Une richesse inéquitablement répartie

Chrétiens, juifs, musulmans, animistes, athées... Sur Terre, ce n'est pas la diversité qui manque. Une enquête recense les pays où elle est le plus forte. Première en Afrique, la[...]

Guinée-Bissau : face à face entre José Mario Vaz et Nuno Gomes Nabiam au second tour

José Mario Vaz, du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée-Bissau et du Cap-Vert (PAIGC, principal parti du pays), affrontera le candidat de l'armée, Nuno Gomes Nabiam, le 18 mai, au second[...]

Élections en Guinée-Bissau : importante mobilisation avec au moins 70 % de participation

La participation aux élections présidentielle et législatives pourrait dépasser les 70 %. Les résultats sont attendus dès mercredi.[...]

La Guinée-Bissau a voté en masse pour tourner la page des putschs

Les électeurs de Guinée-Bissau ont voté massivement et calmement dimanche pour la présidentielle et les législatives, en espérant qu'elles permettront de tourner la page des coups[...]

La Guinée-Bissau vote dans l'espoir de tourner la page des coups d'État

Les électeurs de Guinée-Bissau ont commencé dimanche à voter à une présidentielle et des législatives dont ils espèrent qu'elles permettront de tourner la page des coups [...]

Guinée-Bissau : élections générales deux ans après un putsch

Les électeurs de Guinée-Bissau ont commencé à voter dimanche à une présidentielle et des législatives devant ramener l'ordre constitutionnel deux ans après un[...]

Vincent Foucher : "En Guinée-Bissau, beaucoup de politiques sont aussi des hommes d'affaires"

D'après le chercheur français Vincent Foucher, analyste à l'International Crisis Group, la mainmise de l'État de Guinée-Bissau sur les leviers de l'économie freine le[...]

Trafic de cocaïne et commerces illicites, bienvenue dans la Bissau Connection

Alors que l'économie de la Guinée-Bissau est sinistrée et que l'État sombre chaque jour un peu plus, le trafic de cocaïne et les commerces illicites prospèrent. Peu de chances que la[...]

Cinéma indépendant : "La bataille de Tabatô", de João Viana, à revoir les 6 et 11 avril à Paris

Le premier film de João Viana, "La Bataille de Tabatô", est rediffusé sur les écrans parisiens, les 6 et 11 avril, à l'occasion du festival organisé par l'Association du[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers