Extension Factory Builder
27/10/2012 à 17:06
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des électeurs américains votent par anticipation à Miami le 27 octobre 2012. Des électeurs américains votent par anticipation à Miami le 27 octobre 2012. © AFP

Barack Obama et Mitt Romney continuaient samedi d'appeler leurs partisans à voter par avance à l'approche de la présidentielle, mais l'arrivée prévue de l'ouragan Sandy sur la côte atlantique, très peuplée, pourrait empêcher les électeurs de se déplacer.

Barack Obama et Mitt Romney continuaient samedi d'appeler leurs partisans à voter par avance à l'approche de la présidentielle, mais l'arrivée prévue de l'ouragan Sandy sur la côte atlantique, très peuplée, pourrait empêcher les électeurs de se déplacer. Plus de 10,5 millions d'électeurs ont déjà voté par anticipation, par correspondance ou en personne, selon un décompte du "projet Elections" de l'Université George Mason, près de Washington.

Dans la dernière ligne droite avant le 6 novembre, les deux candidats poursuivaient leur train d'enfer. Barack Obama se rendait samedi dans le New Hampshire, un Etat qu'il avait emporté en 2008 mais où son adversaire s'avère menaçant. Avec seulement 4 grands électeurs, le poids de ce petit Etat du nord-est pourrait s'avérer crucial dans une élection qui s'annonce très serrée.

Mitt Romney devait de son côté rejoindre la Floride, dans le sud-est, le plus gros des dix Etats-clés avec ses 29 grands électeurs et l'un des plus disputés avec l'Ohio (nord). La Floride ouvre ses bureaux de vote samedi. L'ouragan Sandy, qui doit toucher la côte atlantique en début de semaine, pourrait gêner le vote par anticipation et a déjà perturbé l'emploi du temps du candidat républicain et du vice-président démocrate Joe Biden, qui ont chacun annulé leurs déplacements prévus ce week-end à Virginia Beach en Virginie (est).

Mais selon le professeur Michael McDonald, le record de 41 millions de votes anticipés établi il y a quatre ans (30% du total des voix) pourrait tout de même être battu. Notamment grâce aux bénévoles et salariés qui multiplient les appels téléphoniques et les visites aux électeurs pour leur rappeler les adresses et horaires des bureaux de vote. Dans ce domaine, Barack Obama avait prouvé sa supériorité en 2008 mais les républicains semblent rattraper leur retard.

Environ 40% des électeurs des huit plus grands Etats-clés ont été contactés par la campagne Obama, et 35% par celle de Romney, selon un sondage Washington Post/ABC News publié vendredi.

A ce stade, le républicain mène en moyenne d'un écart insignifiant, inférieur à un point, sur Barack Obama dans les sondages nationaux, selon le site RealClearPolitics. Mais le président détient l'avantage dans une majorité d'Etats-clés.

"Vous n'avez pas à attendre"

Les candidats ne prononcent plus un discours sans lancer un appel au vote immédiat. Dans le New Hampshire, Barack Obama, retrouvera la ville de Nashua, symbolique de son parcours. C'est là qu'il avait prononcé son discours "Yes, we can" après sa défaite dans l'Etat face à Hillary Clinton lors de la primaire démocrate de 2008. Et là encore, il devrait appeler à la mobilisation.

"Vous n'avez pas à attendre pour voter, j'ai besoin que vous votiez en avance", a-t-il encore imploré à Cleveland, jeudi soir.

Devant 8.000 personnes frigorifiées vendredi à North Canton, le colistier de Mitt Romney, Paul Ryan, a de son côté rappelé aux habitants de l'Ohio qu'ils étaient "l'épicentre du choix pour l'avenir de ce pays." "Nous vous demandons votre soutien. Nous avons besoin que vous parliez à des gens qui ont voté Obama la dernière fois", a demandé le candidat à la vice-présidence, qui restera tout le week-end dans l'Etat.

Quelques minutes avant, le sénateur Rob Portman, proche de Mitt Romney, avait lancé: "A huit heures lundi matin, vous pouvez aller dans un bureau de vote et voter, vous devez le faire. Comme ça, le jour de l'élection, vous pourrez aider d'autres gens à aller voter".

Dans l'Ohio, les bureaux de vote sont ouverts depuis le 2 octobre. Washington ainsi que 31 Etats sur 50 permettent dès aujourd'hui le vote anticipé en personne, dont des Etats cruciaux comme la Floride, la Caroline du Nord (est), le Wisconsin (nord), l'Iowa (centre), le Colorado et le Nevada (ouest), selon l'association des secrétaires d'Etat (NASS).

Tous les autres Etats permettent le vote par correspondance, certains ne requérant aucun justificatif d'absence.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

 Écarté de son poste de vice-président Afrique de la Banque mondiale début octobre, l'économiste sénégalais, à qui l'on prêtait l'intention de briguer la pré[...]

Réfugiés africains pour audimat européen

Dans un camp de réfugiés du Darfour, la chaîne Arte tourne un documentaire bimédia "à jouer". Instrumentalisation de la détresse pour une courbe d’audience ? Ou[...]

Malick Ndiaye, le gourou à six cordes

À la tête du label ThinkZik ! depuis quinze ans, le mystérieux et exigeant producteur d'Imany et de Faada Freddy attend plus de la musique africaine.[...]

Art contemporain : rififi autour du prix Orisha

Décerné le 2 octobre à Paris au Béninois Kifouli Dossou, le premier prix Orisha pour l'art contemporain africain a suscité l'agacement de plusieurs artistes et commissaires.[...]

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Des juges d'instruction français vont enquêter sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Areva : Luc Oursel pas vraiment parti

En dépit du départ inattendu de Luc Oursel, pour des raisons thérapeutiques et son remplacement par son numéro deux Philippe Knoche le 22 octobre, l'organigramme d'Areva reste inchangé[...]

Ebola - Dr Eric Leroy : "L'épidémie continue d'évoluer dans le mauvais sens"

Le Dr Éric Leroy est l'un des plus grand spécialistes du virus Ebola. Selon lui, l'épidémie ne sera pas endiguée avant plusieurs mois. Interview.[...]

Brésil : Dilma Rousseff, surprise du chef

Les sondages la donnaient battue au second tour de la présidentielle par la socialiste Marina Silva. Ils se sont lourdement trompés. Avec 41,6 % des suffrages au premier, Dilma Rousseff est bien [...]

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

Terrorisme : le Maroc demande à la France de retirer son appel à la vigilance

Pour le ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad, la présence du Maroc dans une liste de 40 pays dans lesquels la France appelle ses ressortissants à une vigilance renforcée "est[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers