Extension Factory Builder
27/10/2012 à 16:38
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'affiche du 5e festival du Rire Tuseo. L'affiche du 5e festival du Rire Tuseo. © D.R.

Comédiens et humoristes africains se sont retrouvés au 5e festival du Rire Tuseo (Rires, en Kongo, une langue parlée dans le sud du Congo) à Brazzaville pour faire rire des maux de leurs pays, de la corruption à l'incivisme.

Comédiens et humoristes africains se sont retrouvés au 5e festival du Rire Tuseo (Rires, en Kongo, une langue parlée dans le sud du Congo) à Brazzaville pour faire rire des maux de leurs pays, de la corruption à l'incivisme.

Au milieu de la foule qui a pris d'assaut une salle de l'Institut français du Congo, Kenneth Gombo, 31 ans, blouson blanc, éclate de rire à chaque phrase de l'artiste congolais Titus Cosmas, 26 ans: Au Congo, quand un policier arrête un automobiliste, celui-ci présente un billet de banque au lieu des papiers de sa voiture...

Titus et trois autres comédiens sont venus de Pointe-Noire, une ville du Sud du Congo, Omar Funzu Onguéngué du Gabon, la troupe Toumao Fondation (avec cinq artistes) de la République démocratique du Congo (RDC) pour ce festival sur cinq jours, qui s'achevait samedi. Créé en 2004, il présentait, cette fois, une quizaine de comédiens et d'humoristes, après plusieurs années d'interruption. Tous ou presque s'adressaient au public en solo et debout.

Militant

"Nous avons fait quatre premières éditions test, explique, Lauryathe Bikouta, 43 ans, initiatrice du festival. Cette fois-ci, nous repartons sur une nouvelle base parce que l'événement va désormais être biennal. Nous aurons une année pour la programmation et la sélection des artistes et une autre pour l'organisation proprement dite".

Au départ, l'objectif était clairement militant : "J'ai décidé d'organiser ce festival pour faire oublier les guerres civiles (de la décennie 90) et redonner le sourire aux Congolais. J'ai créé un espace d'expression pour les comédiens", se félicite Lauryathe Bikouta, elle-même comédienne et basée depuis 2008 à Paris.

"Il ne faut jamais donner à un enfant ou à un pays le nom de la RDC, ça signifie rez-de-chaussée (...) Là-bas chaque fois que tu prends un avion, il fait crash", ironise Titus Cosmas sur scène, pour dénoncer les mauvaises conditions de transports dans ce pays. Et pour Omar de Funzu, on rencontre toutes les TVA en Afrique: Taxe sur le Virus en Augmentation (allusion aux malades du sida), Taxe des Vauriens en Augmentation (pour parler des mauvaises conditions et de la mauvaise qualité de l'éducation), Taxe sur le Ventre Affamé (évoquant la malnutrition)...

La RDC est le pays des contrastes : le cobalt, l'or, le diamant, le zinc, le coltan dominent notre sous-sol, mais on n'a jamais réussi à vaincre la faim, la pauvreté et le chômage, insiste l'artiste Didier Besongo, du groupe de comédiens Toumao Fondation. Le rire était aussi écologique: samedi, tous les invités du festival sont allés planter des centaines d'arbres dans une bourgade au nord de Brazzaville, en affirmant que planter un arbre, c'est planter un sourire.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Congo (Brazzaville)

Guinée Équatoriale : Malabo contre Boko Haram

Guinée Équatoriale : Malabo contre Boko Haram

Face aux terroristes nigérians, Teodoro Obiang Nguema souhaite s'imposer comme le garant financier de la sécurité régionale. L'occasion de se rendre incontournable à un an de la pré[...]

Congo-Brazzaville : enquête sur l'étrange contrat d'un négociant pétrolier suisse

 Dans un rapport détaillé, l'ONG suisse la Déclaration de Berne dénonce les conditions, jugées anormalement avantageuses, d'un contrat attribué par l'entreprise publique congolaise[...]

Sénégal - Ghana au Havre... et autres matchs amicaux en France

Un match amical de prestige opposera les Lions de la Teranga du Sénégal aux Black Stars du Ghana, le 28 mars au stade Océane du Havre. D'autres sélections africaines ont également prévu[...]

Assassinat de deux Congolais en France : un procès au goût d'inachevé

Un accusé absent condamné à 20 ans de prison, l'autre acquitté. Quatorze ans après l'assassinat mystérieux de deux Congolais en France, de nombreuses questions restent sans[...]

Congo : la fausse une de J.A. qui affole le web

Une fausse une de "Jeune Afrique" circule depuis vendredi sur les réseaux sociaux. Une manipulation que nous dénonçons avec la plus grande fermeté.[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Lutte contre Boko Haram : Sassou et Obiang en mission en Afrique de l'Ouest

Après le Ghana et le Nigeria mardi, les présidents congolais et équato-guinéen, Denis Sassou Nguesso et Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, se sont rendus au Tchad mercredi. But de ces trois visites de[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

TV 

Le Congolais Vérone Mankou est l'invité du magazine Réussite

Retrouvez le sommaire et la bande-annonce de l'émission Réussite, diffusée sur Canal + Ouest et Centre le 20 février. Une émission qui vous emmène du Tchad au Nigeria.[...]

L'Afrique centrale apporte son soutien à la lutte régionale contre Boko Haram

Les chefs d’État de la CEEAC se sont réunis lundi à Yaoundé, au Cameroun, pour élaborer une stratégie commune destinée à "éradiquer" Boko Haram. Ils[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces