Extension Factory Builder
27/10/2012 à 11:27
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des migrants lors d'un assaut sur la frontière de Melilla. Des migrants lors d'un assaut sur la frontière de Melilla. © DR

Une cinquantaine d'immigrants ont été secourus vendredi en mer, entre l'Espagne et le Maroc, et deux autres sont morts, ont annoncé les secours espagnols, au moment où les tentatives de gagner le territoire espagnol par la mer ou la terre depuis le Maroc se multiplient.

Une cinquantaine d'immigrants ont été secourus vendredi en mer, entre l'Espagne et le Maroc, et deux autres sont morts, ont annoncé les secours espagnols, au moment où les tentatives de gagner le territoire espagnol par la mer ou la terre depuis le Maroc se multiplient. Jeudi, 14 immigrants clandestins, partis la veille du Maroc pour essayer de traverser le détroit de Gibraltar, étaient morts en voulant gagner les côtes espagnoles à bord d'une petite embarcation, et 17 autres avaient été récupérés vivants.

Lors d'une nouvelle opération maritime menée vendredi par les autorités des deux pays, une patrouille marocaine a porté secours à une embarcation où se trouvaient 36 hommes, onze femmes, un bébé, tandis que deux personnes ont été récupérées sans vie, a indiqué une porte-parole des secours en mer espagnols.

Les recherches ont été déclenchées lorsque les services de secours ont été alertés du départ, dans la nuit, d'une embarcation de fortune depuis la côte marocaine, dans la région du port d'Alhucemas. Les immigrants étaient probablement d'origine subsaharienne, a précisé la porte-parole.

Enclave de Melilla

Jeudi soir, une autre embarcation transportant 15 immigrants subsahariens, neuf hommes et six femmes, est arrivée dans l'enclave espagnole de Melilla, à la pointe nord du Maroc, ont indiqué les autorités de cette ville. Les immigrants ont été transportés comme il est d'usage dans le Centre d'hébergement provisoire de la ville, a précisé la préfecture de Melilla.

Les récentes tentatives de gagner l'Europe par la mer coïncident avec une recrudescence, ces derniers jours, des arrivées d'immigrants qui essaient de prendre d'assaut la frontière grillagée séparant le Maroc de Melilla, porte d'entrée vers l'Europe pour de nombreux migrants illégaux venus notamment d'Afrique subsaharienne.

Alors que le dispositif policier a été renforcé ces jours-ci sur la frontière à l'occasion de la fête musulmane de l'Aïd al-Adha, un nouveau groupe a tenté de passer en force vendredi, a indiqué une porte-parole de la préfecture de Melilla, sans autres précisions.

Le 16 octobre, environ 300 immigrants avaient essayé de franchir la barrière qui sépare les deux territoires, et seules quelques dizaines d'entre eux avaient pu pénétrer sur le sol espagnol.

Position stratégique

Des tentatives de moindre ampleur se sont répétées ces deux dernières semaines. Les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, toutes deux à la pointe nord du Maroc, constituent les seules frontières terrestres entre l'Afrique et l'Europe. Leur position stratégique place l'Espagne sur l'un des principaux fronts de la politique européenne de contrôle des frontières.

Généralement, lorsque des clandestins réussissent à pénétrer à Ceuta et à Melilla, ils sont pris totalement en charge par les autorités espagnoles qui les placent dans des centres d'accueil avant la remise de cartes de séjour. Mais ces centres sont généralement surpeuplés. Celui de Melilla héberge actuellement 870 personnes pour une capacité de 480 places, a expliqué vendredi la porte-parole de la préfecture.

Fin août, l'Espagne avait déjà renforcé son dispositif de sécurité à Melilla, en rehaussant notamment son grillage-frontière, pour empêcher des dizaines de clandestins d'entrer après le passage en force d'une soixantaine d'entre eux. Le Maroc a toujours revendiqué sa souveraineté sur Ceuta, Melilla et les îles avoisinantes, une question qui empoisonne régulièrement les relations entre les deux pays.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maroc

Algérie - Maroc : le grand gâchis

Algérie - Maroc : le grand gâchis

Pour les cinq pays du Maghreb, le manque à gagner lié à l'absence d'intégration régionale est estimé à 7,5 milliards d'euros par an.[...]

Sciences humaines : explorer le Maghreb dans les pas de Driss Mansouri

Regroupant des articles de spécialistes reconnus, un ouvrage rend hommage au chercheur marocain Driss Mansouri.[...]

Afrique - France : Richard Attias, de Libreville à Marbella

Le publicitaire et homme d'affaires franco-marocain Richard Attias cultive ses réseaux au Congo comme au Gabon. On l'a vu ces dernières semaines non seulement à Libreville et à Marbella, lieu de[...]

Maroc : il se fait passer pour le roi... et prend trois ans de prison ferme

Un Marocain âgé de 30 ans a été condamné, lundi, à trois ans de prison ferme pour s’être fait passer pour le roi Mohammed VI, a indiqué une ONG locale.[...]

Maroc : saisie record de 226 kg de cocaïne pure

Les forces de sécurité marocaines ont saisi, dans la nuit du 4 au 5 septembre, une quantité record de 226 kilogrammes de cocaïne pure entre Agadir et Marrakech, soit plus d'une tonne de cocaïne de[...]

Exit l'alcool chez Marjane, au Maroc

 Le leader marocain de la grande distribution, Marjane, a fauit disparaître l'alcool de ses rayons. Décryptage.[...]

Algérie - Maroc : une relation désespérément bornée

Tranchées d'un côté, clôture de l'autre. Alors que le fossé entre les deux voisins ne cesse de se creuser, J.A. a enquêté, vingt ans après la fermeture de la[...]

Côté algérien : "Les Marocains ont le kif, nous avons le karkoubi !"

Depuis le 4 août, les douanes ont renforcé leurs contrôles. Pour le plus grand malheur des trafiquants, mais aussi des commerçants et transporteurs qui n'ont rien à se reprocher.[...]

Côté marocain : "Les Algériens tirent à vue sur nos mulets"

Dans la région de l'Oriental, de nombreux habitants sont devenus experts en contrebande. Les autres dénoncent une séparation absurde qui a coupé liens familiaux et commerciaux.[...]

Yaya Touré, Benatia, Adebayor... Top 10 des footballeurs africains les mieux payés en 2014

À l'issue du mercato d'été qui s'est soldé notamment par un contrat en or pour le défenseur marocain Medhi Benatia à Bayern Münich, "Jeune Afrique" vous propose le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex