Extension Factory Builder
27/10/2012 à 10:46
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ancien Premier ministre centrafricain Martin Ziguélé. L'ancien Premier ministre centrafricain Martin Ziguélé. © D.R.

L'ex-Premier ministre centrafricain Martin Ziguélé a démenti vendredi "formellement" avoir transporté du singe dans ses bagages comme l'en accusent les douanes françaises qui ont saisi jeudi toute sa cargaison de viande séchée lors d'un contrôle à l'aéroport parisien de Roissy.

L'ex-Premier ministre centrafricain Martin Ziguélé a démenti vendredi "formellement" avoir transporté du singe dans ses bagages comme l'en accusent les douanes françaises qui ont saisi jeudi toute sa cargaison de viande séchée lors d'un contrôle à l'aéroport parisien de Roissy.

"Je n'ai jamais transporté de singe. J'avais trois valises dont une avec de la viande de boeuf séchée, du poisson de rivière et quatre morceaux d'antilope. Les douaniers m'ont dit qu'il n'y avait pas de problème pour le poisson et le boeuf mais que pour l'antilope il s'agissait de gibier et que c'était donc interdit", a affirmé à l'AFP l'ancien Premier ministre centrafricain (2001-2003) et figure de l'opposition.

"Je n'ai payé aucune amende et je n'ai effectué aucune transaction. La viande a été confisquée et sur le récépissé, il n'y aucune mention de +singe+", a précisé M. Ziguélé, candidat malheureux contre François Bozizé à l'élection présidentielle en 2005 et 2011, depuis Toulouse où il assisté au congrès du Parti socialiste français.

La plupart des passagers du vol Air France de jeudi en provenance de Bangui ont été contrôlés, selon M. Ziguélé. Quelque 600 kg de viande de brousse ont été saisis jeudi lors d'un contrôle de l'avion de Bangui, selon une source judiciaire. Cette source a assuré que M. Ziguélé a été contrôlé avec "11,8 kilos de viande de brousse, principalement du singe" et "qu'il a fait l'objet d'une transaction douanière" c'est-à-dire qu'il a dû s'acquitter d'une amende. Les douanes de Roissy n'avaient pas souhaité confirmer l'information.

Le contrôle a été réalisé dans le cadre d'une vaste opération menée depuis lundi à l'aéroport Roissy. Elle vise particulièrement le commerce et le transport illégal d'espèces protégées par la convention de Washington (CITES).

Leur importation comporte des risques sanitaires puisque ces denrées sont susceptibles d'introduire sur le territoire des maladies mais aussi des insectes. Le singe notamment peut être un réservoir de maladies graves transmissibles à l'homme. Beaucoup d'Africains se rendant en France transportent de la viande de brousse ou du poisson pour leur consommation personnelle ou pour leur famille.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Centrafrique

Centrafrique : Bozizé et les méchants

Centrafrique : Bozizé et les méchants

Le président centrafricain déchu François Bozizé s'estime toujours indispensable à la résolution de la crise dans son pays.[...]

Pacôme Pabandji remporte le prix Rory Peck des JRI pour sa couverture de la crise en Centrafrique

Pacôme Pabandji, journaliste centrafricain de 23 ans, a remporté mercredi  le prestigieux prix Rory Peck, une distinction reconnue dans le monde entier qui récompense chaque année les meilleurs[...]

Biens mal acquis : la Centrafrique dépose plainte à Paris contre Bozizé

La Centrafrique a porté plainte cette semaine à Paris contre François Bozizé, pour obtenir une enquête sur les biens qui auraient été acquis par l'ex-président et son[...]

France - Centrafrique : Bozizé fils toujours sur la brèche

Le fils de François Bozizé, Jean-Francis Bozizé, est dans le collimateur du ministère français des Finances et des Comptes publics. Explications. [...]

RDC - CPI : comprendre le procès Bemba en 5 questions

Après les déclarations finales mercredi et jeudi de l'accusation et de la défense, l'affaire Bemba est désormais mise en délibéré. En attendant le verdict, retour en cinq questions[...]

Centrafrique : grogne des combattants de l'ex-Séléka cantonnés à Bangui

Plusieurs dizaines de combattants de l'ex-Séléka cantonnés à Bangui manifestent jeudi. Ils refusent de quitter la capitale centrafricaine et dénoncent leurs conditions de vie.[...]

Centrafrique : report des élections présidentielle et législatives à juin 2015

Initialement prévues en février 2015, les élections présidentielle et législatives centrafricaines ont été reportées mardi au mois de juin de la même année.[...]

La police de l'ONU augmente la pression sur les fauteurs de troubles à Bangui

La police de la force de l'ONU en Centrafrique (Minusca) a accentué ces derniers jours ses patrouilles armées dans Bangui pour dissuader miliciens, criminels et pillards de continuer de s'en prendre à une [...]

Les experts de l'ONU pointent le rôle ambigu du Tchad en Centrafrique

Les experts de l'ONU sur la Centrafrique ont rendu public, le 1er novembre, leur rapport final dans lequel ils pointent notamment le rôle ambigu joué par le Tchad depuis le retrait des soldats de la Misca (la force[...]

Centrafrique : des dizaines de civils massacrés, selon Amnesty international

Dans un communiqué publié jeudi, Amnesty International affirme que des dizaines de civils ont été massacrés ces dernières semaines dans le centre de la Centrafrique. L'ONG appelle la force[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers