Extension Factory Builder
27/10/2012 à 10:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président sénégalais Macky Sall, le 18 octobre 2012 à l'aéroport d'Abidjan. Le président sénégalais Macky Sall, le 18 octobre 2012 à l'aéroport d'Abidjan. © AFP/Archives - Sia Kambou

Le président sénégalais Macky Sall a admis vendredi des "erreurs" dans l'encadrement d'une violente manifestation contre la détention d'un chef religieux musulman dont les disciples avaient saccagé lundi des dizaines de véhicules à Dakar.

Le président sénégalais Macky Sall a admis vendredi des "erreurs" dans l'encadrement d'une violente manifestation contre la détention d'un chef religieux musulman dont les disciples avaient saccagé lundi des dizaines de véhicules à Dakar.

"Il y a eu des erreurs de gestion dans nos dispositifs qui ont permis à ces manifestants de pouvoir faire ce qu’ils ont fait. Mais je tiens à vous assurer que toutes les mesures sont désormais prises pour que force reste à la loi", a assuré le président, cité par l'Agence de presse sénégalaise (APS).

Le président s'exprimait à l'issue des prières de la "fête du mouton", célébration musulmane du sacrifice de l'Aïd El-Kebir, connue sous le nom de Tabaski au Sénégal. "L’Etat traquera et arrêtera tous ceux qui se sont adonnés à cette destruction (de biens) et les traduira en justice", a ajouté M. Sall.

Cheick Bethio Thioune

Une forte présence policière était maintenue dans le centre de Dakar vendredi, au moment de la fête religieuse.Lundi, trois personnes avaient été blessées et 127 véhicules sérieusement endommagés après que des dizaines de disciples du religieux mouride Cheick Bethio Thioune eurent envahi la capitale, fracassant les vitres des voitures, incendiant des bus, saccageant des feux tricolores et semant la panique dans les rues. La police avait arrêté 33 personnes dans le cadre de cette manifestation.

M. Thioune, un chef religieux de la confrérie musulmane des mourides - sous-groupe de la confrérie soufie, dans ce pays composé à 95 % de musulmans - avait été arrêté le 23 avril, après la mort de deux de ses disciples, tués lors d'une rixe près de Thiès. Il a été inculpé de complicité d'homicide et écroué le 26 avril, avec plusieurs de ses disciples.

Macky Sall a rappelé qu’il avait été élu le 25 mars dernier pour être "le garant de l’unité nationale et de la sécurité des personnes et des biens". "Je ne permettrai à personne ni à quelque groupe que ce soit, de perturber l’ordre public et la quiétude des citoyens et de s’adonner à des destructions de biens", a-t-il dit.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

CAN 2015 : L'Algérie et le Ghana arrachent leur ticket pour les quarts

CAN 2015 : L'Algérie et le Ghana arrachent leur ticket pour les quarts

L'Algérie, très vite devant au score face au Sénégal, n'a jamais tremblé et assume son statut de favori grâce à son succès (2-0). Les Sénégalais d'Alain Giresse,[...]

Sénégal - Giresse : "Viser le match nul, je ne sais pas faire"

Mardi soir à Malabo (19 heures), le Sénégal, leader du groupe C, affronte l’Algérie. Un match nul peut suffire aux Lions de la Teranga, qui ont déjà engrangé quatre points.[...]

Sénégal : la cimenterie de Dangote démarre, Vicat s'énerve

 Après le démarrage de cimenterie sénégalaise de Dangote, son concurrent français Vicat est déterminé à faire condamner l'État, qu'il accuse d'avoir[...]

CAN 2015 : Le Sénégal arrache un point précieux

Le Sénégal a été tenu en échec par les Bafana Bafana (1-1) vendredi 23 janvier à Mongomo lors de la deuxième journée de la phase de poule. Menés au score dès le[...]

Sénégal - Mame Mactar Gueye : "'Charlie Hebdo' a jeté de l'huile sur le feu"

Mame Mactar Gueye est le vice-président de l'ONG islamique Jamra, à Dakar. À la veille de la manifestation anti-"Charlie Hebdo" prévue dans la capitale sénégalaise, il donne[...]

Foot : avant son exploit avec le Congo, les sept CAN de Claude Le Roy

Avec le Congo, Claude Le Roy dispute en Guinée équatoriale (17 janvier-8 février) sa huitième phase finale, un record. Le technicien français, champion d’Afrique en 1988 avec le Cameroun,[...]

Sénégal : le procès de Karim Wade dans l'impasse

Nouveau rebondissement au procès de Karim Wade : tandis que le principal accusé, qui dénonce "une parodie de justice", refuse d'assister aux audiences, les avocats des différents[...]

CAN 2015 : Le Sénégal est renversant !

Les Lions de la Teranga ont battu le Ghana dans le premier choc du groupe C grâce à un but de Moussa Sow à la dernière seconde de jeu (2-1). Un succès mérité pour des[...]

CAN 2015 : Algérie, Cameroun, Ghana, Sénégal... 4 favoris vus par 4 spécialistes

Alors que la CAN a débuté samedi 17 janvier, "Jeune Afrique" a demandé à quatre spécialistes du football africain de livrer le nom de leur favori pour la compétition. En[...]

CAN 2015 : ça s'annonce corsé...

Le Nigeria, tenant du titre, ne sera pas là, et une bonne demi-douzaine de sélections peuvent prétendre à sa succession. Avec, dans le costume du favori, l'Algérie. Suspense assuré[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20121027100736 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20121027100736 from 172.16.0.100