Extension Factory Builder
27/10/2012 à 10:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président sénégalais Macky Sall, le 18 octobre 2012 à l'aéroport d'Abidjan. Le président sénégalais Macky Sall, le 18 octobre 2012 à l'aéroport d'Abidjan. © AFP/Archives - Sia Kambou

Le président sénégalais Macky Sall a admis vendredi des "erreurs" dans l'encadrement d'une violente manifestation contre la détention d'un chef religieux musulman dont les disciples avaient saccagé lundi des dizaines de véhicules à Dakar.

Le président sénégalais Macky Sall a admis vendredi des "erreurs" dans l'encadrement d'une violente manifestation contre la détention d'un chef religieux musulman dont les disciples avaient saccagé lundi des dizaines de véhicules à Dakar.

"Il y a eu des erreurs de gestion dans nos dispositifs qui ont permis à ces manifestants de pouvoir faire ce qu’ils ont fait. Mais je tiens à vous assurer que toutes les mesures sont désormais prises pour que force reste à la loi", a assuré le président, cité par l'Agence de presse sénégalaise (APS).

Le président s'exprimait à l'issue des prières de la "fête du mouton", célébration musulmane du sacrifice de l'Aïd El-Kebir, connue sous le nom de Tabaski au Sénégal. "L’Etat traquera et arrêtera tous ceux qui se sont adonnés à cette destruction (de biens) et les traduira en justice", a ajouté M. Sall.

Cheick Bethio Thioune

Une forte présence policière était maintenue dans le centre de Dakar vendredi, au moment de la fête religieuse.Lundi, trois personnes avaient été blessées et 127 véhicules sérieusement endommagés après que des dizaines de disciples du religieux mouride Cheick Bethio Thioune eurent envahi la capitale, fracassant les vitres des voitures, incendiant des bus, saccageant des feux tricolores et semant la panique dans les rues. La police avait arrêté 33 personnes dans le cadre de cette manifestation.

M. Thioune, un chef religieux de la confrérie musulmane des mourides - sous-groupe de la confrérie soufie, dans ce pays composé à 95 % de musulmans - avait été arrêté le 23 avril, après la mort de deux de ses disciples, tués lors d'une rixe près de Thiès. Il a été inculpé de complicité d'homicide et écroué le 26 avril, avec plusieurs de ses disciples.

Macky Sall a rappelé qu’il avait été élu le 25 mars dernier pour être "le garant de l’unité nationale et de la sécurité des personnes et des biens". "Je ne permettrai à personne ni à quelque groupe que ce soit, de perturber l’ordre public et la quiétude des citoyens et de s’adonner à des destructions de biens", a-t-il dit.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Sénégal : réduction du mandat présidentiel, le casse-tête de Macky Sall

Sénégal : réduction du mandat présidentiel, le casse-tête de Macky Sall

C'est une promesse de campagne qui pourrait bien empoisonner la vie de Macky Sall. Il est au pouvoir depuis trois ans, mais le septennat n'est toujours pas devenu quinquennat, et l'on dispute encore à Dakar des [...]

Qui redoute encore l'arrivée de Dangote ?

Avec plusieurs années de retard, le conglomérat nigérian inaugure enfin deux cimenteries, au Sénégal et au Cameroun. Mais la guerre des prix n'aura pas lieu...[...]

Littérature : le Sénégalais Mohamed Mbougar Sarr remporte le prix Kourouma pour "Terre Ceinte"

Déjà salué pour sa nouvelle "La Cale", le jeune Sénégalais Mohamed Mbougar Sarr a remporté vendredi le prix Kourouma avec son premier roman, "Terre Ceinte".[...]

Sénégal : nouveau revers pour l'instruction dans l'affaire Sudatel

L'instruction pour détournement de fonds ouverte par la justice sénégalaise dans le cadre de la cession de la troisième licence de téléphonie mobile au groupe soudanais Sudatel a subi un[...]

Sénégal : Pefaco prépare une razzia sur les casinos

Le groupe espagnol Pefaco s'apprête à racheter au groupe sénégalais Anfa ses deux casinos à Dakar, a appris "Jeune Afrique".[...]

Prolifération des sacs plastiques en Afrique de l'Ouest : faut-il les interdire ?

Le Sénégal vient d'interdire les sacs plastiques fins sur son territoire. Le pays suit la voie de plusieurs de ses voisins en Afrique de l’Ouest qui ont déjà choisi, depuis quelques[...]

Everjobs veut doper le marché de l'emploi en Afrique

Everjobs a choisi le Cameroun pour lancer ses activités, le 23 avril. Opérationnel en Côte d’Ivoire, au Sénégal et en Ouganda, ce portail d'offres d'emploi développé par[...]

Souleymane Jules Diop : "L'Europe ne peut pas faire payer aux Africains les conséquences du chaos libyen !"

Depuis le début de l'année 2015, plus de 1 750 migrants ont trouvé la mort en Méditerranée, dont de nombreux ressortissants du Sénégal. Une tragédie dans laquelle l'Europe[...]

Méditerranée : des migrants musulmans accusés d'avoir jeté douze chrétiens à la mer

Un drame mêlant religion et immigration s’est produit mercredi en Méditerranée. Douze Chrétiens auraient été jetés par-dessus bord après une altercation avec des[...]

Rwanda, Côte d'Ivoire, RDC... : Stromae annonce une grande tournée africaine avec 8 dates de concert dans 8 pays

Stromae a annoncé vendredi les dates de sa première tournée africaine. Le chanteur de "Papaoutai" se rendra au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Cap-Vert au Cameroun, au Gabon, au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20121027100736 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20121027100736 from 172.16.0.100