Extension Factory Builder
14/10/2012 à 17:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
 Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement français. Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement français. © AFP

Le gouvernement français réfléchit à une "réparation morale" sur les conséquences de la traite des Noirs, a affirmé dimanche sa porte-parole Najat Vallaud-Belkacem.

Le gouvernement français réfléchit à une "réparation morale" sur les conséquences de la traite des Noirs, a affirmé dimanche sa porte-parole Najat Vallaud-Belkacem.

"C'est de réparation morale que l'on parle et c'est de la capacité de notre pays à construire l'avenir", a affirmé la porte-parole du gouvernement, invitée de l'émission télévisée Dimanche + sur Canal +. "Construire l'avenir, ça veut dire reconnaître ce qui s'est passé dans le passé, par exemple faire travailler nos universitaires français avec nos universitaires africains, il y a beaucoup de choses à gagner d'un tel travail commun", a-t-elle poursuivi.

Hollande sur l'île de Gorée

"Et puis ça veut dire tout simplement construire une relation diplomatique, économique, une relation faite de respect avec les partenaires africains". Alors qu'on lui faisait remarquer qu'il s'agit davantage de "bonnes relations", plutôt que de "réparations", elle a répondu: "la reconnaissance de ce qui s'est passé, c'est ce qu'on appelle la réparation morale".

Selon elle, les associations demandant réparation voulaient "que l'Etat français et le président de la République en particulier ne minimisent jamais ce qui s'est passé sur l'île de Gorée en y allant, en disant à quel point cette histoire avait été tragique", a-t-elle dit.

En voyage au Sénégal, le président François Hollande est allé vendredi commémorer le souvenir des victimes de l'esclavage en visitant la "Maison des esclaves", sur l'île de Gorée, au large de Dakar. Il s'est ensuite rendu au sommet de la Francophonie à Kinshasa.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Malick Ndiaye, le gourou à six cordes

Malick Ndiaye, le gourou à six cordes

À la tête du label ThinkZik ! depuis quinze ans, le mystérieux et exigeant producteur d'Imany et de Faada Freddy attend plus de la musique africaine.[...]

Art contemporain : rififi autour du prix Orisha

Décerné le 2 octobre à Paris au Béninois Kifouli Dossou, le premier prix Orisha pour l'art contemporain africain a suscité l'agacement de plusieurs artistes et commissaires.[...]

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Des juges d'instruction français vont enquêter sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Areva : Luc Oursel pas vraiment parti

Le départ inattendu de Luc Oursel, pour  des raisons thérapeutiques et son remplacement par son numéro deux Philippe Knoche le 22 octobre ne sont, officiellement, que temporaires...[...]

Ebola - Dr Eric Leroy : "L'épidémie continue d'évoluer dans le mauvais sens"

Le Dr Éric Leroy est l'un des plus grand spécialistes du virus Ebola. Selon lui, l'épidémie ne sera pas endiguée avant plusieurs mois. Interview.[...]

Brésil : Dilma Rousseff, surprise du chef

Les sondages la donnaient battue au second tour de la présidentielle par la socialiste Marina Silva. Ils se sont lourdement trompés. Avec 41,6 % des suffrages au premier, Dilma Rousseff est bien [...]

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

Terrorisme : le Maroc demande à la France de retirer son appel à la vigilance

Pour le ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad, la présence du Maroc dans une liste de 40 pays dans lesquels la France appelle ses ressortissants à une vigilance renforcée "est[...]

Allemagne, la crise d'asthme

Les mauvaises nouvelles se succèdent, l'économie s'essouffle et le spectre de la récession menace. Mais Angela Merkel refuse d'infléchir sa politique. Louable opiniâtreté ou[...]

Algérie : nouveau blocage dans l'enquête sur la mort des moines de Tibhirine ?

Les magistrats français qui se sont rendus en Algérie la semaine dernière n'ont pas pu emporter les prélèvements effectués sur les restes des crânes des sept moines[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers