Extension Factory Builder
14/10/2012 à 16:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le ministre français de l'Intérieur et le ministre algérien des Affaires étrangères, à Alger. Le ministre français de l'Intérieur et le ministre algérien des Affaires étrangères, à Alger. © AFP

L'Algérie a estimé dimanche que les divergences avec la France au sujet du conflit malien étaient "quelquefois surfaites", à l'occasion d'une visite du ministre français de l'Intérieur Manuel Valls.

L'Algérie a estimé dimanche que les divergences avec la France au sujet du conflit malien étaient "quelquefois surfaites", à l'occasion d'une visite du ministre français de l'Intérieur Manuel Valls.

Evoquant des "nuances" entre les deux approches, le ministre algérien des Affaires étrangères Mourad Medelci a souligné à l'AFP qu'on avait "souvent exacerbé, exagéré les divergences de points de vues de l'Algérie et de la France" sur la résolution du conflit au Mali.

La visite de M. Valls, la quatrième d'un ministre français à Alger en trois mois, intervient après le vote vendredi par le Conseil de sécurité de l'ONU d'une résolution pressant les pays ouest-africains de préciser leurs plans en vue d'une intervention militaire pour reconquérir le nord du Mali, contrôlé par des islamistes extrémistes.

Résolution de l'ONU

Ce texte, à l'initiative de la France, invite parallèlement le gouvernement malien et les rebelles touaregs à entamer un dialogue "crédible". En outre, la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cedeao) et l'Union africaine sont appelées à préciser dans les 45 jours les modalités d'une intervention militaire.

L'Algérie privilégie une solution négociée au Mali voisin tout en n'excluant pas une intervention militaire qui, selon elle, doit être exclusivement africaine. "(...) je crois que le ministère des Affaires étrangères de l'Algérie, en disant qu'il se reconnaissait dans cette résolution, indique bien que les divergences entre l'Algérie et la France sont quelquefois surfaites sur ce sujet", a dit M. Medelci après un entretien avec le ministre français.

Pour lui, il faut "préserver les nuances" entre les positions de Paris et Alger et même celles avec les Etats-Unis. Samedi, le porte-parole des Affaires étrangères algériennes, Amar Belani, a qualifié la résolution 2071 de texte "qui cristallise la convergence entre les différentes approches sur la table. A ce titre, nous la considérons comme positive car elle reprend de nombreux éléments de la démarche algérienne".

Pour M. Valls, la position algérienne "montre bien qu'il y a des points de vue communs entre nos deux pays. C'est un élément évidemment très important". "Avec nos amis algériens, nous partageons deux objectifs", a-t-il déclaré à l'AFP: que le Mali "retrouve son intégrité" d'une part et d'autre part poursuivre la lutte contre le terrorisme, une oeuvre commune "excellente".

"Processus politique et dialogue"

Un élément essentiel de la résolution 2071, a-t-il rappelé, porte sur "un processus politique et un dialogue" entre nord et sud maliens, qu'Alger a toujours privilégié et "puis évidemment la perspective d'une intervention sous l'égide des Africains", désormais admise par Alger.

Jeudi, avant l'adoption de la résolution à l'ONU, le président français François Hollande avait rejeté toute négociations préalable à une intervention militaire africaine au Nord-Mali. "Discuter avec qui ? Avec Aqmi? Qui peut imaginer qu'il puisse y avoir là des conversations qui puissent être utiles?".

La presse algérienne soulignait ces derniers jours que l'Algérie, qui partage une longue frontière avec le Mali, maintenait des discussions notamment avec une composante malienne islamiste alliée d'Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) au Nord-Mali, Ansar Dine, en vue d'une solution de réconciliation.

M. Valls, arrivé samedi soir à Alger pour préparer la visite d'Etat de M. Hollande en Algérie début décembre, devait encore rencontrer le Premier ministre Abdelmalek Sellal et le président Abdelaziz Bouteflika avant son départ d'Alger.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie : une manifestation anti-gaz de schiste dégénère

Algérie : une manifestation anti-gaz de schiste dégénère

Une quarantaine de policiers ont été attaqués et deux bâtiments incendiés, ce dimanche, lors d'une manifestation contre le forage de puits d'exploration du gaz de schiste, à In Salah, dans [...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

In Amenas : l'enquête britannique provoque la colère des familles de victimes

Selon les conclusions de l'enquête judiciaire britannique sur l'attaque du complexe gazier algérien d'In Amenas, il "est probable que la balle" qui a tué Stephen Green, l'un des sept otages, "a[...]

Algérie : Karim Achoui, le droit au retour

Ce Franco-Algérien s'est fait connaître comme l'avocat des figures du milieu. En s'inscrivant au barreau d'Alger, il a trouvé le moyen de contourner l'interdiction de plaider qui le frappait en France.[...]

Le dessinateur algérien Ali Dilem rejoint l'équipe de "Charlie Hebdo"

Le célèbre dessinateur de presse algérien Ali Dilem a rejoint la rédaction de "Charlie Hebdo", qui a sorti mercredi son second numéro depuis les attentats de janvier. Un choix audacieux[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Algérie : vaste dispositif policier pour empêcher une manifestation contre le gaz de schiste à Alger

Un important dispositif policier a été déployé mardi à l'aube autour de l'esplanade de la Grande Poste, dans le centre d'Alger, où devait se tenir une manifestation contre le gaz de[...]

Gaz de schiste : Sonatrach contre-attaque

 Pour contrer les arguments des opposants au gaz de schiste en Algérie, Sonatrach a invité des experts étrangers pour rassurer l'opinion quant aux dangers représentés par l'exploitation des[...]

Football : le Real Madrid enfin de retour sur les terres algériennes ?

Le Real de Madrid a donné vendredi son accord pour disputer un match amical en Algérie, a rapporté le quotidien espagnol "Marca", très proche du club. La date de cette rencontre et[...]

L'expulsion de 33 chibanis à Paris pose la question de la situation des vieux migrants en France

Après avoir été expulsés manu-militari jeudi matin de leur hôtel situé rue du Faubourg Saint-Antoine à Paris, 33 chibanis (personnes âgées) ont reçu l'assurance[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20121014162400 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20121014162400 from 172.16.0.100