Extension Factory Builder
14/10/2012 à 10:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz en juin 2011. Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz en juin 2011. © AFP

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, qui a été blessé samedi par balle, a été opéré à l'hôpital militaire de Nouakchott et doit être évacué dimanche vers Paris pour des soins complémentaires, a affirmé à l'AFP une source sécuritaire.

Mise à jour le 14/10 à 11h30

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, qui a été blessé samedi par balle, a été opéré à l'hôpital militaire de Nouakchott et doit être évacué dimanche vers Paris pour des soins complémentaires, a affirmé à l'AFP une source sécuritaire. Selon des informations non confirmées circulant notamment dans les médias à Nouakchott, M. Ould Abdel Aziz pourrait avoir été touché au bras et/ou à l'abdomen.

   

À lire aussi

   

Le mystérieux monsieur Ould Abdelaziz.

Le président sera évacué dans la journée (de dimanche) sur Paris pour des soins complémentaires en France dans un hôpital spécialisé, a déclaré la source sécuritaire sous couvert d'anonymat. Une première opération a été faite à l'hôpital militaire de Nouakchott pour extraire la balle de son corps, a ajouté cette source, qui n'a pas donné davantage de précisions sur la nature de cette blessure.

"Sans danger pour sa vie"

"De toutes les façons, c'est sans danger pour sa vie, les organes vitaux ne sont pas touchés, rien d'inquiétant", a assuré la source sécuritaire interrogée par l'AFP, sans plus de détails.

La veille, le ministre mauritanien de la Communication avait expliqué à la télévision publique que le président avait été légèrement blessé par balle samedi soir près de Nouakchott, en évoquant un tir par erreur de l'armée sur le cortège de M. Ould Abdel Aziz sur son chemin de retour d'une excursion dans le nord du pays.

"L'unité militaire (à l'origine du tir) ne savait pas qu'il s'agissait du cortège du président", avait dit le ministre, en donnant des assurances quant à la santé du blessé. "Le peuple mauritanien peut être tranquille, le président se porte bien, il est soigné à l'hôpital national (...) Il est légèrement touché, il est descendu lui-même de la voiture à son arrivée à l'hôpital où il marchait sans difficultés", avait-il dit.

Hôpital militaire

Peu auparavant, un responsable sécuritaire mauritanien qui avait fait état de cette blessure, avait déclaré à l'AFP que la vie du président n'est pas en danger et qu'il était descendu à pied à l'hôpital militaire où il a reçu les premiers soins.

Le président, selon cette source, a été légèrement touché au bras par une balle, tirée contre lui par un automobiliste qui l'a directement visé alors qu'il se trouvait au volant de sa voiture vers Tweila, à environ 40 km au nord de Nouakchott.



 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mauritanie

Ould Mansour : 'Une candidature unique de l'opposition peut redonner espoir aux Mauritaniens'

Ould Mansour : "Une candidature unique de l'opposition peut redonner espoir aux Mauritaniens"

Jemil Ould Mansour, le président du Rassemblement national pour la réforme et le développement (RNRD, islamiste), plus connu sous le nom de Tawassoul, explique la position de l'opposition mauritanienne &agra[...]

Mauritanie : l'élection présidentielle se tiendra le 21 juin

L’élection présidentielle se déroulera le 21 juin, selon l'agence de presse officielle mauritanienne AMI, qui reprend un communiqué de la présidence diffusé dimanche 20 avril.[...]

Biram Dah Abeid : "En Mauritanie, les Haratines sont traités comme des objets"

Président de l'Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste, Biram Dah Abeid dénonce la subsistance de pratiques esclavagistes en Mauritanie.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

67e Festival de Cannes : un Africain en lice pour la palme d'or

La sélection officielle du 67e Festival de Cannes a été présentée jeudi à la presse. Dans la liste des films retenus, le réalisateur mauritanien Abderrahmane Sissako[...]

Maghreb : Ô Rap ! Ô désespoir !

De Rabat à Tripoli, ils traduisent, avec des paroles parfois très crues, la colère et les frustrations de la jeunesse face à l'oppression et à l'injustice, mais aussi sa[...]

La Mauritanie "n'exclut pas d'envoyer des forces en Centrafrique"

La Mauritanie pourrait envoyer des forces militaires en Centrafrique, a déclaré, lundi, le président Mohamed Ould Abdelaziz, lors d'une conférence de presse. Le chef de l'État a estimé[...]

Mauritanie : le pouvoir et l'opposition peinent à relancer le dialogue avant la présidentielle

Mardi, lors d'une première réunion préparatoire de leurs négociations sur l'élection présidentielle mauritanienne, prévue pour la mi-2014, le pouvoir et l'opposition ne sont pas[...]

Mauritanie : des manifestations contre une profanation du Coran font une victime

Un jeune homme a été tué lundi à Nouakchott et plusieurs personnes ont été blessées lors de manifestations, selon des sources concordantes. Des milliers de personnes[...]

Mauritanie : l'opposition menace de boycotter l'élection présidentielle

L'opposition mauritanienne ne participera pas à l'élection présidentielle prévue cette année en Mauritanie, à une date non encore fixée, si les conditions de transparence ne sont[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces