Extension Factory Builder
14/10/2012 à 10:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz en juin 2011. Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz en juin 2011. © AFP

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, qui a été blessé samedi par balle, a été opéré à l'hôpital militaire de Nouakchott et doit être évacué dimanche vers Paris pour des soins complémentaires, a affirmé à l'AFP une source sécuritaire.

Mise à jour le 14/10 à 11h30

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, qui a été blessé samedi par balle, a été opéré à l'hôpital militaire de Nouakchott et doit être évacué dimanche vers Paris pour des soins complémentaires, a affirmé à l'AFP une source sécuritaire. Selon des informations non confirmées circulant notamment dans les médias à Nouakchott, M. Ould Abdel Aziz pourrait avoir été touché au bras et/ou à l'abdomen.

   

À lire aussi

   

Le mystérieux monsieur Ould Abdelaziz.

Le président sera évacué dans la journée (de dimanche) sur Paris pour des soins complémentaires en France dans un hôpital spécialisé, a déclaré la source sécuritaire sous couvert d'anonymat. Une première opération a été faite à l'hôpital militaire de Nouakchott pour extraire la balle de son corps, a ajouté cette source, qui n'a pas donné davantage de précisions sur la nature de cette blessure.

"Sans danger pour sa vie"

"De toutes les façons, c'est sans danger pour sa vie, les organes vitaux ne sont pas touchés, rien d'inquiétant", a assuré la source sécuritaire interrogée par l'AFP, sans plus de détails.

La veille, le ministre mauritanien de la Communication avait expliqué à la télévision publique que le président avait été légèrement blessé par balle samedi soir près de Nouakchott, en évoquant un tir par erreur de l'armée sur le cortège de M. Ould Abdel Aziz sur son chemin de retour d'une excursion dans le nord du pays.

"L'unité militaire (à l'origine du tir) ne savait pas qu'il s'agissait du cortège du président", avait dit le ministre, en donnant des assurances quant à la santé du blessé. "Le peuple mauritanien peut être tranquille, le président se porte bien, il est soigné à l'hôpital national (...) Il est légèrement touché, il est descendu lui-même de la voiture à son arrivée à l'hôpital où il marchait sans difficultés", avait-il dit.

Hôpital militaire

Peu auparavant, un responsable sécuritaire mauritanien qui avait fait état de cette blessure, avait déclaré à l'AFP que la vie du président n'est pas en danger et qu'il était descendu à pied à l'hôpital militaire où il a reçu les premiers soins.

Le président, selon cette source, a été légèrement touché au bras par une balle, tirée contre lui par un automobiliste qui l'a directement visé alors qu'il se trouvait au volant de sa voiture vers Tweila, à environ 40 km au nord de Nouakchott.



 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mauritanie

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

César 2015 : le film franco-mauritanien "Timbuktu" triomphe avec sept prix

Le film franco-mauritanien "Timbuktu" d'Abderrahmane Sissako, chronique de la vie quotidienne dans le nord du Mali sous la coupe des jihadistes, a triomphé vendredi à la 40e cérémonie des[...]

Entre clandestinité et tabous, dix choses à savoir sur l'avortement au Maghreb

Au Maghreb, l'avortement clandestin est une réalité que connaissent de nombreuses femmes. Une pratique dangereuse qui brise de nombreuses vies. Pays par pays, "Jeune Afrique" fait le point sur la question.[...]

Mauritanie : Aziz n'est pas Charlie

Depuis son accession au pouvoir, en 2009, le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz ne manque pas une occasion de se poser en défenseur zélé de l'islam. Non sans[...]

Mohamedou Ould Slahi : je vous écris de Guantánamo

On l'a pris, à tort, pour un gros bonnet d'Al-Qaïda. Kidnappé dans sa Mauritanie natale, puis remis aux Américains, Mohamedou Ould Slahi croupit depuis 2002 dans la sinistre base cubaine. Dans un[...]

Mauritanie : Dah Ould Abeid et 2 autres militants anti-esclavagistes condamnés à 2 ans de prison

Trois militants anti-esclavagistes de Mauritanie, dont l'ex-candidat à la présidentielle Biram Ould Dah Ould Abeid, ont été condamnés jeudi à deux ans de prison ferme.[...]

Mauritanie : Fatimata Mbaye, indestructible

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Décryptage : que signifie la condamnation à mort du jeune Mauritanien coupable d'apostasie ?

Le 24 décembre, un jeune Mauritanien a été condamné à mort pour apostasie, à Nouadhibou, dans le nord-ouest du pays, avant de faire appel deux jours plus tard. Cette décision[...]

Mauritanie : la défense fait appel de la condamnation à mort pour apostasie

Les avocats d'un jeune Mauritanien incarcéré depuis près d'un an pour un écrit considéré comme blasphématoire envers le prophète Mahomet et condamné à mort[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20121014101304 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20121014101304 from 172.16.0.100