Extension Factory Builder
13/10/2012 à 16:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le procureur général égyptien Abdel Meguid Mahmoud, au Caire le 13 octobre 2012. Le procureur général égyptien Abdel Meguid Mahmoud, au Caire le 13 octobre 2012. © AFP

Le président égyptien Mohamed Morsi et le procureur général se sont mis d'accord samedi pour que ce dernier conserve son poste, mettant fin à la crise qui a éclaté après la décision du président de le nommer ambassadeur au Vatican, selon le procureur général adjoint Adel Saïd.

Le président égyptien Mohamed Morsi et le procureur général se sont mis d'accord samedi pour que ce dernier conserve son poste, mettant fin à la crise qui a éclaté après la décision du président de le nommer ambassadeur au Vatican, selon le procureur général adjoint Adel Saïd.

La rencontre entre les deux hommes samedi a abouti à un accord pour que "le procureur général reste à son poste", a affirmé M. Saïd évoquant "un malentendu à propos de la nomination (du procureur général Abdel Meguid Mahmoud) au poste d'ambassadeur d'Egypte au Vatican".

Le président Morsi avait démis jeudi M. Mahmoud de ses fonctions, le nommant ambassadeur au Vatican. Mais le procureur général a déclaré qu'il restait à son poste, affirmant que "selon la loi, un membre du corps judiciaire ne peut pas être démis par le pouvoir exécutif".

"Menaces directes et indirectes"

Ce limogeage est intervenu au lendemain de l'acquittement d'anciens responsables de l'ère Moubarak qui étaient accusés d'être impliqués dans des violences pendant la révolte en février 2011.

M. Mahmoud avait affirmé vendredi dans un communiqué avoir reçu des "menaces directes et indirectes" de hauts responsables le poussant à accepter son limogeage. Dans ce communiqué, il affirmait que le ministre de la Justice Ahmed Mekki et le président de l'assemblée constituante, Hossam el-Ghariani, l'avaient mis en garde contre une éventuelle agression dont il pourrait être l'objet s'il refusait d'obéir au décret présidentiel ordonnant son limogeage.

M. Mahmoud est accusé par plusieurs militants de la révolte de 2011 de continuer à soutenir le régime du président déchu Hosni Moubarak et d'avoir été à l'origine de l'insuffisance des preuves présentées par le parquet dans les procès des anciens responsables.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : double attentat au Caire, cinq blessés dont deux policiers

Égypte : double attentat au Caire, cinq blessés dont deux policiers

Deux bombes ont explosé mardi au Caire. Cinq personnes, dont au moins deux policiers, ont été blessées.[...]

La danse orientale, à corps perdus

Tantôt vénérée tantôt méprisée, la danse orientale peine aujourd'hui à se produire sur les scènes du monde arabe. Retour sur un art populaire à la[...]

Égypte : une bombe explose au Caire, trois blessés dont deux policiers

L'explosion d'une bombe posée entre deux voitures, près d'un point sécurité dans le centre du Caire, a blessé deux policiers et un civil, selon des sources au sein des services de secours et[...]

La présidentielle égyptienne sera supervisée par l'Union européenne

L'Union européenne va, pour la première fois, superviser l'élection présidentielle prévue fin mai en Égypte. L'ex-homme fort de l'armée, Abdel Fattah al-Sissi, en est le grand[...]

Maghreb : Ô Rap ! Ô désespoir !

De Rabat à Tripoli, ils traduisent, avec des paroles parfois très crues, la colère et les frustrations de la jeunesse face à l'oppression et à l'injustice, mais aussi sa[...]

Égypte : dans les mâchoires d'Al-Qaïda

Quasi démilitarisé par l'accord de paix israélo-égyptien de 1979, le Sinaï est devenu le sanctuaire d'une demi-douzaine de groupes jihadistes dont les attentats vont se multipliant.[...]

Égypte : trois figures de la révolte de 2011 condamnées à de la prison ferme

Les peines de trois ans de prison ferme infligées à trois figures de la révolte de 2011 contre Hosni Moubarak ont été confirmées, lundi, par un tribunal égyptien. Ce dernier a[...]

Égypte : la justice confirme les peines de prison de trois figures de la révolution

Les peines de trois ans de prison ferme infligées à trois figures de la révolte de 2011 ont été confirmées lundi par la justice égyptienne. Ils étaient accusés[...]

Égypte : le procès de Mohamed Morsi pour incitation au meurtre ajourné à dimanche

Le procès du président destitué Mohamed Morsi pour "incitation au meurtre" de manifestants a été ajourné à dimanche pour entendre les témoignages de hauts[...]

Égypte : 23 morts dans le Sud dans des heurts tribaux

Au moins 23 personnes ont été tuées samedi dans des affrontements entre tribus dans le sud de l'Egypte, a indiqué un média officiel, tandis que le ministère de l'Intérieur[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers