Extension Factory Builder
13/10/2012 à 16:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le procureur général égyptien Abdel Meguid Mahmoud, au Caire le 13 octobre 2012. Le procureur général égyptien Abdel Meguid Mahmoud, au Caire le 13 octobre 2012. © AFP

Le président égyptien Mohamed Morsi et le procureur général se sont mis d'accord samedi pour que ce dernier conserve son poste, mettant fin à la crise qui a éclaté après la décision du président de le nommer ambassadeur au Vatican, selon le procureur général adjoint Adel Saïd.

Le président égyptien Mohamed Morsi et le procureur général se sont mis d'accord samedi pour que ce dernier conserve son poste, mettant fin à la crise qui a éclaté après la décision du président de le nommer ambassadeur au Vatican, selon le procureur général adjoint Adel Saïd.

La rencontre entre les deux hommes samedi a abouti à un accord pour que "le procureur général reste à son poste", a affirmé M. Saïd évoquant "un malentendu à propos de la nomination (du procureur général Abdel Meguid Mahmoud) au poste d'ambassadeur d'Egypte au Vatican".

Le président Morsi avait démis jeudi M. Mahmoud de ses fonctions, le nommant ambassadeur au Vatican. Mais le procureur général a déclaré qu'il restait à son poste, affirmant que "selon la loi, un membre du corps judiciaire ne peut pas être démis par le pouvoir exécutif".

"Menaces directes et indirectes"

Ce limogeage est intervenu au lendemain de l'acquittement d'anciens responsables de l'ère Moubarak qui étaient accusés d'être impliqués dans des violences pendant la révolte en février 2011.

M. Mahmoud avait affirmé vendredi dans un communiqué avoir reçu des "menaces directes et indirectes" de hauts responsables le poussant à accepter son limogeage. Dans ce communiqué, il affirmait que le ministre de la Justice Ahmed Mekki et le président de l'assemblée constituante, Hossam el-Ghariani, l'avaient mis en garde contre une éventuelle agression dont il pourrait être l'objet s'il refusait d'obéir au décret présidentiel ordonnant son limogeage.

M. Mahmoud est accusé par plusieurs militants de la révolte de 2011 de continuer à soutenir le régime du président déchu Hosni Moubarak et d'avoir été à l'origine de l'insuffisance des preuves présentées par le parquet dans les procès des anciens responsables.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Diaporama : les 15 leaders religieux africains les plus influents

Diaporama : les 15 leaders religieux africains les plus influents

Qu'ils soient animistes, chrétiens ou musulmans, les leaders religieux du continent possèdent souvent une influence considérable sur les plans politique et économique. Connaissez vous les plus important[...]

Égypte : 10 à 15 ans de prison pour 68 partisans de Mohamed Morsi

La justice égyptienne a condamné mercredi 63 partisans de Mohamed Morsi à 15 ans de prison. 5 autres ont écopé d'une peine de 10 ans de détention.[...]

Immunité routière pour diplomates africains à New York ?

Les Africains occupent une place de choix dans le classement des diplomates qui paient le moins leurs contraventions à New York.[...]

Égypte : verdict ajourné au 29 novembre pour l'ex président Moubarak

Un tribunal égyptien a ajourné au 29 novembre son verdict dans le procès pour complicité de meurtre de l'ancien président Hosni Moubarak, dont le renversement en 2011 a plongé le pays dans[...]

Libye : Haftar ? "Une déception"

Le général libyen Khalifa Haftar est dans la ligne de mire de Paris et du Caire. Les deux pays sont d'accord sur un point : l'écarter pour espérer mettre un terme à la crise.[...]

Égypte : près de 100 pro-Morsi condamnés à de lourdes peines de prison

Trois tribunaux égyptiens ont condamné jeudi près de 100 partisans de l'ex-président islamiste Mohamed Morsi à de lourdes peines de prison pour leur implication dans des violences en marge de[...]

Égypte : du Qatar à la Turquie, les Frères musulmans en galère

Qui accueillera les leaders de la confrérie islamiste égyptienne ? Le Qatar les a lâchés. In extremis, la Turquie leur tend la main.[...]

Égypte : huit hommes jugés pour avoir organisé un mariage gay

Huit hommes comparaissaient mardi 23 septembre devant un tribunal du Caire pour être apparus dans une vidéo relayée sur les réseaux sociaux, dans laquelle des personnes simulaient une union[...]

Égypte : deux policiers tués dans un attentat au Caire

Deux officiers de police ont été tués dimanche dans un attentat à la bombe dans le centre du Caire, a annoncé le ministère de l'Intérieur. Les policiers en Égypte sont[...]

Naufrage en Méditerranée : premiers témoignages de rescapés

Les premiers témoignages - poignants - de rescapés du naufrage qui pourrait avoir fait 500 victimes en Méditerranée, le 10 septembre, commencent à être rendus publics. Les causes de la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers