Extension Factory Builder
13/10/2012 à 16:08
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ancien chef de l'État sénégalais dans ses bureaux parisiens, le 24 septembre. L'ancien chef de l'État sénégalais dans ses bureaux parisiens, le 24 septembre. © J.A.

Le secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf, a vivement dénoncé samedi, à l'ouverture du sommet de l'organisation à Kinshasa, un "déficit de démocratie dans les relations internationales" qui prive l'Afrique de la place "qui lui revient", notamment au Conseil de sécurité de l'ONU.

Le secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf, a vivement dénoncé samedi, à l'ouverture du sommet de l'organisation à Kinshasa, un "déficit de démocratie dans les relations internationales" qui prive l'Afrique de la place "qui lui revient", notamment au Conseil de sécurité de l'ONU.

A la tribune du sommet, M. Diouf a une nouvelle fois dénoncé le "report sine die" de la réforme du Conseil de sécurité des Nations unies, de la réforme du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale (BM), "instances où l'Afrique doit occuper la place qui lui revient de droit". "En entérinant le pouvoir autoproclamé de quelques-uns, parmi les plus puissants, de décider, sans réelle concertation, de l'avenir de tous, singulièrement des plus démunis, c'est encore la stabilité et la sécurité du monde que nous mettons en danger", a-t-il dit.

L'ancien président sénégalais, âgé de 77 ans, a globalement mis en cause une politique du "deux poids, deux mesures, deux poids, deux discours" qui permet de dénoncer "chez certains les manquements que l'on s'abstient de dénoncer chez d'autres au nom d'intérêts commerciaux ou stratégiques". Son discours très politique a été salué par des applaudissements nourris.

Conflit au Nord-Kivu

Il l'avait débuté par une citation de l'ancien Premier ministre congolais Patrice Lumumba, principale figure de l'indépendance du Congo belge, mort assassiné en 1961: "l'Afrique écrira sa propre histoire et elle sera au nord et au sud du Sahara une histoire de gloire et de dignité".

D'emblée, M. Diouf avait mis les souffrances actuellement engendrées par le conflit au Nord-Kivu, dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC) au coeur du sommet: je voudrais "dire à ces femmes, ces enfants, qui en ce moment même, dans l'est du pays, continuent d'être victimes des exactions les plus barbares, que nous ne les oublions pas".

Des organisations internationales de défense des droits de l'homme avaient appelé les participants au sommet à condamner les viols, exécutions sommaires, pillages et enlèvements, commis par les groupes armés et certains militaires dans l'Est.

A l'attention de son hôte, le président Joseph Kabila, et du peuple congolais, il a simplement souhaité qu'ils puissent "poser sincèrement les problèmes, et esquisser des amorces de solutions".
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RD Congo : y a-t-il un pilote à la Gécamines ?

RD Congo : y a-t-il un pilote à la Gécamines ?

Scandale de surfacturation, ingérence de l'État, explosion des coûts... Rien ne va plus dans la grande entreprise minière publique du Katanga, qui attend la nomination d'un nouveau dirigeant.[...]

RDC : l'Église congolaise réitère sa volonté de voir Kabila partir en 2016

Après différentes rencontres à Rome avec le pape François, la conférence épiscopale de RDC a publié dimanche une lettre dans laquelle elle réaffirme son opposition à[...]

RDC : Kengo wa Dondo met en garde contre une modification de la Constitution

Léon Kengo wa Dondo, le président du sénat de la RDC, a mis en garde lundi contre un "changement de Constitution" qui pourrait, selon lui, "menacer" la paix et la cohésion[...]

RDC : Kabila gracie le pasteur Kuthino

Le président congolais Joseph Kabila a gracié dimanche, au nom de la "cohésion nationale", le pasteur Ferdinand Kuthino, chef d'une Église évangélique condamné à[...]

RDC : la police disperse une manifestation d'opposition à Kinshasa

La police congolaise a dispersé samedi matin une manifestation d'opposition dans le centre de Kinshasa, interpellant plusieurs personnes dont un journaliste vidéaste de l'AFP.[...]

RDC : Jean-Bertrand Ewanga condamné à un an de prison ferme pour "offense au chef de l'État"

L'opposant Jean-Bertrand Ewanga a été condamné jeudi soir par la justice congolaise (RDC) à un an de prison ferme pour outrage au chef de l'État. Une sentence qui tombe moins de quarante-huit[...]

Ebola a fait 37 morts en RDC

Distincte de celle qui frappe l'Afrique de l'Ouest, l'épidémie d'Ebola progresse dans le nord-ouest de la RDC. Le dernier bilan fait état de 37 décès. En Guinée, les autorités[...]

RDC - Omar Kavota : "Au Nord-Kivu, le désarmement avance à pas de tortue"

Dans l'est de la RDC, la rentrée scolaire a été perturbée en début de semaine. La faute à une insécurité tenace, liée aux groupes rebelles et à des bandits[...]

Youssouf Mulumbu : "Ibenge sélectionneur de la RDC, c'est un très bon choix !"

Capitaine de la RDC et attaquant de West Bromwich Albion (Angleterre, Premier League), Youssouf Mulumbu évoque pour "Jeune Afrique" la situation des Léopards avec la nomination de Florent Ibenge à[...]

RDC : Kabila, le choix de Tryphon Kin-Kiey Mulumba

Tryphon Kin-Kiey est le ministre congolais des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies. Il nous a rendu visite au 57 bis.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex