Extension Factory Builder
06/10/2012 à 16:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Moncef Marzouki (g) et Abdelilah Benkirane (d), le 6 octobre 2012 à Malte. Moncef Marzouki (g) et Abdelilah Benkirane (d), le 6 octobre 2012 à Malte. © AFP

Le président tunisien, Moncef Marzouki, a annoncé samedi 6 ocotbre, à l'issue du sommet 5+5 à Malte, la création par ce forum euro-méditerranéen d'une "task force pour regrouper les énergies" face à l'"urgence absolue" des problème posés par l'immigration des pays du Sud vers le Nord.

"C'est bien de parler de développement, de réseaux d'énergie solaire, mais l'urgence absolue pour moi, l'urgence démocratique c'est l'immigration", a-t-il déclaré. "J'ai proposé et le sommet a validé la création d'une task force pour empêcher cette émigration et secourir ces gens afin d'éviter ces tragédies en mer", a-t-il ajouté.

"Il y a des enfants tunisiens, des Libyens, parfois des gamins très jeunes qui meurent dans des naufrages. Chaque naufrage est une catastrophe pour des êtres humains. Ces drames humains ne peuvent pas être acceptés. Aucun développement économique ne peut se payer à ce prix", a-t-il ajouté.

Il faut selon lui "mettre en commun les efforts et les ressources mais ce ne doit pas être une opération de sécurité, ce doit être humanitaire. On ne peut pas accepter que des centaines de gens se noient en Méditerranée", a-t-il insisté.

Les pays doivent s'unir sur le plan maritime notamment pour éviter ces "tragédies en mer", selon M. Marzouki. "Notre jeunesse a de fortes aspirations mais nous ne pouvons pas faire de miracles" pour le développement économique, a-t-il dit, demandant "aux jeunes d'être patients. Il faut du temps car la Tunisie a hérité de plus de 50 ans de corruption".

Bientôt une réunion en Tunisie

Le président tunisien a annoncé la tenue "prochaine" dans son pays d'une réunion au niveau des ministres en charge de la sécurité, de l'immigration et des questions humanitaires pour mettre au point "les détails techniques" de la task force. "L'important c'est d'être d'accord sur le plan politique, puis on discutera" des détails, a-t-il ajouté.

La Déclaration de Malte adoptée par les 10 chefs d'Etat et de gouvernement arabes qui étaient réunis à La Valette vendredi et samedi a en effet souligné que "la gestion des flux migratoires ne peut pas être atteinte uniquement au moyen des mesures de contrôle". "Elle requiert aussi une action concertée pour affronter les causes fondamentales de la migration avec le développement d’une solidarité efficace, rapide et tangible", ajoute-t-elle.

Le sommet 5+5 à Malte était le premier depuis neuf ans pour le Dialogue 5+5 (Espagne, France, Italie, Malte, Portugal + Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie, Tunisie).
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Danse : Hamid Ben Mahi, de la 'hogra' à la révolution

Danse : Hamid Ben Mahi, de la "hogra" à la révolution

Le chorégraphe français d'origine algérienne Hamid Ben Mahi évoque dans son nouveau spectacle, "La Hogra", les vexations qui ont servi de carburant aux révolutions arabes.[...]

Maroc - Minurso : Bolduc en stand-by

La nomination de la Canadienne Kim Bolduc à la tête de la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (Minurso) n'est toujours pas validée par Rabat.[...]

Israël : Benyamin Netanyahou entre deux feux

Le Premier ministre israélien veut éviter une troisième Intifada tout en satisfaisant ses alliés qui le poussent à plus de fermeté. Pas simple.[...]

Les chômeurs marocains bientôt indemnisés

C'est une première dans le royaume. Les chômeurs vont être indemnisés à partir du mois de décembre grâce à la nouvelle indemnité pour perte d'emploi (IPE).[...]

Maroc - Driss El Yazami : "Les pays du Sud deviennent des acteurs à part entière des droits de l'homme"

Le Maroc accueille du 27 au 30 novembre à Marrakech la deuxième édition du Forum mondial des droits de l'homme. Driss El Yazami, président du Conseil national des droits de l'homme (CNDH) et[...]

Mauritanie - Ely Ould Mohamed Vall : "L'insécurité est flagrante, le pays est en ébullition"

Le cousin et néanmoins grand rival du chef de l'État ne trouve rien de positif dans l'action du gouvernement. Et ne se prive pas de le faire savoir.[...]

Libye : la Banque centrale sous tutelle internationale ?

 Pour tenter de mettre fin à la guerre civile, l'ONU envisage de frapper les leaders des milices libyenes à la caisse.[...]

Égypte : 78 adolescents pro-Morsi condamnés à de la prison ferme

Soixante-dix-huit mineurs ont été condamnés mercredi en Égypte à des peines de 2 à 5 ans de prison parce qu'ils avaient manifesté pour réclamer le retour de l'ancien[...]

L'algérien Cevital va racheter le numéro deux italien de l'acier

Cevital a été retenu pour la reprise des aciéries Lucchini de Piombino, n° 2 en Italie.  Le groupe algérien a présenté un programme d'investissements de l'ordre de 400 millions[...]

Mauritanie : le front du refus se dégarnit

Les principaux adversaires du régime ont boycotté le dernier scrutin présidentiel. Atteints par la limite d'âge, ils ne pourront se présenter en 2019. Et, pour le moment, aucun dauphin ne[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces