Extension Factory Builder
06/10/2012 à 16:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Moncef Marzouki (g) et Abdelilah Benkirane (d), le 6 octobre 2012 à Malte. Moncef Marzouki (g) et Abdelilah Benkirane (d), le 6 octobre 2012 à Malte. © AFP

Le président tunisien, Moncef Marzouki, a annoncé samedi 6 ocotbre, à l'issue du sommet 5+5 à Malte, la création par ce forum euro-méditerranéen d'une "task force pour regrouper les énergies" face à l'"urgence absolue" des problème posés par l'immigration des pays du Sud vers le Nord.

"C'est bien de parler de développement, de réseaux d'énergie solaire, mais l'urgence absolue pour moi, l'urgence démocratique c'est l'immigration", a-t-il déclaré. "J'ai proposé et le sommet a validé la création d'une task force pour empêcher cette émigration et secourir ces gens afin d'éviter ces tragédies en mer", a-t-il ajouté.

"Il y a des enfants tunisiens, des Libyens, parfois des gamins très jeunes qui meurent dans des naufrages. Chaque naufrage est une catastrophe pour des êtres humains. Ces drames humains ne peuvent pas être acceptés. Aucun développement économique ne peut se payer à ce prix", a-t-il ajouté.

Il faut selon lui "mettre en commun les efforts et les ressources mais ce ne doit pas être une opération de sécurité, ce doit être humanitaire. On ne peut pas accepter que des centaines de gens se noient en Méditerranée", a-t-il insisté.

Les pays doivent s'unir sur le plan maritime notamment pour éviter ces "tragédies en mer", selon M. Marzouki. "Notre jeunesse a de fortes aspirations mais nous ne pouvons pas faire de miracles" pour le développement économique, a-t-il dit, demandant "aux jeunes d'être patients. Il faut du temps car la Tunisie a hérité de plus de 50 ans de corruption".

Bientôt une réunion en Tunisie

Le président tunisien a annoncé la tenue "prochaine" dans son pays d'une réunion au niveau des ministres en charge de la sécurité, de l'immigration et des questions humanitaires pour mettre au point "les détails techniques" de la task force. "L'important c'est d'être d'accord sur le plan politique, puis on discutera" des détails, a-t-il ajouté.

La Déclaration de Malte adoptée par les 10 chefs d'Etat et de gouvernement arabes qui étaient réunis à La Valette vendredi et samedi a en effet souligné que "la gestion des flux migratoires ne peut pas être atteinte uniquement au moyen des mesures de contrôle". "Elle requiert aussi une action concertée pour affronter les causes fondamentales de la migration avec le développement d’une solidarité efficace, rapide et tangible", ajoute-t-elle.

Le sommet 5+5 à Malte était le premier depuis neuf ans pour le Dialogue 5+5 (Espagne, France, Italie, Malte, Portugal + Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie, Tunisie).
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Les 10 Africains les plus influents du monde selon le magazine 'Time'

Les 10 Africains les plus influents du monde selon le magazine "Time"

Comme chaque année, l'hebdomadaire américain "Time" a publié mercredi le classement des 100 personnalités les plus influentes de la planète. Parmi elles, dix Africains dont la ministr[...]

Mehdi Jomâa : "Redresser l'État tunisien est une obligation"

Alors qu'il achève une tournée diplomatique visant à mobiliser les partenaires de la Tunisie pour la sortir du marasme, le Premier ministre Mehdi Jomâa s'est livré à Jeune Afrique. Il[...]

Armée égyptienne : kaki business...

L'annonce par l'armée égyptienne d'un don de plusieurs terrains pour la construction de 1 million de logements sociaux relance les spéculations sur son poids économique et financier.[...]

Maroc : délinquance à Casablanca, peur sur la ville ?

La multiplication des actes de délinquance dans la capitale économique marocaine nourrit un fort sentiment d'insécurité au sein de la population. Qui ne cache plus son ras-le-bol.[...]

Hit Radio, la petite marocaine qui s'exporte

Forte de son succès auprès de la jeunesse du royaume chérifien, la station Hit Radio met le cap sur l'Afrique subsaharienne. Où elle est déjà présente dans sept pays.[...]

Algérie : Bouteflika, l'homme qui marchait avec sa tête

Occupés à le brocarder, ses adversaires l'ont sous-estimé. Grave erreur : le président algérien Abdelaziz Bouteflika a révélé en plusieurs occasions que sa[...]

Maroc : la culture "saharo-hassanie", une composante comme une autre ?

Dans la Constitution, la culture "saharo-hassanie" est l'un des socles du royaume. Bien pratique pour esquiver la question des discriminations...[...]

Sahara occidental : le Conseil de sécurité de l'ONU va adopter une résolution modérée

Une résolution sur le Sahara occidental devrait être adoptée le 29 avril par le Conseil de sécurité de l'ONU. Selon des sources diplomatiques, celle-ci ne prévoira pas de système de[...]

Philippe Troussier : "Algérie, Maroc, Gabon ? Des défis intéressants"

Candidat nulle part mais cité un peu partout (Algérie, Maroc, Gabon), le Franco-Ivoirien Philippe Troussier (59 ans) se dit prêt à relever un nouveau défi en Afrique, un continent où sa[...]

Racisme : en Tunisie, Slah Mosbah ne veut plus être "le Noir de service"

Le chanteur Slah Mosbah, l'un des plus populaires de Tunisie, ne veut plus être "le Noir de service" qui cache une forêt de préjugés. À 55 ans, il songe même à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces