Extension Factory Builder
06/10/2012 à 10:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des manifestants à Sidi Bouzid, le 5 octobre 2012. Des manifestants à Sidi Bouzid, le 5 octobre 2012. © AFP

La police tunisienne a tiré vendredi des balles en caoutchouc et gaz lacrymogènes pour disperser des centaines de manifestants à Sidi Bouzid, réclamant le départ du gouverneur (préfet) de cette ville bastion de la révolution.

Un millier de personnes se sont rassemblées pour réclamer le départ du gouverneur accusé d'"incompétence" et certains manifestants ont tenté d'envahir les locaux du gouvernorat, selon un journaliste de l'AFP.

Les forces de l'ordre ont procédé alors à un tir de sommation et de gaz lacrymogènes pour disperser les protestataires surveillés par un dispositif important de la police et de l'armée. Le gouverneur a été ensuite évacué de son bureau par la police.

Par ailleurs une grève générale a été observée à Meknassy, dans la région de Sidi Bouzid, à l'initiative de l'Union générale des travailleurs tunisiens (Ugtt, la centrale syndicale) pour protester contre l'absence de projets de développement.

"La grève a été suivie à environ 100%", a affirmé Zouhair Khaskhousi, responsable syndical local, tandis que le bureau régional du parti islamiste Ennhada au pouvoir a parlé d'une grève "illégale".

Fortes tensions sociales

Les tensions sociales sont grandissantes et plusieurs manifestations contre la pauvreté, des coupures d'eau et des retards de salaires ont été réprimées ces dernières semaines, notamment à Sidi Bouzid.

Début octobre, quelques centaines de personnes ont manifesté à Sidi Bouzid et des enseignants ont observé une grève pour dénoncer l'arrestation de manifestants.

Dans le même temps, des habitants et des députés de la région se sont mis en grève de la faim pour exiger la libération de manifestants arrêtés à Menzel Bouzaïane et à El-Omarne, des localités proches de Sidi Bouzid, chef-lieu de la région d'où était parti le soulèvement qui a renversé Ben Ali le 14 janvier 2011, après le suicide par immolation de Mohamed Bouazizi, un vendeur ambulant.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tunisie

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une institut[...]

Attentat du Bardo : un second suspect marocain arrêté en Tunisie

Selon l'AFP, un Marocain suspecté de complicité dans l'attentat du Bardo a été arrêté jeudi en Tunisie. Un autre ressortissant du royaume avait été interpellé en Italie[...]

Tunisie : fusillade dans la caserne de Bouchoucha à Tunis, sept militaires tués

Un soldat tunisien a ouvert le feu lundi matin sur d'autres soldats, dans la caserne de Bouchoucha, à Tunis. Au moins sept militaires ont été tués et d'autres blessés, selon le ministère[...]

Barack Obama à Béji Caïd Essebsi : "Les États-Unis croient en la Tunisie"

À l'ocassion de la réception de Béji Caïd Essebsi à la Maison blanche jeudi, le président amréicain Barack Obama a annoncé son intention d'accorder à la Tunisie le[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : doutes sur l'implication du suspect marocain arrêté en Italie

Un nouveau suspect a été appréhendé mercredi à Gaggiano, en Italie, dans le cadre de l'affaire de l’attentat du Bardo. Mais les premiers éléments laissent à penser[...]

Tunisie : contre la contrebande, l'électronique !

Habib Essid, le Premier ministre tunisien, et Slim Chaker, son ministre des Finances, ont donné carte blanche à Adel Ben Hassine, le directeur général des douanes fraîchement nommé,[...]

Les femmes africaines peinent à percer le plafond de verre

Éducation, travail, indépendance... Malgré de timides avancées, le statut des femmes n'a que peu progressé en Afrique, selon les participantes du 5e forum social d’Essaouira, au Maroc, du[...]

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi reçu par Barack Obama à la Maison blanche

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi sera reçu jeudi à Washington par son homologue américain Barack Obama. Cette deuxième rencontre entre les deux hommes à la Maison[...]

Comment Samir Tarhouni, l'ancien chef de la BAT, a empêché les Trabelsi de quitter la Tunisie en 2011

Samir Tarhouni, l'ancien patron de la brigade antiterrorisme (BAT) a été l'un des principaux protagonistes du départ de Ben Ali. Retour sur un épisode clé de l'histoire tunisienne[...]

Tunisie : voyage au coeur de la BAT, la brigade antiterrorisme

Devenue un symbole national depuis l'arrestation des Trabelsi, en 2011, la brigade antiterrorisme nous ouvre pour la première fois ses portes.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers