Extension Factory Builder
30/09/2012 à 16:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Loik Le Floch-Prigent (2e g) à son arrivée le 17 septembre 2012 au tribunal à Lomé. Loik Le Floch-Prigent (2e g) à son arrivée le 17 septembre 2012 au tribunal à Lomé. © AFP

L'avocat de Loïk Le Floch-Prigent, inculpé et incarcéré au Togo pour complicité d'escroquerie, a interpellé dimanche le Quai d'Orsay pour demander que son client soit rapatrié en France pour raison de santé.

"Je demande que M. Le Floch-Prigent", qui souffre notamment de psoriasis, "bénéficie des mêmes droits fondamentaux que n'importe quel ressortissant français", a déclaré à l'AFP Me Patrick Klugman qui a envoyé un courrier en ce sens au ministère des Affaires étrangères.

Me Klugman avait fait, le 24 septembre, une demande de remise en liberté de l'ancien patron du géant pétrolier français Elf qui devait subir, fin septembre, une intervention chirurgicale en France. Elle a été rejetée le 27 septembre, a indiqué Me Klugman. L'avocat français et les avocats togolais ont fait appel, estimant que ce rejet était "scandaleux". La santé de M. Le Floch-Prigent "s'est dégradée, cela a été constaté par le médecin de l'ambassade de France" à Lomé "et nous inspire une vive inquiétude", a précisé l'avocat.

Me Klugman dénonce en outre "une procédure inéquitable et enlisée", ni lui ni son client n'ayant pu, selon lui, "avoir accès au dossier" judiciaire. L'avocat se dit "prêt à fournir toutes les garanties" pour que M. Loïk Le Floch-Prigent, actuellement retenu dans les locaux de la gendarmerie de Lomé, se tienne à la disposition de la justice togolaise qui l'a inculpé pour complicité d'escroquerie dans une vaste affaire impliquant des hommes d'affaires togolais et un Emirati.

Chef d'orchestre

La justice togolaise le soupçonne d'être impliqué dans une affaire d'escroquerie internationale portant sur 48 millions de dollars (environ 36,5 millions d'euros). L'escroquerie présumée oppose un homme d'affaires togolais, Bertin Sow Agba, à un homme d'affaires émirati, Abbas El Youssef. L'Emirati a porté plainte contre M. Agba, l'accusant d'avoir organisé un réseau pour lui soutirer 48 millions de dollars. Il estime que M. Le Floch-Prigent "serait le chef d'orchestre dans cette affaire d'escroquerie", selon une source judiciaire togolaise.

L'arrestation de l'ancien patron français, âgé de 68 ans, suit celle d'un ex-ministre togolais de l'Administration territoriale, Pascal Bodjona, inculpé le 12 septembre dans la même affaire. Loïk Le Floch-Prigent avait été condamné en 2003 à 5 ans de prison dans l'affaire Elf et avait passé environ deux ans derrière les barreaux pour des malversations financières. Il se présente aujourd'hui comme un consultant dans le pétrole.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Togo

Coris Bank s'installe au Togo

Coris Bank s'installe au Togo

 Coris Bank International, le deuxième groupe bancaire burkinabè, va lancera début février sa filiale togolaise, a appris "Jeune Afrique".[...]

Interactif : où doit-on payer le plus cher en Afrique pour être candidat à la présidentielle ?

Dans la réforme électorale engagée en RDC, la caution exigée pour prendre part à la présidentielle a été revue à la hausse. Une démarche très[...]

Exclusif : Pourquoi le tribunal d'Abidjan a lourdement condamné Ecobank

Jeune Afrique révèle le contenu de la décision du Tribunal de commerce d'Abidjan ayant mené à la condamnation du groupe Ecobank, du sud-africain PIC et de Daniel Matjila à payer 7,5[...]

Vers une présidentielle en avril au Togo ?

Dans un climat politique tendu, la Cour constitutionnelle doit néanmoins annoncer sans tarder la date du prochain scrutin présidentiel. On se dirigerait vers une élection en avril.[...]

Affaire Ecobank/Tanoh : "La décision du Tribunal d'Abidjan est dépourvue de tout fondement", estime Ecobank

Suite à sa condamnation à payer 7,5 milliards de FCFA à Thierry Tanoh, son ancien directeur général, Ecobank conteste dans un communiqué la compétence du Tribunal de[...]

France : la "marche républicaine" des dirigeants africains à Paris

Plusieurs présidents et ministres du continent ont défilé dimanche à Paris aux côtés de dirigeants du monde entier pour la "marche républicaine" contre le terrorisme. De la[...]

Togo : qui exploitera le mégagisement de Kpémé ?

Désignés en 2012, dans le cadre d'un appel d'offres, trois candidats pour l'exploitation du gisement carbonaté de Kpémé ont dû déposer des offres initiales[...]

Goodluck Jonathan, Laurent Gbagbo, Alpha Condé... Ils seront au coeur de l'actualité en 2015

Qui sera président du Burkina Faso dans un an ? La chute de Blaise Compaoré aura-t-elle un effet au Togo ? Quel sera l'impact de Boko Haram sur le vote des Nigérians ? Qui affrontera Alassane Ouattara[...]

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Après l’Égypte (2010), la Côte d’Ivoire (2011), la Zambie (2012) et le Nigeria (2013), l’Algérie, huitième de finaliste de la Coupe du monde et facilement qualifiée pour[...]

Le Camerounais Alain Nkontchou rejoint le conseil d'administration d'Ecobank

 Le conseil d'administration d'Ecobank a annoncé la nomination de quatre nouveaux administrateurs non-exécutifs à son conseil d’administration, parmi lesquels le financier camerounais Alain[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120930161246 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120930161246 from 172.16.0.100