Extension Factory Builder
30/09/2012 à 16:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Loik Le Floch-Prigent (2e g) à son arrivée le 17 septembre 2012 au tribunal à Lomé. Loik Le Floch-Prigent (2e g) à son arrivée le 17 septembre 2012 au tribunal à Lomé. © AFP

L'avocat de Loïk Le Floch-Prigent, inculpé et incarcéré au Togo pour complicité d'escroquerie, a interpellé dimanche le Quai d'Orsay pour demander que son client soit rapatrié en France pour raison de santé.

"Je demande que M. Le Floch-Prigent", qui souffre notamment de psoriasis, "bénéficie des mêmes droits fondamentaux que n'importe quel ressortissant français", a déclaré à l'AFP Me Patrick Klugman qui a envoyé un courrier en ce sens au ministère des Affaires étrangères.

Me Klugman avait fait, le 24 septembre, une demande de remise en liberté de l'ancien patron du géant pétrolier français Elf qui devait subir, fin septembre, une intervention chirurgicale en France. Elle a été rejetée le 27 septembre, a indiqué Me Klugman. L'avocat français et les avocats togolais ont fait appel, estimant que ce rejet était "scandaleux". La santé de M. Le Floch-Prigent "s'est dégradée, cela a été constaté par le médecin de l'ambassade de France" à Lomé "et nous inspire une vive inquiétude", a précisé l'avocat.

Me Klugman dénonce en outre "une procédure inéquitable et enlisée", ni lui ni son client n'ayant pu, selon lui, "avoir accès au dossier" judiciaire. L'avocat se dit "prêt à fournir toutes les garanties" pour que M. Loïk Le Floch-Prigent, actuellement retenu dans les locaux de la gendarmerie de Lomé, se tienne à la disposition de la justice togolaise qui l'a inculpé pour complicité d'escroquerie dans une vaste affaire impliquant des hommes d'affaires togolais et un Emirati.

Chef d'orchestre

La justice togolaise le soupçonne d'être impliqué dans une affaire d'escroquerie internationale portant sur 48 millions de dollars (environ 36,5 millions d'euros). L'escroquerie présumée oppose un homme d'affaires togolais, Bertin Sow Agba, à un homme d'affaires émirati, Abbas El Youssef. L'Emirati a porté plainte contre M. Agba, l'accusant d'avoir organisé un réseau pour lui soutirer 48 millions de dollars. Il estime que M. Le Floch-Prigent "serait le chef d'orchestre dans cette affaire d'escroquerie", selon une source judiciaire togolaise.

L'arrestation de l'ancien patron français, âgé de 68 ans, suit celle d'un ex-ministre togolais de l'Administration territoriale, Pascal Bodjona, inculpé le 12 septembre dans la même affaire. Loïk Le Floch-Prigent avait été condamné en 2003 à 5 ans de prison dans l'affaire Elf et avait passé environ deux ans derrière les barreaux pour des malversations financières. Il se présente aujourd'hui comme un consultant dans le pétrole.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Togo

Togo : tout augmente... sauf le pouvoir d'achat

Togo : tout augmente... sauf le pouvoir d'achat

Entre 2000 et 2010, les prix auraient augmenté de 33 % en moyenne, au Togo, ce qui a entraîné une baisse du pouvoir d'achat de près de 25 % durant la même période. Dans un pays où l'&[...]

Quand Lomé se rêve en Singapour

Lomé veut être une plateforme financière majeure en Afrique de l'Ouest. Et prend exemple sur Singapour.[...]

Société générale lorgne le Togo

 La banque française Société générale a décidé de s'implanter au Togo, où elle a demandé un agrément. SG Togo serait une succursale de SG Bénin,[...]

Gervais Koffi Djondo : "En Afrique de l'Ouest, une seule compagnie aérienne suffit"

Impliqué à la fois dans les secteurs aérien et bancaire, l'homme d'affaires togolais plaide pour un regroupement des transporteurs nationaux... et revient sur la crise de gouvernance à Ecobank.[...]

Le groupe Accor expulsé de l'hôtel Mercure Sarakawa de Lomé

 Le groupe français Accor, gérant de l'hôtel Mercure Sarakawa à Lomé, a été expulsé samedi, suite à une décision de justice relative à un litige qui[...]

Expatriés : les villes africaines toujours plus chères !

Les classements 2014 des cabinets Mercer et ECA International montrent que les villes africaines sont toujours plus chères pour les expatriés. En cause : une dépendance forte vis-à-vis des importations[...]

Ensemble, stoppons les trafiquants de drogue

La Commission ouest-africaine sur les drogues a publié le 12 juin son rapport inaugural. Ses conclusions sont alarmantes et doivent nous inciter à reconsidérer des vérités trop[...]

Réseaux sociaux : le classement des villes africaines les plus actives sur Twitter

"Jeune Afrique" a établi un classement d'où il ressort un grand retard dans l'utilisation de Twitter par les villes africaines. Si certaines municipalités se démarquent, la plupart[...]

Du Sénégal à la Tunisie, ramadan et grande bouffe !

De l'assiette à la télévision, impossible d'échapper au ramadan, qui impose son rythme à l'ensemble de la communauté musulmane. Paradoxalement, au Sénégal, la[...]

Sommet États-Unis-Afrique : qui en sera ?

Quels chefs d'État du continent se rendront à Washington pour le sommet États-Unis-Afrique des 5 et 6 août prochain et quel en sera le programme ? Éléménts de réponse.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers