Extension Factory Builder
30/09/2012 à 16:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Loik Le Floch-Prigent (2e g) à son arrivée le 17 septembre 2012 au tribunal à Lomé. Loik Le Floch-Prigent (2e g) à son arrivée le 17 septembre 2012 au tribunal à Lomé. © AFP

L'avocat de Loïk Le Floch-Prigent, inculpé et incarcéré au Togo pour complicité d'escroquerie, a interpellé dimanche le Quai d'Orsay pour demander que son client soit rapatrié en France pour raison de santé.

"Je demande que M. Le Floch-Prigent", qui souffre notamment de psoriasis, "bénéficie des mêmes droits fondamentaux que n'importe quel ressortissant français", a déclaré à l'AFP Me Patrick Klugman qui a envoyé un courrier en ce sens au ministère des Affaires étrangères.

Me Klugman avait fait, le 24 septembre, une demande de remise en liberté de l'ancien patron du géant pétrolier français Elf qui devait subir, fin septembre, une intervention chirurgicale en France. Elle a été rejetée le 27 septembre, a indiqué Me Klugman. L'avocat français et les avocats togolais ont fait appel, estimant que ce rejet était "scandaleux". La santé de M. Le Floch-Prigent "s'est dégradée, cela a été constaté par le médecin de l'ambassade de France" à Lomé "et nous inspire une vive inquiétude", a précisé l'avocat.

Me Klugman dénonce en outre "une procédure inéquitable et enlisée", ni lui ni son client n'ayant pu, selon lui, "avoir accès au dossier" judiciaire. L'avocat se dit "prêt à fournir toutes les garanties" pour que M. Loïk Le Floch-Prigent, actuellement retenu dans les locaux de la gendarmerie de Lomé, se tienne à la disposition de la justice togolaise qui l'a inculpé pour complicité d'escroquerie dans une vaste affaire impliquant des hommes d'affaires togolais et un Emirati.

Chef d'orchestre

La justice togolaise le soupçonne d'être impliqué dans une affaire d'escroquerie internationale portant sur 48 millions de dollars (environ 36,5 millions d'euros). L'escroquerie présumée oppose un homme d'affaires togolais, Bertin Sow Agba, à un homme d'affaires émirati, Abbas El Youssef. L'Emirati a porté plainte contre M. Agba, l'accusant d'avoir organisé un réseau pour lui soutirer 48 millions de dollars. Il estime que M. Le Floch-Prigent "serait le chef d'orchestre dans cette affaire d'escroquerie", selon une source judiciaire togolaise.

L'arrestation de l'ancien patron français, âgé de 68 ans, suit celle d'un ex-ministre togolais de l'Administration territoriale, Pascal Bodjona, inculpé le 12 septembre dans la même affaire. Loïk Le Floch-Prigent avait été condamné en 2003 à 5 ans de prison dans l'affaire Elf et avait passé environ deux ans derrière les barreaux pour des malversations financières. Il se présente aujourd'hui comme un consultant dans le pétrole.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Togo

Grèves au Togo : 22 blessés dans des affrontements entre forces de l'ordre et élèves à Gleï

Grèves au Togo : 22 blessés dans des affrontements entre forces de l'ordre et élèves à Gleï

Plusieurs personnes ont été blessés mercredi à Gleï (160 km au nord de Lomé) dans de violents affrontements entre gendarmes et manifestants - essentiellement des élèves - qui r[...]

Togo : vers un report de l'élection présidentielle ?

La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) a proposé mardi que la présidentielle togolaise soit reportée de 10 jours. Initialement prévu le 15 avril, le[...]

Togo : Gogué, Taama et Traoré... Qui sont les trois outsiders de la présidentielle ?

Cinq candidats s’affronteront dans les urnes le 15 avril pour l’élection présidentielle au Togo. Si le président sortant Faure Gnassingbé et son principal opposant Jean-Pierre Fabre font[...]

Togo : la campagne présidentielle s'empare du web

Les Togolais iront voter le 15 avril. Les cinq candidats en lice pour la présidentielle affûtent leurs programmes, leurs argumentaires et leur image. Cette année, pour la première fois, c'est aussi sur[...]

Togo : quand la microfinance s'invite dans la campagne présidentielle

En pleins préparatifs pour l’élection présidentielle, le président togolais Faure Gnassingbé n’a pas attendu longtemps pour dresser le bilan de l’un des projets phares de son[...]

Opposition togolaise : Alberto Olympio, Cauris et les 5 millions d'euros disparus

Brillant informaticien devenu opposant au Togo, Alberto Olympio a été inculpé par la justice togolaise le 25 février pour plusieurs chefs d'accusation, dont celui de faux en écriture bancaire.[...]

Grèves au Togo : les syndicats de la fonction publique durcissent le ton

Les fonctionnaires togolais poursuivent les mouvements entamés depuis quelques semaines pour obtenir une amélioration de leurs conditions de vie. Une assemblée générale devrait décider en[...]

Opposition togolaise : chacun pour soi et tous pour lui ?

L'union fait la force, c'est bien connu. Pourtant, l'opposition ira une fois encore en ordre dispersé à la présidentielle du mois d'avril. Et cela ne peut qu'arranger le chef de l'État sortant.[...]

Togo : cinq candidats à la conquête du fauteuil présidentiel

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) a clôturé dimanche le dépôt de candidatures pour l’élection présidentielle. Quatre candidats, dont le leader[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120930161246 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120930161246 from 172.16.0.100