Extension Factory Builder
29/09/2012 à 17:08
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une voiture et une maison détruites dans une explosion attribuée au groupe Boko Haram. Une voiture et une maison détruites dans une explosion attribuée au groupe Boko Haram. © AFP

Plusieurs membres des forces de sécurité nigérianes ont été arrêtés pour leurs liens supposés avec le groupe islamiste et extrémiste Boko Haram, dont l'insurrection a fait des plusieurs centaines de morts, a annoncé l'armée nigériane.

Ces interpellations surviennent après l'arrestation par des soldats d'une unité spéciale déployée à Maiduguri (nord-est) d'un agent de l'immigration, Grema Mohammed, suspecté d'avoir été un membre actif de Boko Haram, selon un porte-parole militaire qui s'est exprimé vendredi soir. Boko Haram est accusé d'avoir tué plus de 1.400 personnes depuis 2010, au cours de son insurrection dans le nord et le centre du Nigeria.

L'interpellation de cet agent de l'immigration "a conduit à l'arrestation d'autres membres des forces de sécurité impliqués dans diverses attaques terroristes perpétrées dans les Etats de Borno et Yobe", a expliqué le lieutenant-colonel Sagir Musa, qui n'a toutefois pas précisé le nombre d'arrestations. Ces deux Etats du nord-est du Nigeria sont l'épicentre de l'insurrection lancée par Boko Haram. "Il a avoué être un membre actif de la secte terroriste Boko Haram, qu'il a rejoint bien avant la crise de 2009", a déclaré Sagir Musa, en référence au conflit armé qui pris de l'ampleur cette année-là. "Il a également avoué avoir été formé au Niger, avec 15 autres membres de la secte, au maniement des armes, à perpétrer des assassinats et mener des opérations spéciales", a ajouté le porte-parole militaire.

Meurtres de fonctionnaires

Grema Mohammed a été arrêté il y a un mois, à un poste de contrôle, alors qu'il se faisait passer pour un lieutenant de l'armée, a indiqué Sagir Musa. Le suspect a également avoué les meurtres de plusieurs hauts fonctionnaires, personnels de sécurité et politiciens qui se sont exprimés contre la secte, dans les Etats de Yobe et Borno.

Il est également impliqué dans des attaques contre des postes de polices, une prison et l'incendie de plusieurs écoles publiques, a ajouté Sagir Musa. Les accusations de liens entre certaines forces de sécurité et le groupe Boko Haram ne sont pas nouvelles, les attaques se faisant de plus en plus sophistiquées.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Nigeria

Nigeria : la Banque centrale dévalue le naira

Nigeria : la Banque centrale dévalue le naira

La Banque centrale du Nigeria a modifié la parité du naira avec le dollar américain. Cette dévaluation intervient alors que le pays subit de plein fouet l'impact de la baisse des cours du pétr[...]

Nigeria : un double attentat fait plus de 45 morts dans un marché de Maiduguri

Selon des témoins, un double attentat à la bombe a frappé, mardi, un marché populaire de Maiduguri, capitale de l'État de Borno, dans le nord-est du Nigeria. Le premier bilan fait état de[...]

Nigeria : Damasak, à la frontière du Niger, entre les mains de Boko Haram

Des sources concordantes ont indiqué mardi que le groupe armé Boko Haram s'est emparé la veille de Damasak, une ville du nord-est du Nigeria, provoquant la fuite de centaines d'habitants.[...]

Nigeria : l'armée fuit "lâchement" Boko Haram, selon le Sultan de Sokoto

Dans un communiqué publié lundi par l'organisation des musulmans du Nigeria (JNI), Muhammad Sa'ad Abubakar, le Sultan de Sokoto, a accusé l'armée d'abandonner armes et munitions à chaque approche[...]

Photographie : l'Afrique sans fard

Affranchi des stéréotypes, le continent se raconte au festival de Lagos. Un rendez-vous international où se croisent les regards d'artistes nigérians et étrangers.[...]

Nigeria : 48 vendeurs de poissons massacrés par Boko Haram au bord du lac Tchad

Les islamistes armés de Boko Haram ont tué 48 vendeurs de poissons dans le nord-est du Nigeria, au bord du lac Tchad.[...]

Nigeria : le premier parti d'opposition accuse le pouvoir d'avoir fait saccager ses bureaux à Lagos

Le principal parti d'opposition du Nigeria a accusé dimanche le pouvoir d'avoir fait saccager ses bureaux à Lagos par des agents de sécurité, à quelques mois d'une présidentielle à[...]

Nigeria : Boko Haram tue 48 vendeurs de poissons

Les islamistes nigérians du groupe armé Boko Haram ont tué 48 vendeurs de poissons dans le nord-est du pays, au bord du lac Tchad, a annoncé dimanche le responsable de leur association.[...]

Élections au Nigeria : ICG tire la sonnette d'alarme au sujet des violences politiques

À l'approche des élections générales de février 2015, l'ambiance est délétère au Nigeria. Publié vendredi, un rapport de International Crisis Group s'inquiète[...]

Nigeria : Goodluck Jonathan sur les chapeaux de roue

Le président nigérian briguera un second mandat en février 2015. Les affaires de corruption qui entachent son bilan et son impuissance face aux islamistes de Boko Haram le feront-elles chavirer ?[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers