Extension Factory Builder
29/09/2012 à 17:08
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une voiture et une maison détruites dans une explosion attribuée au groupe Boko Haram. Une voiture et une maison détruites dans une explosion attribuée au groupe Boko Haram. © AFP

Plusieurs membres des forces de sécurité nigérianes ont été arrêtés pour leurs liens supposés avec le groupe islamiste et extrémiste Boko Haram, dont l'insurrection a fait des plusieurs centaines de morts, a annoncé l'armée nigériane.

Ces interpellations surviennent après l'arrestation par des soldats d'une unité spéciale déployée à Maiduguri (nord-est) d'un agent de l'immigration, Grema Mohammed, suspecté d'avoir été un membre actif de Boko Haram, selon un porte-parole militaire qui s'est exprimé vendredi soir. Boko Haram est accusé d'avoir tué plus de 1.400 personnes depuis 2010, au cours de son insurrection dans le nord et le centre du Nigeria.

L'interpellation de cet agent de l'immigration "a conduit à l'arrestation d'autres membres des forces de sécurité impliqués dans diverses attaques terroristes perpétrées dans les Etats de Borno et Yobe", a expliqué le lieutenant-colonel Sagir Musa, qui n'a toutefois pas précisé le nombre d'arrestations. Ces deux Etats du nord-est du Nigeria sont l'épicentre de l'insurrection lancée par Boko Haram. "Il a avoué être un membre actif de la secte terroriste Boko Haram, qu'il a rejoint bien avant la crise de 2009", a déclaré Sagir Musa, en référence au conflit armé qui pris de l'ampleur cette année-là. "Il a également avoué avoir été formé au Niger, avec 15 autres membres de la secte, au maniement des armes, à perpétrer des assassinats et mener des opérations spéciales", a ajouté le porte-parole militaire.

Meurtres de fonctionnaires

Grema Mohammed a été arrêté il y a un mois, à un poste de contrôle, alors qu'il se faisait passer pour un lieutenant de l'armée, a indiqué Sagir Musa. Le suspect a également avoué les meurtres de plusieurs hauts fonctionnaires, personnels de sécurité et politiciens qui se sont exprimés contre la secte, dans les Etats de Yobe et Borno.

Il est également impliqué dans des attaques contre des postes de polices, une prison et l'incendie de plusieurs écoles publiques, a ajouté Sagir Musa. Les accusations de liens entre certaines forces de sécurité et le groupe Boko Haram ne sont pas nouvelles, les attaques se faisant de plus en plus sophistiquées.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Nigeria

Nigeria : vote jugé 'démocratique' par l'UA, mais le dépouillement reste sujet à caution

Nigeria : vote jugé "démocratique" par l'UA, mais le dépouillement reste sujet à caution

Les premières tendances de l'élection présidentielle au Nigeria sont attendues dans la journée. Un scrutin d'ores et déjà jugé démocratique par l'Union africaine et plusieu[...]

Boko Haram : les soldats nigérians introuvables

Les États-Unis, le Cameroun, le Tchad mais aussi désormais le Niger, s'irritent de la passivité de l'armée nigériane face à Boko Haram.[...]

Présidentielle nigériane : dépouillement sous haute tension, résultats attendus lundi

Les premiers résultats de l'élection présidentielle au Nigeria sont attendus lundi. Bien que les opérations de vote aient été jugées satisfaisantes, la tension est encore palpable[...]

Nigeria : le vote se poursuit dimanche dans 300 bureaux pour une présidentielle serrée

Quelque 300 bureaux de vote ont rouvert dimanche au Nigeria, au lendemain d'une première journée marquée par de nombreux problèmes techniques, mais aussi par une forte participation à la[...]

Nigeria : frappes aériennes sur des positions de Boko Haram

L'armée nigériane a lancé dimanche des frappes aériennes et une opération terrestre contre des membres du groupe islamiste Boko Haram aux abords de la ville de Bauchi, dans le nord-est, selon[...]

Présidentielle nigériane : poursuite du scrutin pour 300 bureaux

Les électeurs de quelque 300 bureaux de vote au Nigeria se rendent à nouveau aux urnes dimanche, après une première journée marquée par des problèmes techniques et des violences[...]

Élections sous tension au Nigeria - le scrutin prolongé jusqu'à dimanche

La journée électorale au Nigeria ne s'est pas déroulé sans encombres. Des dysfonctionnements, des violences et des victimes sont à déplorer. Le scrutin a même été[...]

Nigeria : élections suspendues dans certains bureaux à cause de problèmes techniques

Les opérations de vote pour les élections présidentielle et législatives au Nigeria ont été suspendues samedi en raison de problèmes techniques dans certains bureaux, où[...]

Nigeria : au moins sept morts dans des attaques contre des bureaux de vote

Au moins sept personnes ont été tuées samedi dans plusieurs attaques menées par des islamistes présumés dans le nord-est du Nigeria contre des bureaux de vote le jour des[...]

Nigeria : ouverture des bureaux de vote pour la présidentielle

Les Nigérians commençaient samedi à se rendre aux urnes pour élire leur prochain président, au cours du scrutin le plus serré de l'histoire de ce pays le plus peuplé d'Afrique,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers