Extension Factory Builder
29/09/2012 à 16:06
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Capture d'écran montrant des islamistes détruisant le mausolée d'un saint à Tombouctou. Capture d'écran montrant des islamistes détruisant le mausolée d'un saint à Tombouctou. © AFP

Des islamistes armés ont détruit samedi avec des haches le mausolée d'un saint musulman dans une localité du Nord-Mali, près de trois mois après avoir entamé les premières destructions de ces monuments à Tombouctou qui avaient suscité un tollé international, ont rapporté des témoins.

"J'ai vu les islamistes de Goundam (90 km de Tombouctou, Nord-Ouest du Mali) détruire le mausolée de Alfa Mobo, aujourd'hui, à côté du cimetière de la ville. Ils avaient des haches et d'autres objets", a indiqué à l'AFP par téléphone un élu municipal de cette localité malienne, Mamadou Cissé. Un habitant de Goundam a confirmé, sous couvert de l'anonymat: "Ils ont cassé le mausolée jusqu'au niveau de la tombe, ils étaient onze et quelqu'un filmait".

La localité de Goundam, prise en avril par les rebelles touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), était ensuite passée sous le contrôle des islamistes armés. Des jihadistes se réclamant du groupe Ansar Dine (Défenseurs de l'islam) allié à la branche maghrébine d'Al-Qaïda y font appliquer, par la force, leur interprétation de la charia (loi islamique).

Contraire à l'unicité de Dieu

En juillet, les islamistes d'Ansar Dine avaient suscité un tollé international en détruisant des mausolées en terre dans l'enceinte de la plus grande mosquée de la ville de Tombouctou (nord-ouest), classée patrimoine mondial en péril. De nombreux habitants avaient assisté, impuissants, à l'opération de destruction, alors que les islamistes promettaient de détruire tous les mausolées de la région.

Récemment, le 17 septembre, des islamistes du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) ont détruit le mausolée de Cheik El Kébir, à 330 kilomètres au nord de Gao, à coups de marteaux et des pioches. Les combattants d'Ansar Dine sont guidés par une idéologie fondamentaliste rejetant les visites aux saints, pourtant très répandues. Ils s'attaquent aux mausolées - importants lieux de recueillement - car ils considèrent la vénération des saints comme "de l'idolâtrie", contraire à l'unicité de Dieu.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Niger : neuf membres des forces de sécurité tués près du Mali

Niger : neuf membres des forces de sécurité tués près du Mali

Dans un communiqué officiel, Niamey a annoncé jeudi que neuf membres des forces de sécurité ont été tués dans plusieurs attaques simultanées dans la région de Tillab&e[...]

Un soldat français des forces spéciales tué dans le nord du Mali

Un sergent-chef français, membre des forces spéciales, a été tué mercredi au Mali lors d'une opération destinée à freiner la résurgence des jihadistes dans le nord du[...]

Mali : accrochages entre l'armée française et un "groupe armé terroriste de type Aqmi"

L'armée française a affronté dans la nuit de mardi à mercredi des combattants d'Aqmi, dans la vallée de l'Ametetai, au nord du Mali.[...]

Mali : MNLA, MAA et HCUA créent une coordination militaire commune

Le 28 octobre, les groupes armés de la coordination des mouvements de l'Azawad ont annoncé la création d'un état-major commun. Objectif prétendu : sécuriser les régions du Nord sous[...]

Mali : Pédro Kouyaté... métro, tempo, brio !

Après avoir exploré le monde et la tradition mandingue avec les plus grands, Pédro Kouyaté s'est posé dans le tube parisien. Entre deux concerts, le Malien envoûte les passants.[...]

Terrorisme : la Minusma a-t-elle les moyens de sécuriser le Nord-Mali ?

Pour le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, "le nord du Mali est fragilisé parce que la Minusma n'a pas été au rendez-vous au moment où il le fallait".[...]

Ebola : le Mali tente de contenir l'épidémie, mise en quarantaine aux États-Unis

Le Mali tente de juguler toute propagation du virus Ebola après l'annonce d'un premier cas dans le pays, tandis que les États-Unis ont placé une personne en quarantaine d'office pour la première fois.[...]

Mali : mort de la fillette, premier cas d'Ebola dans ce pays

Le premier cas d'Ebola identifié au Mali, une fillette de deux ans récemment revenue de Guinée, est morte vendredi, a annoncé le gouvernement.[...]

Ebola : un premier cas au Mali fait craindre l'arrivée de l'épidémie

Le Mali connaît son premier cas d'Ebola. Il s'agit d'une fillette de deux ans venue de Guinée avec sa grand-mère. Elle a été placée en quarantaine à Kayes (Ouest), a[...]

Mali : les Casques bleus, cibles privilégiées des jihadistes

Rarement mission onusienne aura autant été prise pour cible. Dans le Nord, les soldats de la Minusma sont seuls et en première ligne. Mines, tirs de roquettes et attentats ont déjà fait[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers