Extension Factory Builder
29/09/2012 à 10:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Vue du port de Kismayo, en Somalie, le 28 septembre 2012. Vue du port de Kismayo, en Somalie, le 28 septembre 2012. © AFP

Les insurgés islamistes shebab ont abandonné le port stratégique de Kismayo (sud), leur dernier bastion en Somalie, 24 heures après l'assaut donné par les troupes de l'Union africaine (UA), a annoncé samedi à l'AFP un responsable shebab.

Ce retrait consacre une série de revers militaires accumulés depuis un an par le mouvement islamiste lié à al-Qaïda, qui a tenté de les compenser en multipliant les attentats dans la capitale somalienne Mogadiscio ou sur le sol du Kenya voisin. "Le commandement militaire des moudjahidine shebab a ordonné un retrait tactique à minuit" de Kismayo, a déclaré à l'AFP au téléphone le porte-parole des shebab Ali Mohamud Rage. Ce retrait a été confirmé par plusieurs habitants du grand port du sud somalien, contactés par téléphone par l'AFP depuis Mogadiscio. "Nous ne savons pas où ils ont partis (...) mais, tôt ce matin, le dernier véhicule militaire (des shebab) a quitté la ville", a déclaré un habitant Hassan Ali, qui a ajouté que "même leur radio (locale) n'émet plus".

Les shebab ont d'abord combattu vendredi le contingent de soldats kényans qui avait débarqué dans la nuit de jeudi à vendredi sur au moins deux plages proches de Kismayo. Les islamistes ont ensuite quitté les lieux à la faveur de la nuit suivante, sans qu'on sache encore où ils ont pris position. Entrés en Somalie en octobre dernier, les soldats kényans, depuis intégrés à la force de l'UA en Somalie appelée Amisom, ont conquis au fil des mois plusieurs positions dans le sud de la Somalie, avec l'objectif final affiché de prendre Kismayo, poumon économique des shebab. "Nous avons reçu l'ordre de nos supérieurs de nous retirer de la ville(...) il s'agit d'une statégie militaire plus vaste que nous avons mis en place contre l'ennemi", a délaré Cheikh Mohamed Abu-Fatuma, commandant des forces shebab à Kismayo, joint au téléphone par l'AFP.

Dernier bastion

"Nous avons également entendu ces informations selon lesquelles les shebab ont abandonné leurs positions", a commenté auprès de l'AFP le porte-parole de l'armée kényane, Cyrus Oguna. "Dès que nous aurons consolidé nos positions, nous ferons mouvement pour prendre le reste de la ville", a-t-il ajouté. "Le nord de Kismayo reste sous nôtre contrôle total (...) Tout ce qu'il nous reste à faire est d'avancer dans les zones occupées jusqu'ici par des poches de combattants shebab", a déclaré le porte-parole militaire.

"La nuit dernière (de vendredi à samedi), ils (les islamistes) ont libéré de prison les détenus et j'ai vu trois civils exécutés par les shebab au motif qu'ils étaient des espions. Ils sont ensuite partis et il n'en reste plus un seul aujourd'hui", a témoigné un autre habitant de Kismayo, Abdikarim Hussein.

Kismayo était le dernier bastion d'importance encore détenus par les shebab, qui ont d'abord été contraints d'abandonner leurs positions dans la capitale Mogadiscio en août 2011. Les islamistes, qui combattent le fragile gouvernement somalien soutenu par la communauté internationale, ont ensuite perdu l'une après l'autres les villes sous leur contrôle dans le centre et le sud du pays, face à l'avancée conjointe de la fragile armée somalienne, soutenue par l'Amisom et par un contigent de soldats éthiopiens.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Somalie

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat organisé le 23 septembre à New York par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus me[...]

Élimination du chef des shebab : Hollande a coopéré avec Washington

Les services de renseignement français ont coopéré avec Washington pour l'opération qui a conduit à la mort du chef des islamistes somaliens shebab, Ahmed Abdi "Godane", tué[...]

Somalie : dix choses à savoir sur Ahmed Umar Abou Oubaïda, le nouveau chef des Shebab

Ahmed Umar Abou Oubaïda a été désigné nouveau chef des Shebab après la mort de leur ancien leader, Ahmed Abdi Godane, tué la semaine dernière par une frappe[...]

Somalie : un attentat suicide des Shebab contre un convoi de l'Amisom fait douze morts

Douze civils ont péri dans l'attentat à la voiture piégée dont a été victime lundi un convoi de l'Amison en Somalie. Une attaque qui intervient une semaine après la mort du chef des[...]

HRW dénonce le viol et l'exploitation sexuelle de Somaliennes par des soldats de l'Amisom

Des soldats de la force de l’Union africaine en Somalie (Amisom) ont abusé et exploité sexuellement des femmes et jeunes filles somaliennes sur leurs bases de Mogadiscio, affirme l’ONG Human Rights[...]

Somalie : les Shebab désignent un nouveau chef

Les islamistes shebab somaliens ont désigné un nouveau chef, Ahmed Umar Abou Oubaïda, après la mort de leur chef suprême, tué lundi par des missiles américains en Somalie, où[...]

La Somalie se prépare à des attaques des Shebab après la mort de leur chef

Le gouvernement somalien a affirmé samedi se préparer à une vague d'attaques des islamistes shebab après la mort de leur chef, tué par une frappe aérienne américaine en[...]

Somalie : le leader des Shebab tué par une frappe américaine

Ahmed Abdi "Godane", le chef des islamistes somaliens shebab, a été tué lundi au cours d'une frappe aérienne de l'armée américaine.[...]

Belgique : un jihadiste français avoue avoir tué une trentaine de personnes en Somalie

Un Français soupçonné d’être le chef d’une filière terroriste basée en Belgique a avoué mardi, en ouverture de son procès à Bruxelles, avoir [...]

Somalie : "Godane", le chef suprême des Shebab, tué lors d'une frappe américaine ?

Dans la nuit de lundi à mardi, les États-Unis ont mené une "opération" contre les insurgés shebab en Somalie. Une frappe aérienne a même visé leur chef[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers