Extension Factory Builder
23/09/2012 à 21:18
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le député-maire de Fès, au Maroc, Hamid Chabat, s'apprête à voter le 23 septembre 2012. Le député-maire de Fès, au Maroc, Hamid Chabat, s'apprête à voter le 23 septembre 2012. © Abdelhak Senna/AFP

Le député-maire de Fès, Hamid Chabat, a été élu dimanche nouveau chef de l'Istiqlal, un des plus vieux partis du Maroc et deuxième force au sein de l'actuelle coalition gouvernementale, au terme d'un scrutin interne inédit.

M. Chabat, un syndicaliste de 53 ans, a été choisi par plus de 900 militants au détriment d'Abdelouahed el-Fassi, fils d'un des leaders historiques de ce mouvement conservateur fondé en 1944 à l'époque du protectorat français.

L'écart entre les deux candidats n'a été que de 20 voix, le député-maire de Fès recueillant 478 suffrages contre 458 à son rival, cardiologue de profession et ancien ministre de la Santé, selon les organisateurs du scrutin.

D'après le journaliste de l'AFP présent, il n'y a eu aucune contestation au moment de l'annonce du résultat du scrutin. "C'est la démocratie qui a gagné aujourd'hui. (...) Nous allons travailler avec Abdelouahed El-Fassi, côte à côte, et ouvrir une nouvelle page. Notre pays a besoin d'un vrai changement, et aujourd'hui le parti de l'Istiqlal a montré l'exemple aux autres partis", a déclaré à l'AFP Hamid Chabat.

M. Chabat, considéré comme un tribun, devient le 5e secrétaire général de l'histoire du "parti de l'Indépendance", succédant à l'ancien Premier ministre (2007-11) Abbas el-Fassi, qui occupait le poste depuis 1998.

"Principe démocratique"

La tenue de cette élection au Palais des Congrès de Skhirat, station balnéaire située à une trentaine de kilomètres de Rabat, constituait une première, ce dont se sont félicités les militants interrogés en marge du vote.

"Le principe démocratique est aujourd'hui adopté et on ne peut que s'en réjouir", a déclaré Karim Ghellab, président de la première chambre du Parlement marocain et dirigeant de l'Istiqlal.

"Je suis militant depuis le collège. Ma famille soutient l'Istiqlal et je suis ici pour accomplir un devoir", a fait valoir Abderrahim Elmarai, la trentaine, étudiant à Kenitra, près de Rabat.

L'Istiqlal est la 2e force de la coalition gouvernementale derrière le parti Justice et développement (PJD), mouvement islamiste sorti grand vainqueur des législatives organisées fin 2011 dans le tumulte du Printemps arabe.

Il compte plusieurs ministres dont ceux de l'Economie et des Finances, Nizar Baraka, et de l'Education, Mohamed El Ouafa.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Terrorisme : les autorités françaises ont-elles encore commis une bourde ?

Terrorisme : les autorités françaises ont-elles encore commis une bourde ?

Après l'affaire des trois présumés jihadistes français de retour de Turquie attendus par la police à l'aéroport d'Orly et finalement descendus sans être inquiét&eacu[...]

Genel Energy annonce une découverte de pétrole au large du Maroc

L'opérateur pétrolier britannique Genel Energy et ses partenaires ont annoncé ce lundi la découverte de pétrole à 3 000 mètres de profondeur, au large des côtes du Maroc. La[...]

"Sale Marocain !"

Il existe aux Pays-Bas une institution nommée "Kinderombudsman", qui est chargée de veiller sur la bonne santé des enfants du pays, ou plutôt sur leur "bien-être". Par[...]

Algérie-Maroc : Rabat accuse l'armée algérienne d'avoir ouvert le feu sur des civils marocains

Le Maroc a dénoncé un "acte irresponsable" et sommé l'Algérie de s'expliquer après des coups de feu tirés, samedi, à la frontière entre les deux pays.[...]

Maroc : quand Mohammed VI charge les pays occidentaux

Extrêmement sévère à l'égard des anciennes puissances coloniales, la dernière allocution de Mohammed VI devant l'Assemblée générale des Nations unies a[...]

Le Maroc dément les "rumeurs" d'annulation de la CAN 2015

Alors que de nombreux médias annoncent la décision du Maroc de ne pas organiser la CAN 2015, prévue du 17 janvier au 8 février, Mohamed Ouzzine, le ministre des Sports du royaume, a démenti ce[...]

Affaire "Madinat Badès" : tout savoir sur le scandale qui éclabousse la CGI

Suspendu de la cote à la Bourse de Casablanca, le promoteur immobilier marocain CGI vit l'un des moments les plus difficiles de son histoire. Décryptage.[...]

Carte interactive : ces événements menacés ou annulés à cause d'Ebola

Depuis le début de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, en décembre 2013, une dizaine d'événements ont été annulés sur le continent. D'autres, censés se[...]

CAN 2015: l'Algérie et le Cap-Vert ont leur billet pour le Maroc

La quatrième journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2015 a eu lieu mercredi. En voici les résultats.[...]

Un jihadiste cherchant à rejoindre l'EI arrêté au Maroc

Un Marocain résidant en France, désigné par ses initiales "N.R", a été arrêté mercredi à l'aéroport international Mohammed-V de Casablanca, au Maroc.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers