Extension Factory Builder
23/09/2012 à 09:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Rachid Taoussi, 56 ans, est un ancien joueur de Sidi Kacem et du FAR Rabat. Rachid Taoussi, 56 ans, est un ancien joueur de Sidi Kacem et du FAR Rabat. © FRMF

L'actuel entraîneur du FAR Rabat, Rachid Taoussi, a été nommé sélectionneur du Maroc en remplacement du Belge Eric Gerets, démis de ses fonctions il y a une semaine, a annoncé samedi soir la Fédération royale marocaine de football (FRMF).

Rachid Taoussi, qui a notamment connu le succès en tant qu'entraîneur du Moghreb de Fès, aura pour première mission de qualifier les Lions de l'Atlas pour la CAN-2013 en Afrique du Sud. La tâche s'annonce ardue puisque le Maroc devra s'imposer par trois buts d'écart, le 13 octobre à Marrakech, face au Mozambique, en raison de leur défaite 2-0 en match aller à Maputo.

Ce revers avait coûté son poste à Eric Gerets, ancien entraîneur du PSV Eindhoven et de Marseille devenu sélectionneur en 2010, qui était déjà très contesté dans le royaume en raison d'une CAN-2012 très décevante.

Le choix de Rachid Taoussi, 56 ans, ancien joueur de Sidi Kacem -sa ville natale- et du FAR Rabat dans les années 1970 et 80, est une relative surprise.

C'est en effet l'ancien gardien international Badou Zaki, déjà sélectionneur du Maroc par le passé, qui avait les faveurs du public et était présenté comme le grandissime favori.

La sélection marocaine lors d'un match de la CAN-2012 face au Niger, le 31 janvier à Libreville.

© Issouf Sanogo

Triplé en 2011

Mais la commission chargée d'auditionner les candidats au cours de la semaine écoulée a été convaincue par le projet de Taoussi, ex-adjoint d'Henri Michel lorsque le Français était sélectionneur du Maroc dans les années 90. Il était entendu qu'un technicien du cru devait succéder à Gerets.

Peu connu à l'étranger, Rachid Taoussi, qui a aussi entraîné plusieurs sélections de jeunes, jouit d'une solide réputation au Maroc en raison notamment du triplé réalisé l'an dernier avec Fès (Coupe du Trône, Coupe de la CAF et Supercoupe d'Afrique).

En finale de la coupe de la CAF (Coupe de la Confédération africaine), le Moghreb Fès avait battu le Club Africain de Tunis aux tirs au but.
Si Taoussi ne parvient pas à qualifier les Lions de l'Atlas pour la prochaine CAN, il devra se pencher sur les qualifications pour le Mondial-2014 et sur la préparation de la CAN-2015, qui se déroulera au Maroc.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière. [...]

Maroc : Abdellatif Hammouchi, de l'ombre à la lumière

Il y a un an, le patron du renseignement intérieur marocain était convoqué par une juge française, ce qui provoquait une crise diplomatique entre Paris et Rabat. Aujourd'hui, la France le[...]

Libye : suspension du dialogue pour une sortie de crise

Le Parlement libyen siégeant à Tobrouk (Est), reconnu par la communauté internationale, a décidé lundi de suspendre sa participation au dialogue sur une sortie de crise parrainé par[...]

Mustapha Hadji : "En football, le Maroc a pris du retard... mais nous pouvons revenir au sommet"

Ballon d’Or africain 1998, Mustapha Hadji est un des meilleurs joueurs de l’histoire du football du continent. Aujourd’hui sélectionneur-adjoint du Maroc, l’ancien milieu de terrain de Nancy, du [...]

Maroc : les nouvelles filières de Daesh

Une série de coups de filet opérés récemment par la DGST d'Abdellatif Hammouchi a révélé une évolution préoccupante des cellules jihadistes dans le nord du[...]

Maroc : les régularisations à l'heure du bilan

Un premier bilan de l'opération de régularisation des migrants clandestins au Maroc a été présenté par le CNDH à Rabat, le 7 février.[...]

Maroc, Tunisie : le bras de fer avec la CAF ne fait que commencer

Durement sanctionné après son refus d'organiser la CAN Orange 2015, le Maroc n'a pas l'intention de se laisser faire. Tout comme la Tunisie, elle aussi visée.[...]

Moi, Aïssatou, Guinéenne régularisée au Maroc, mais toujours en sursis

Aïssatou Barry est une migrante guinéenne qui a survécu à l'enfer du tristement célèbre camp de Gourougou, dans le nord du Maroc, qui abrite les migrants clandestins voulant rallier [...]

Bourse de Casablanca : le ras-le-bol des petits porteurs

 Environ 3 600 petits porteurs, réunis au sein d'un collectif dénommé Maroc Bourse, comptent boycotter toutes les introductions boursières à Casablanca au cours des deux prochaines[...]

Maroc : Paris va décorer le patron du contre-espionnage marocain

Le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, en visite au Maroc, a annoncé samedi que Paris décorerait prochainement le patron du contre-espionnage marocain. Ce dernier avait[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120923085517 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120923085517 from 172.16.0.100