Extension Factory Builder
22/09/2012 à 20:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un manifestant revêtu d'un costume de squelette, piétine un drapeau américain le 22 septembre. Un manifestant revêtu d'un costume de squelette, piétine un drapeau américain le 22 septembre. © Aminu Abuabakar/AFP

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans le calme samedi à Kano, la plus grande ville du nord musulman du Nigeria, pour protester contre le film anti-islam produit aux Etats-Unis, selon un journaliste de l'AFP.

Cette vidéo a suscité une vague de protestations dans l'ensemble du monde musulman et en Europe. Selon le journaliste de l'AFP, le cortège s'étendait sur plusieurs kilomètres de cette métropole du nord du pays, et des manifestants criaient "Mort à l'Amérique, mort à Israël et mort aux ennemis de l'islam".

La manifestation était organisée par le Mouvement islamique du Nigeria, un groupe pro-iranien chiite, actif au Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique, depuis la fin des années 70.

"Nous sommes ici aujourd'hui pour exprimer notre colère et notre désapprobation contre ce film blasphématoire", a déclaré Mohammed Turi, un des dirigeants de la manifestation et un membre de ce mouvement qui avait organisé une manifestation similaire cette semaine dans la ville de Zaria (Nord).

Cette manifestation "est aussi organisée pour appeler le gouvernement des Etats-Unis à stopper d'autres blasphèmes contre l'islam", a-t-il ajouté.

Photos de Barack Obama

Les protestataires portaient des photos du président américain Barack Obama, ainsi que des drapeaux américains et israéliens, dans leur marche vers le palais de l'émir de Kano, chef spirituel de cette cité de près de 4,5 millions d'habitants.

D'autres manifestants agitaient des drapeaux iraniens, selon le journaliste de l'AFP. M. Turi s'est adressé à la foule devant la mosquée centrale de Kano, située à côté du palais de l'émir, avant que la manifestation ne se disperse sans incidents.

Des dizaines de milliers de personnes manifestent le 22 septembre 2012 à Kano, contre le film anti-islam produit aux Etats-Unis.

© AFP

"Nous sommes peinés par cette insulte délibérée faite à notre religion sous prétexte de liberté d'expression", a-t-il déclaré aux manifestants.

M. Turi a également appelé le gouvernement nigérian à condamner publiquement le film et déclaré que tout lien avec Israël devait être rompu.

Des forces de sécurité étaient déployées autour de la ville. Le film "L'Innocence des musulmans" a suscité une vague de violence anti-américaine à travers le monde musulman, avec des manifestations dans plus de vingt pays.

3 000 morts en 2002

Plusieurs milliers de Nigérians musulmans avaient manifesté jeudi à Zaria (nord) et brûlé des drapeaux américains et israéliens pour protester contre le film.

La semaine dernière, des manifestations contre le film se sont déjà produites au Nigeria dans les villes de Jos (centre), Katsina et Sokoto (nord), sans incident notable.

Pays le plus peuplé et premier producteur de pétrole d'Afrique, le Nigeria est divisé entre un nord majoritairement musulman et un sud à dominante chrétienne. Les tensions religieuses ont souvent entraîné des violences meurtrières.

En 2002, un article de presse jugé blasphématoire pour les musulmans avait été l'une des causes d'émeutes qui avaient fait 3.000 morts dans la ville de Kaduna (nord).

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Nigeria

Diaporama : les 15 leaders religieux africains les plus influents

Diaporama : les 15 leaders religieux africains les plus influents

Qu'ils soient animistes, chrétiens ou musulmans, les leaders religieux du continent possèdent souvent une influence considérable sur les plans politique et économique. Connaissez vous les plus important[...]

Nigeria : Boko Haram diffuse une vidéo de Shekau pour prouver qu'il est en vie

Annoncé mort par l'armée nigerianne, le chef de la secte islamique Boko Haram, Abubakar Shekau, est apparu dans un nouvel enregistrement vidéo. Il déclare notamment diriger un califat établi sur[...]

Immunité routière pour diplomates africains à New York ?

Les Africains occupent une place de choix dans le classement des diplomates qui paient le moins leurs contraventions à New York.[...]

Nigeria : T.B. Joshua, prophète de malheur

Sous le feu des critiques après l'effondrement d'un bâtiment abritant son Église, l'évangélique nigérian crie au complot.[...]

Satan is back

Même si l'on reproche aux journalistes - souvent à raison - de ne parler de l'Afrique subsaharienne que sous l'angle de ses échecs, lesquels masquent le foisonnement de ses réussites[...]

Nigeria : le pétrole, un espoir de développement étouffé par Boko Haram

Le pétrole découvert dans le nord-est du Nigeria pourrait apporter à cette région défavorisée le développement dont elle a un besoin vital, mais la rébellion du groupe[...]

Ebola : le cap des 3 000 morts dépassé selon l'OMS

L'épidémie de fièvre hémorragique Ebola a franchi le cap des 3 000 morts, le virus ayant tué près de la moitié des quelque 6 500 personnes infectées, selon le dernier bilan[...]

Nigeria : les États-Unis ne croient pas à la mort de Abubakar Shekau

Un haut diplomate du département d'État américain a affirmé jeudi ne pas croire à la mort du chef du groupe islamiste Boko Haram, annoncée la veille par l'armée nigériane.[...]

Afrique de l'Ouest : ce que vos dirigeants ont dit sur Ebola

Les dirigeants africains ont-ils pris suffisamment tôt la mesure du danger que représentait le virus Ebola ? Pour tenter de répondre à cette question, nous avons répertorié les[...]

Nigeria : l'armée affirme avoir tué le "défunt Abubakar Shekau", chef de Boko Haram

L'armée nigériane a affirmé mercredi avoir tué le chef islamiste "qui se faisait passer dans des vidéos pour le défunt Abubakar Shekau", le chef de Boko Haram. L'information n'a[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers