Extension Factory Builder
22/09/2012 à 20:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un manifestant revêtu d'un costume de squelette, piétine un drapeau américain le 22 septembre. Un manifestant revêtu d'un costume de squelette, piétine un drapeau américain le 22 septembre. © Aminu Abuabakar/AFP

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans le calme samedi à Kano, la plus grande ville du nord musulman du Nigeria, pour protester contre le film anti-islam produit aux Etats-Unis, selon un journaliste de l'AFP.

Cette vidéo a suscité une vague de protestations dans l'ensemble du monde musulman et en Europe. Selon le journaliste de l'AFP, le cortège s'étendait sur plusieurs kilomètres de cette métropole du nord du pays, et des manifestants criaient "Mort à l'Amérique, mort à Israël et mort aux ennemis de l'islam".

La manifestation était organisée par le Mouvement islamique du Nigeria, un groupe pro-iranien chiite, actif au Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique, depuis la fin des années 70.

"Nous sommes ici aujourd'hui pour exprimer notre colère et notre désapprobation contre ce film blasphématoire", a déclaré Mohammed Turi, un des dirigeants de la manifestation et un membre de ce mouvement qui avait organisé une manifestation similaire cette semaine dans la ville de Zaria (Nord).

Cette manifestation "est aussi organisée pour appeler le gouvernement des Etats-Unis à stopper d'autres blasphèmes contre l'islam", a-t-il ajouté.

Photos de Barack Obama

Les protestataires portaient des photos du président américain Barack Obama, ainsi que des drapeaux américains et israéliens, dans leur marche vers le palais de l'émir de Kano, chef spirituel de cette cité de près de 4,5 millions d'habitants.

D'autres manifestants agitaient des drapeaux iraniens, selon le journaliste de l'AFP. M. Turi s'est adressé à la foule devant la mosquée centrale de Kano, située à côté du palais de l'émir, avant que la manifestation ne se disperse sans incidents.

Des dizaines de milliers de personnes manifestent le 22 septembre 2012 à Kano, contre le film anti-islam produit aux Etats-Unis.

© AFP

"Nous sommes peinés par cette insulte délibérée faite à notre religion sous prétexte de liberté d'expression", a-t-il déclaré aux manifestants.

M. Turi a également appelé le gouvernement nigérian à condamner publiquement le film et déclaré que tout lien avec Israël devait être rompu.

Des forces de sécurité étaient déployées autour de la ville. Le film "L'Innocence des musulmans" a suscité une vague de violence anti-américaine à travers le monde musulman, avec des manifestations dans plus de vingt pays.

3 000 morts en 2002

Plusieurs milliers de Nigérians musulmans avaient manifesté jeudi à Zaria (nord) et brûlé des drapeaux américains et israéliens pour protester contre le film.

La semaine dernière, des manifestations contre le film se sont déjà produites au Nigeria dans les villes de Jos (centre), Katsina et Sokoto (nord), sans incident notable.

Pays le plus peuplé et premier producteur de pétrole d'Afrique, le Nigeria est divisé entre un nord majoritairement musulman et un sud à dominante chrétienne. Les tensions religieuses ont souvent entraîné des violences meurtrières.

En 2002, un article de presse jugé blasphématoire pour les musulmans avait été l'une des causes d'émeutes qui avaient fait 3.000 morts dans la ville de Kaduna (nord).

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Nigeria

Nigeria : ouverture des bureaux de vote pour la présidentielle

Nigeria : ouverture des bureaux de vote pour la présidentielle

Les Nigérians commençaient samedi à se rendre aux urnes pour élire leur prochain président, au cours du scrutin le plus serré de l'histoire de ce pays le plus peuplé d'Afrique, m[...]

Nigeria : l'armée affirme avoir repris Gwoza, le fief de Boko Haram

L'armée nigériane a annoncé vendredi avoir repris aux islamistes de Boko Haram la localité hautement symbolique de Gwoza dans le Nord-Est.[...]

Présidentielle nigériane : fin de partie

Le premier tour de l’élection présidentielle au Nigeria se tiendra demain. Parmi les 14 candidats, deux seulement ont des chances d’emporter la mise. L’actuel président, Goodluck Jonathan,[...]

Lutte contre Boko Haram : les couacs de la coopération entre le Tchad et le Nigeria

Le Tchad est le pays le plus impliqué dans la lutte contre Boko Haram. Son armée est la seule à s'être autant aventurée en territoire nigérian. Mais sa coopération avec Abuja laisse[...]

Tony Elumelu : rencontre avec l'homme qui mise 100 millions dans les startups africaines

Les équipes du magazine TV Réussite sont parties à Lagos rencontrer Tony Elumelu, milliardaire nigérian à la tête du conglomérat Heirs Holdings. Un homme qui croit à l'urgente[...]

Présidentielle nigériane : la campagne s'achève sous haute surveillance

Quelque 68,8 millions d'électeurs sont appelés aux urnes samedi pour l'un des scrutins les plus importants de l'histoire du Nigeria.[...]

Nigeria : Remi Sonaiya, une seule femme candidate dans le pays le plus peuplé du continent

Remi Sonaiya est la première femme dans l’histoire du Nigeria à se porter candidate à une élection présidentielle.  Bien que sa candidature fasse figure de poids plume, elle souhaite[...]

Nigeria : Goodluck et Buhari promettent de respecter le résultat de la présidentielle

Les deux principaux candidats à l'élection présidentielle, Goodluck Jonathan et Muhammadu Buhari, se sont engagés jeudi à respecter le résultat du scrutin.[...]

Ona Ekhomu : "Boko Haram n'a jamais été considéré comme un vrai problème sécuritaire"

Ona Ekhomu est président de l’Association de la sécurité industrielle et des opérations de sauvetage du Nigeria (AISSON). Pour Jeune Afrique, il revient sur le conflit qui oppose le gouvernement[...]

Nigeria : Muhammadu Buhari est-il inéligible ?

C'est finalement les 22 et 23 avril, soit près d'un mois après l'élection présidentielle nigériane, dont le premier tour se tient ce samedi 28 mars, que la justice se prononcera sur[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120922200055 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120922200055 from 172.16.0.100