Extension Factory Builder
16/09/2012 à 17:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ancien patron du groupe pétrolier Elf, Le Floch-Prigent. L'ancien patron du groupe pétrolier Elf, Le Floch-Prigent. © AFP

L'ex-PDG du géant pétrolier français Elf, Loïk Le Floch-Prigent, arrêté à Abidjan dans le cadre d'un mandat d'arrêt international délivré par la justice togolaise dans une affaire d'escroquerie, a été "extradé" samedi soir vers le Togo, a indiqué dimanche une source gouvernementale.

Selon l'avocat de M. Le Floch-Prigent, Patrick Klugman, les "formes de l'extradition telles que nous les connaissons actuellement n'ont pas été respectées". L'ancien PDG "est l'enjeu d'une affaire intérieure à la politique togolaise", a-t-il déclaré à l'AFP.

Le transfert a été très rapide et la justice ivoirienne a assuré ne pas avoir été impliquée. L'ancien patron d'Elf a été entendu puis extradé par la police, a indiqué à Abidjan le substitut du procureur de la République, Noël Djé.

"Loïk Le Floch-Prigent a été arrêté hier (samedi) à Abidjan. Il a été extradé à Lomé hier vers 20H00 GMT. Il sera présenté demain (lundi) au juge pour être entendu", a déclaré une source du gouvernement togolaise à l'AFP.

Il doit être entendu à la suite d'une plainte d'un homme d'affaires émirati, Abbas Al Yousef, qui affirme avoir été victime d'une escroquerie portant sur un montant de 48 millions de dollars (environ 36,5 millions d'euros).

"Affaire intérieure à la politique togolaise"

Un ancien ministre togolais de l'administration territoriale, Pascal Bodjona, vient d'être inculpé dans le cadre de cette affaire. Un homme d'affaires togolais, Bertin Sow Agba, a également été inculpé.

Selon une source judiciaire au Togo, l'homme d'affaires émirati affirme que M. Le Floch-Prigent était son conseiller personnel à l'époque de l'escroquerie présumée.

Selon l'homme d'affaires émirati, le Togolais Bertin Sow Agba aurait organisé un réseau pour lui soutirer la somme de 48 millions de dollars et des membres de ce réseau lui auraient fait croire qu'ils avaient une fortune de feu le président ivoirien Robert Gueï, estimée à 275 millions de dollars, bloquée sur un compte en banque au Togo.

Pour Me Klugman, Loïk Le Floch-Prigent "est l'enjeu d'une affaire intérieure à la politique togolaise". "Je ne suis pas convaincu qu'il soit réellement détenu pour des faits d'escroquerie", a-t-il déclaré.

"Nous savons où se trouve mon client et qu'il a pu avoir accès à un avocat", a-t-il précisé, se disant "rassuré" par le fait que l'ex-PDG "ait pu s'entretenir avec un avocat à Lomé".

Me Klugman a ajouté qu'il craignait pour "l'intégrité physique de M. Le Floch-Prigent", âgé de 68 ans, "qui doit subir une intervention médicale prévue le 26 septembre à Paris".

M. Le Floch-Prigent, actuellement consultant dans le pétrole, a été emprisonné à plusieurs reprises en France pour corruption alors qu'il était à la tête d'Elf, de 1989 à 1993.

Incarcéré une première fois pendant cinq mois en 1996 pour malversations financières, il avait déclaré alors qu'Elf était considéré comme un instrument de la politique étrangère de l'Etat français.

Condamné en 2003 à cinq ans de prison pour abus de biens sociaux, il avait bénéficié d'une libération conditionnelle en 2004 pour raisons de santé.

Le Togo, petit pays d'Afrique de l'Ouest de quelque six millions d'habitants et colonie française jusqu'en 1960, est dirigé depuis 2005 par le président Faure Gnassingbe, qui a succédé à son père Gnassingbe Eyadema, lui-même resté 38 ans au pouvoir.

Il est le seul pays à avoir exécuté un mandat d'arrêt international des autorités ivoiriennes visant un exilé du camp de l'ancien président Laurent Gbagbo. Le Togo a en effet arrêté le 6 juin dernier et extradé en Côte d'Ivoire l'ancien ministre de la Défense ivoirien Moïse Lida Kouassi.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Togo

Togo : démission du Premier ministre et de son gouvernement

Togo : démission du Premier ministre et de son gouvernement

  Le Premier ministre togolais Kwesi Séléagodji Ahoomey-Zunu a remis sa démission et celle de son gouvernement au président Faure Gnassingbé qui l'a acceptée, a annoncé la[...]

Technologies : quand WhatsApp bouscule les codes de la communication politique en Afrique

Lancée depuis bientôt cinq ans, l’application de messagerie internet WhatsApp a conquis les smartphones de millions d’utilisateurs dans le monde. Très utilisé en Afrique, l’outil[...]

Togo : Fabre ne lâche rien

Obstiné, le candidat de l'ANC ne reconnaît toujours pas sa défaite. Et rêve secrètement du statut de chef de l'opposition.[...]

Togo : Faure Gnassingbé, que va-t-il faire de sa victoire ?

Ce n'est pas tout d'être réélu - fût-ce largement. Le président Faure Gnassingbé va devoir faire le ménage dans son parti et jusqu'au sein du gouvernement. L'efficacité[...]

Alberto Olympio : "Je ne suis pas payé pour siphonner les voix de l'opposition togolaise"

De passage à Paris le 14 mai, au lendemain de la présidentielle qui a vu la réélection de Faure Gnassingbé, Alberto Olympio, leader du parti des Togolais (opposition), a répondu sans[...]

Togo : manifestation de l'opposition pour contester les résultats de la présidentielle

Des milliers de partisans de l’opposition ont défilé samedi à Lomé pour protester contre les résultats de la présidentielle du 25 avril, remportée par le président[...]

Polémique : pourquoi le cas Adebayor divise les Togolais

Adulé par une majorité de ses compatriotes, le footballeur international togolais Emmanuel Adebayor se retrouve depuis fin avril en pleine polémique. Il a rendu publics tour à tour son soutien à[...]

Togo : Emmanuel Adebayor lave (encore) son linge sale sur Facebook

Le feuilleton des révélations familiales d’Emmanuel Adebayor s’est poursuivi ce dimanche avec une nouvelle publication du footballeur togolais sur sa page Facebook. Cette fois-ci, c’est Rotimi[...]

Togo : cartographie électorale de la présidentielle du 25 avril

Proclamé vainqueur par la Cour constitutionnelle le 3 mai, Faure Gnassingbé a prêté serment le lendemain pour un troisième quinquennat à la tête du pays. Il a obtenu près de[...]

Togo : quand Emmanuel Adebayor lave son linge sale sur Facebook

Emmanuel Adebayor a réglé mardi soir ses comptes avec plusieurs membres de sa famille, sur Facebook. Un déballage 2.0 destiné à "servir de leçon" aux familles africaines, avance[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers