Extension Factory Builder
16/09/2012 à 16:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des catholiques assistent à une messe. Des catholiques assistent à une messe. © AFP

La plus importante église catholique de Zinder, la deuxième ville du Niger, a été "totalement saccagée" vendredi par des manifestants islamistes qui protestaient contre un film dénigrant l'islam, a indiqué dimanche à l'AFP un journaliste local.

Le Conseil islamique du Niger, plus haute institution religieuse du pays, a "condamné avec force" dimanche le film islamophobe qui a embrasé le monde musulman, tout en lançant un appel pour que les églises ne subissent pas de destructions.

"Après la prière de vendredi, plusieurs centaines de manifestants ont défoncé la porte de la cathédrale qu'ils ont totalement saccagée avant de mettre le feu à toute la documentation et de briser la statue de la vierge Marie", a indiqué à l'AFP le correspondant d'une radio locale à Zinder.

L'Eglise catholique au Niger, pays musulman à plus de 90%, a confirmé cette attaque. Les assaillants criaient "Allah Akbar" (Dieu est le plus grand), selon le témoignage du père Leo, prêtre de cette paroisse.

D'autres manifestants islamistes ont brûlé des drapeaux américain et anglais devant le palais du sultan, chef coutumier et religieux de Zinder, située près du Nigeria.

Un policier a été blessé lors d'affrontements avec les manifestants dont une "dizaine" a été interpellée, a précisé le journaliste.

"Plusieurs responsables chrétiens sont actuellement gardés par les forces de l'ordre pour assurer leur sécurité", a-t-il indiqué.

Les forces de l'ordre ont été également déployées pour assurer la sécurité des églises de la ville contre d'éventuels assauts islamistes, a-t-il souligné.

D'autres manifestations plus pacifiques ont été organisées vendredi et samedi dans certaines localités de la région, selon lui.

"La tension est retombée dimanche, mais ce n'est qu'un calme précaire", a-t-il jugé.

Le Conseil islamique du Niger a "condamné avec force ce film qui s'attaque sauvagement à l'islam et qui insulte notre prophète Mohamed", dans un communiqué lu dimanche à la radio et télévision publiques.

"Ce film est un crime historique"

"En réalité, ce film est un crime historique préparé par les ennemis de l'islam et constitue un appel clair à la création de graves problèmes entre les nations", s'est indigné le Conseil.

L'institution a également "condamné les attaques et les tueries" de diplomates et ambassades occidentales, "qui n'ont aucune responsabilité concernant ce film".

Il a aussi lancé "un appel" aux musulmans du Niger "à éviter la destruction des églises" dans le pays, en rappelant que "l'islam est une religion de paix et de tolérance".

Le Niger est voisin du Nigeria, où sévit la secte islamiste Boko Haram et du Mali dont le nord est occupé par des islamistes qui ont commencé à appliquer la charia (loi islamique) avec leurs alliés d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Des dizaines de milliers de musulmans ont manifesté dans le monde pour dénoncer "Innocence of Muslims" (l'innocence des musulmans), un film dénigrant l'islam.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Niger

Niger - Putsch de Seyni Kountché : et si la France n'y était pour rien ?

Niger - Putsch de Seyni Kountché : et si la France n'y était pour rien ?

On croyait tout savoir de la chute du président Diori, en 1974. Mais des archives encore confidentielles suggèrent que le putschiste Seyni Kountché a pris tout le monde de court. Y compris Paris.[...]

Les femmes africaines peinent à percer le plafond de verre

Éducation, travail, indépendance... Malgré de timides avancées, le statut des femmes n'a que peu progressé en Afrique, selon les participantes du 5e forum social d’Essaouira, au Maroc, du[...]

Terrorisme, immigration... : les pays du G5 sahélien se mobilisent

Le G5 du Sahel, créé l'an dernier, compte parmi ses membres le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Bernard Cazeneuve, le ministre français de l'Intérieur, était[...]

Le groupe Al-Mourabitoune de Belmokhtar annonce son allégeance à l'EI

"Le mouvement Al-Mourabitoune annonce son allégeance au calife des musulmans Abou Baqr al-Baghdadi", a affirmé jeudi dans un enregistrement audio un responsable du mouvement armé terroriste.[...]

Nouvelle frontière Burkina Faso-Niger : 18 communes changeront de pays

Après des années de litige, le tracé de la frontière entre le Burkina Faso et le Niger, issu de la colonisation, va être modifié d'ici 2016. La justice internationale a tranché, et[...]

Photographie : radioscopie nigérienne

Une exposition de jeunes photographes nigériens se tient au Centre culturel franco-nigérien de Niamey du 9 au 20 juin, sous la houlette de Philippe Guionie et en hommage à Philippe Koudjina Ayi.[...]

Boko Haram : au moins 25 000 réfugiés du lac Tchad tentent de survivre au Niger

Au moins 25 000 habitants des îles nigériennes du lac Tchad, évacués par crainte de nouvelles attaques de Boko Haram, vivent dans des conditions dramatiques dans plusieurs sites du sud-est du Niger.[...]

Rien n'arrête la locomotive Bolloré

Deux ans après avoir raflé le deuxième terminal à conteneurs du port d'Abidjan, le groupe français double la concurrence et décroche le futur chemin de fer reliant Lomé[...]

Célibataires africaines et fières de l'être !

Rencontre avec des femmes qui, malgré la pression de sociétés globalement conservatrices, ont décidé que mieux valait être seule que mal accompagnée.[...]

Comment Boko Haram a infligé à l'armée nigérienne l'un de ses plus sanglants revers

Boko Haram a lancé samedi un assaut contre une position de l'armée nigérienne sur le lac Tchad. 46 soldats et 28 civils ont été tués, selon le dernier bilan officiel communiqué[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers