Extension Factory Builder
16/09/2012 à 16:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des catholiques assistent à une messe. Des catholiques assistent à une messe. © AFP

La plus importante église catholique de Zinder, la deuxième ville du Niger, a été "totalement saccagée" vendredi par des manifestants islamistes qui protestaient contre un film dénigrant l'islam, a indiqué dimanche à l'AFP un journaliste local.

Le Conseil islamique du Niger, plus haute institution religieuse du pays, a "condamné avec force" dimanche le film islamophobe qui a embrasé le monde musulman, tout en lançant un appel pour que les églises ne subissent pas de destructions.

"Après la prière de vendredi, plusieurs centaines de manifestants ont défoncé la porte de la cathédrale qu'ils ont totalement saccagée avant de mettre le feu à toute la documentation et de briser la statue de la vierge Marie", a indiqué à l'AFP le correspondant d'une radio locale à Zinder.

L'Eglise catholique au Niger, pays musulman à plus de 90%, a confirmé cette attaque. Les assaillants criaient "Allah Akbar" (Dieu est le plus grand), selon le témoignage du père Leo, prêtre de cette paroisse.

D'autres manifestants islamistes ont brûlé des drapeaux américain et anglais devant le palais du sultan, chef coutumier et religieux de Zinder, située près du Nigeria.

Un policier a été blessé lors d'affrontements avec les manifestants dont une "dizaine" a été interpellée, a précisé le journaliste.

"Plusieurs responsables chrétiens sont actuellement gardés par les forces de l'ordre pour assurer leur sécurité", a-t-il indiqué.

Les forces de l'ordre ont été également déployées pour assurer la sécurité des églises de la ville contre d'éventuels assauts islamistes, a-t-il souligné.

D'autres manifestations plus pacifiques ont été organisées vendredi et samedi dans certaines localités de la région, selon lui.

"La tension est retombée dimanche, mais ce n'est qu'un calme précaire", a-t-il jugé.

Le Conseil islamique du Niger a "condamné avec force ce film qui s'attaque sauvagement à l'islam et qui insulte notre prophète Mohamed", dans un communiqué lu dimanche à la radio et télévision publiques.

"Ce film est un crime historique"

"En réalité, ce film est un crime historique préparé par les ennemis de l'islam et constitue un appel clair à la création de graves problèmes entre les nations", s'est indigné le Conseil.

L'institution a également "condamné les attaques et les tueries" de diplomates et ambassades occidentales, "qui n'ont aucune responsabilité concernant ce film".

Il a aussi lancé "un appel" aux musulmans du Niger "à éviter la destruction des églises" dans le pays, en rappelant que "l'islam est une religion de paix et de tolérance".

Le Niger est voisin du Nigeria, où sévit la secte islamiste Boko Haram et du Mali dont le nord est occupé par des islamistes qui ont commencé à appliquer la charia (loi islamique) avec leurs alliés d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Des dizaines de milliers de musulmans ont manifesté dans le monde pour dénoncer "Innocence of Muslims" (l'innocence des musulmans), un film dénigrant l'islam.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Niger

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte [...]

Niger : plainte de la famille de l'ex-président assassiné Maïnassara

La famille du président nigérien Ibrahim Baré Maïnassara, assassiné il y a quinze ans à Niamey, a annoncé avoir déposé une plainte devant une Cour ouest-africaine pour[...]

Françafrique : Sassou, Déby, Issoufou... Ils plébiscitent Le Drian !

Le maintien de Jean-Yves Le Drian à son poste de ministre français de la Défense était particulièrement souhaité par les présidents Denis Sassou Nguesso (Congo), Idriss[...]

Niger - États-Unis : une coopération militaire soutenue

Cette semaine Laurent Touchard* revient sur plusieurs décennies de coopération entre le Niger et les États-Unis.[...]

Les négociations entre Areva et Niamey "proches de la conclusion"

D'après Luc Oursel, patron d'Areva, les négociations sur le renouvellement des contrats d'exploitation des deux mines d'uranium du groupe au Niger sont "proches de la conclusion".[...]

Sécurité aérienne : l'armée française inquiète l'Asecna

La multiplication des vols militaires français en Afrique n'est pas du goût de l'Asecna. En cause : un sérieux manque de transparence.[...]

Lune de miel franco-américaine au Sahel

Depuis les récentes interventions militaires françaises au Sahel, les relations entre la France et les États-Unis se sont considérablement réchauffées.[...]

Niger : quelle coopération sécuritaire avec l'Europe ?

Quatrième partie du grand dossier sur les Forces de défense et de sécurité du Niger (FDS), ce billet fait suite à celui consacré à la coopération sécuritaire entre[...]

Libye : les autorités nigériennes ont extradé Saadi Kaddafi vers Tripoli

Les autorités nigériennes ont remis Saadi Kaddafi au gouvernement libyen. Le fils de l'ancien "Guide" Mouammar Kaddafi vivait depuis fin 2011 dans une villa de Niamey.[...]

Niger : les enjeux de la coopération sécuritaire avec la France

Après avoir présenté la politique de défense du Niger, le rapport des FDS à la démocratie, dans ce nouveau billet, Laurent Touchard évoque la coopération[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers