Extension Factory Builder
16/09/2012 à 16:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des catholiques assistent à une messe. Des catholiques assistent à une messe. © AFP

La plus importante église catholique de Zinder, la deuxième ville du Niger, a été "totalement saccagée" vendredi par des manifestants islamistes qui protestaient contre un film dénigrant l'islam, a indiqué dimanche à l'AFP un journaliste local.

Le Conseil islamique du Niger, plus haute institution religieuse du pays, a "condamné avec force" dimanche le film islamophobe qui a embrasé le monde musulman, tout en lançant un appel pour que les églises ne subissent pas de destructions.

"Après la prière de vendredi, plusieurs centaines de manifestants ont défoncé la porte de la cathédrale qu'ils ont totalement saccagée avant de mettre le feu à toute la documentation et de briser la statue de la vierge Marie", a indiqué à l'AFP le correspondant d'une radio locale à Zinder.

L'Eglise catholique au Niger, pays musulman à plus de 90%, a confirmé cette attaque. Les assaillants criaient "Allah Akbar" (Dieu est le plus grand), selon le témoignage du père Leo, prêtre de cette paroisse.

D'autres manifestants islamistes ont brûlé des drapeaux américain et anglais devant le palais du sultan, chef coutumier et religieux de Zinder, située près du Nigeria.

Un policier a été blessé lors d'affrontements avec les manifestants dont une "dizaine" a été interpellée, a précisé le journaliste.

"Plusieurs responsables chrétiens sont actuellement gardés par les forces de l'ordre pour assurer leur sécurité", a-t-il indiqué.

Les forces de l'ordre ont été également déployées pour assurer la sécurité des églises de la ville contre d'éventuels assauts islamistes, a-t-il souligné.

D'autres manifestations plus pacifiques ont été organisées vendredi et samedi dans certaines localités de la région, selon lui.

"La tension est retombée dimanche, mais ce n'est qu'un calme précaire", a-t-il jugé.

Le Conseil islamique du Niger a "condamné avec force ce film qui s'attaque sauvagement à l'islam et qui insulte notre prophète Mohamed", dans un communiqué lu dimanche à la radio et télévision publiques.

"Ce film est un crime historique"

"En réalité, ce film est un crime historique préparé par les ennemis de l'islam et constitue un appel clair à la création de graves problèmes entre les nations", s'est indigné le Conseil.

L'institution a également "condamné les attaques et les tueries" de diplomates et ambassades occidentales, "qui n'ont aucune responsabilité concernant ce film".

Il a aussi lancé "un appel" aux musulmans du Niger "à éviter la destruction des églises" dans le pays, en rappelant que "l'islam est une religion de paix et de tolérance".

Le Niger est voisin du Nigeria, où sévit la secte islamiste Boko Haram et du Mali dont le nord est occupé par des islamistes qui ont commencé à appliquer la charia (loi islamique) avec leurs alliés d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Des dizaines de milliers de musulmans ont manifesté dans le monde pour dénoncer "Innocence of Muslims" (l'innocence des musulmans), un film dénigrant l'islam.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Niger

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat à New York organisé le 23 septembre par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus me[...]

Nigeria : afflux de réfugiés fuyant Boko Haram, le HCR tire la sonnette d'alarme

De plus en plus de civils fuient les combats dans le nord-est du Nigeria pour se réfugier dans les pays voisins. Mardi, le HCR a lancé un appel aux dons de 34 millions de dollars pour aider 75 000 [...]

Niger : le gouvernement répond à Hama Amadou

L'exécutif nigérien n'est pas resté bien longtemps insensible aux accusations portées dans "Jeune Afrique" à son encontre par le Président (en fuite) de l'Assemblée[...]

Hama Amadou : "J'ai fui le Niger pour sauver ma peau"

Il a préféré quitter le Niger plutôt que de risquer la prison. Accusé de complicité dans une affaire de trafic d'enfants, le président de l'Assemblée nationale Hama[...]

Niger - Hama Amadou : "J'ai fui pour sauver ma peau"

Accusé de complicité dans une affaire de trafic d’enfants, en fuite depuis le 27 août, Hama Amadou, le président de l’Assemblée nationale du Niger, a accordé à [...]

Depuis 2013, le Niger a accueilli 80 000 réfugiés ayant fui Boko Haram

Près de 10 000 personnes sont arrivées dans l'est du Niger au mois d'août, portant à plus de 80 000 le nombre de réfugiés ayant fui, depuis avril 2013, les attaques meurtrières des[...]

Niger : le Pentagone va ouvrir une deuxième base pour ses drones à Agadez

Après plusieurs mois de négociations, les autorités américaines et nigériennes ont trouvé un accord pour la création d'une base à Agadez d'où pourront désormais[...]

Niger : un nouvel avion présidentiel à 30 millions d'euros

Niamey a acheté un nouvel avion présidentiel pour la somme de 30 millions d'euros. Cette aquisition onéreuse a provoqué la levée de boucliers de l'opposition qui critique une "dépense[...]

Niger : pourquoi Hama Amadou a pris la fuite pour la France

Le président de l’Assemblée nationale et principal opposant du Niger, Hama Amadou, a fui son pays le 27 août après avoir été soupçonné de complicité de[...]

Niger : blocage persistant avec Areva sur la convention d'exploitation des mines d'uranium

Le blocage persiste entre le Niger et le géant du nucléaire français Areva au sujet du renouvellement des conventions d'exploitation de deux mines d'uranium, cent jours après la signature d'un accord[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex