Extension Factory Builder
16/09/2012 à 16:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Hailemariam Desalegn, à l'époque chef de la diplomatie éthiopienne. Hailemariam Desalegn, à l'époque chef de la diplomatie éthiopienne. © AFP

Le Premier ministre éthiopien par intérim Hailemariam Desalegn a été élu samedi président de l'EPRDF, la coalition au pouvoir en Ethiopie, succédant à l'ex-Premier ministre Meles Zenawi, décédé en août, auquel il devrait également succéder à la tête de l'exécutif en octobre.

"Sur trois candidats, Hailemariam Desalegn a obtenu l'unanimité des voix", a annoncé Simon Bereket, ministre de l'Information et haut responsable de l'EPRDF (Front révolutionnaire et démocratique des peuples éthiopiens).

L'actuel ministre de l'Education, Demeke Mekonnen, a été élu vice-président, poste précédemment occupé par M. Hailemariam, a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse à Addis Abeba.

Tous deux seront les candidats de la coalition aux postes respectivement de Premier ministre et vice-Premier ministre, qui seront élus par la Chambre des représentants du Peuple (chambre basse du Parlement) lors de sa prochaine session ordinaire en octobre, a également annoncé M. Bereket.

Le nouvel exécutif restera en fonction jusqu'aux prochaines législatives de 2015, a-t-il affirmé.

Sauf révolte des députés, M. Hailemariam semble donc devoir succéder à M. Meles à la tête de l'exécutif éthiopien, l'EPRDF détenant une écrasante majorité des sièges au Parlement après avoir officiellement recueilli 99,6% des voix lors des législatives de 2010.

Meles Zenawi, incarnation à lui seul du pouvoir en Ethiopie durant 21 ans, cumulait le poste de président de la coalition avec celui de Premier ministre - chef du pouvoir exécutif en Ethiopie - mais les observateurs se demandaient si cette pratique serait maintenue.

La Constitution est muette sur le sujet et les analystes n'excluaient pas de possibles tensions et divisions au sein de l'EPRDF, alors qu'aucun mécanisme institutionnel n'était prévu pour assurer la transition du pouvoir en Ethiopie.

Rupture générationnelle

L'élection de M. Hailemariam, 47 ans, sans passé militaire, semble marquer une rupture générationnelle au détriment de la "vieille garde" des dirigeants historiques de la coalition, arrivés par les armes au pouvoir au côté de M. Meles, en renversant le pouvoir du Derg de Mengistu Hailemariam.

"L'EPRDF a décidé que la direction devait passer à la nouvelle génération qui n'a pas participé à la lutte armée" ayant porté la coalition au pouvoir en 1991, a déclaré M. Bereket.

Aucun détail n'a filtré sur la réunion des organes directeur de l'EPRDF, ouverte vendredi et tenue à huis clos.

Les deux nouvelles têtes de la coalition ont été choisies parmi les 36 membres du Comité exécutif - neuf pour chacun des quatre partis de la coalition - au fonctionnement très secret.

Aucun des deux nouveaux dirigeants n'appartient à la communauté tigréenne, dont était issu M. Meles et alors que le tout-puissant Front de libération du Peuple du Tigré (TPLF), parti de M. Meles, est considéré comme la colonne vertébrale de l'EPRDF.

Selon des observateurs, les autres partis de la coalition militaient pour que la direction de l'EPRDF soit attribuée à un non-Tigréen.

Outre le TPLF, l'EPRDF est composée de l'OPDO (Organisation démocratique du peuple Oromo, principale ethnie du pays), du Mouvement national démocratique Amhara (ANDM, dont M. Demeke est le président) et le Front démocratique des Peuples du sud éthiopien (SEPDM, présidé par M. Hailemariam).

M. Meles, décédé le 20 août dans un hôpital bruxellois après avoir gouverné l'Ethiopie sans partage durant 21 ans, avait fait de M. Hailemariam son dauphin depuis 2010 en le nommant vice-Premier ministre et en le faisant élire vice-président de l'EPRDF.

Sudiste, protestant, n'ayant pas combattu au sein de l'EPRDF du temps où elle était une rébellion, Hailemariam Desalegn semblait néanmoins cumuler les handicaps dans un pays où le pouvoir réel est aux mains des ex-rebelles de la minorité tigréenne issue du nord du pays, et dans une société majoritairement orthodoxe très marquée par la religion.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Ethiopie

Visite inédite d'un Premier ministre éthiopien à Djibouti

Visite inédite d'un Premier ministre éthiopien à Djibouti

Le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn était à Djibouti du 6 au 9 février. Cette première visite d'État d’un chef de gouvernement éthiopien en terre djiboutienne a[...]

Chine-Afrique : Pékin nomme son premier chef de mission auprès de l'UA

Le diplomate chinois Kuang Weiling a été nommé jeudi chef de sa mission permanente auprès de l'Union africaine (UA). Il prendra ses fonctions durant la deuxième moitié de février,[...]

Internet, mobiles, SMS : quand nos États misent sur la censure

En réponse aux dernières manifestations en RDC, le gouvernement congolais a censuré Internet et SMS. Un classique : avant lui, de nombreux gouvernements du continent avait utilisé le même[...]

Ebola, Boko Haram, Libye... Les thèmes qui vont dominer le 24e sommet de l'UA

En attendant l’arrivée des chefs d’État et de gouvernement, les 30 et 31 janvier, à Addis-Abeba, les ministres des Affaires étrangères ont commencé, lundi 26 janvier,[...]

Bantu Wax habille les plages d'Afrique... et du monde

L'été austral bat son plein... Les corps se parent de bikinis ou de caleçons colorés. Depuis 2008, Yodit Eklund a lancé la marque Bantu Wax, subtil mélange de motifs africains et[...]

Éthiopie : leçons d'un emprunt international hors du commun

 Il est rare qu'un pays insiste sur ses faiblesses pour attirer les investisseurs étrangers. C'est pourtant la stratégie adoptée par les autorités Éthiopienne pour sa première[...]

Éthiopie : quand la mouche tsé-tsé bat de l'aile

Stériliser les glossines mâles pour éradiquer la maladie du sommeil, qui freine le développement des régions rurales au sud du Sahara, c'est le pari qu'a fait l'Éthiopie. Avec des[...]

Diaporama : les 15 leaders religieux africains les plus influents

Qu'ils soient animistes, chrétiens ou musulmans, les leaders religieux du continent possèdent souvent une influence considérable sur les plans politique et économique. Connaissez vous les plus[...]

Conflit sud-soudanais : reprise des négociations de paix à Addis-Abeba

Le gouvernement de Djouba et les rebelles sud-soudanais, qui s'affrontent depuis neuf mois dans une sanglante guerre civile, ont repris lundi les négociations de paix en Éthiopie. Sur le terrain, les combats se[...]

Éthiopie : Hailé Sélassié 1er, le "Négus" déchu, idole des Rastas

De 1930 à 1974, Hailé Sélassié 1er, le dernier empereur d'Éthiopie, a régné sur l'ancien royaume d'Abyssinie. Réputé pour sa poigne de fer, Ras Tafari, de son vrai[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120916161645 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120916161645 from 172.16.0.100