Extension Factory Builder
16/09/2012 à 16:06
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ambassadeur américain en Libye, Chris Stevens, victime de l'attaque du consulat de Benghazi. L'ambassadeur américain en Libye, Chris Stevens, victime de l'attaque du consulat de Benghazi. © AFP

Les autorités libyennes ont interpellé une cinquantaine de personnes dans le cadre de l'enquête sur l'attaque contre le consulat des Etats-Unis à Benghazi au cours de laquelle l'ambassadeur et trois autres Américains ont été tués, a annoncé dimanche le président du Parlement libyen.

"Le nombre est d'environ cinquante", a déclaré Mohammed al-Megaryef dans une interview à la télévision américaine CBS News.

L'ambassadeur Christopher Stevens et trois autres Américains ont été tués mardi lorsque des militants islamistes ont pris d'assaut au lance-roquettes le consulat de Benghazi (est de la Libye), incendiant le bâtiment.

Mohammed Al-Megaryef a indiqué qu'un "petit nombre" des assaillants étaient des étrangers entrés en Libye "via des endroits différents, certains avec certitude depuis le Mali et l'Algérie".

"Les autres sont des complices, peut-être des sympathisants", a-t-il ajouté.

Le gouvernement libyen a ouvert une enquête sur cette attaque: pour Tripoli, l'attaque ne résulte pas de la flambée de violences soudaine déclenchée par un film islamophobe réalisé il y a plus d'un an aux Etats-Unis et dont un extrait de 14 minutes a été mis en ligne sur Youtube, a assuré le président du Parlement.

"Assaut planifié"

"(Cet assaut) était planifié c'est certain, par des étrangers, par des gens entrés dans le pays il y a plusieurs mois. Et ils prévoyaient cette attaque criminelle depuis leur arrivée", a-t-il martelé sur CBS News.

Ces propos coïncident avec une déclaration d'Al-Qaïda affirmant que l'attentat contre le consulat des Etats-Unis avait été motivé, non seulement par ce film, mais aussi par la mort du numéro deux de la nébuleuse islamiste, Abou Yahya al-Libi, tué en juin dans une attaque américaine au Pakistan.

Film amateur à petit budget, "L'innocence des musulmans", qui présente les musulmans et le prophète Mahomet comme immoraux, a provoqué mardi une violente manifestation contre l'ambassade des Etats-Unis en Egypte et un autre rassemblement devant leur consulat à Benghazi suivi par l'attaque d'hommes armés.

D'autres violences antiaméricaines ont éclaté dans le monde arabo-musulman.

Face aux attaques répétées contre leurs représentations diplomatiques, les Etats-Unis ont envoyé 100 Marines en Libye et 50 au Yémen, le secrétaire à la Défense Leon Panetta soulignant que son pays devait être "prêt" au cas où "les manifestations seraient hors de contrôle".

Washington a ordonné samedi l'évacuation de tout son personnel non-essentiel de Tunisie et du Soudan, et a déconseillé aux citoyens américains de se rendre dans ces pays, a annoncé le département d'Etat.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Les jihadistes tunisiens de Libye sur le pied de guerre

Les jihadistes tunisiens de Libye sur le pied de guerre

Sous les ordres d'Abou Iyadh, plusieurs milliers de Tunisiens s'entraînent en Libye. Avec pous but de mener prochainement des actions dans leur pays natal.[...]

L'Italie enregistre un nombre record de migrants clandestins venus d'Afrique par la mer

Le nombre de migrants clandestins qui a traversé la Méditerranée entre l’Afrique et l’Italie a explosé au début de l'année 2015 : une hausse de 43 % par rapport à[...]

Libye : des islamistes armés s'emparent de deux champs pétrolifères

Des islamistes radicaux se sont emparés mardi des deux champs pétrolifères d'Al-Bahi et Al-Mabrouk, situés dans le centre du pays. Ils menacent désormais celui d'Al-Dahra.[...]

Reprise jeudi au Maroc du dialogue pour une sortie de crise en Libye

Après l'annulation d'une réunion la semaine dernière, un nouveau round de dialogue entre les deux parlements rivaux en Libye, celui reconnu par la communauté internationale et le Congrès[...]

Libye : le général Khalifa Haftar nommé commandant général de l'armée

Le général Khalifa Haftar a été nommé à la tête de l'armée libyenne, a annoncé lundi le président du Parlement reconnu par la communauté internationale,[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Attention : dangers

J'ai la curieuse et désagréable impression que notre pauvre monde ressemble en ce moment à un avion sans pilote, alors qu'il est entré dans une zone de turbulences. Comment ne pas en être[...]

Libye : qui arrêtera Daesh ?

D'un côté, un pays déchiré par les milices, squatté par l'État islamique et sur lequel prétendent régner deux gouvernements. De l'autre, des voisins africains et des[...]

Libye : suspension du dialogue pour une sortie de crise

Le Parlement libyen siégeant à Tobrouk (Est), reconnu par la communauté internationale, a décidé lundi de suspendre sa participation au dialogue sur une sortie de crise parrainé par[...]

Libye : attentat de l'EI contre la résidence de l'ambassadeur iranien, pas de victimes

La résidence de l'ambassadeur iranien à Tripoli, la capitale libyenne désertée par la majorité des diplomates étrangers, a été visée dimanche par un double attentat,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120916160719 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120916160719 from 172.16.0.100