Extension Factory Builder
16/09/2012 à 16:06
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ambassadeur américain en Libye, Chris Stevens, victime de l'attaque du consulat de Benghazi. L'ambassadeur américain en Libye, Chris Stevens, victime de l'attaque du consulat de Benghazi. © AFP

Les autorités libyennes ont interpellé une cinquantaine de personnes dans le cadre de l'enquête sur l'attaque contre le consulat des Etats-Unis à Benghazi au cours de laquelle l'ambassadeur et trois autres Américains ont été tués, a annoncé dimanche le président du Parlement libyen.

"Le nombre est d'environ cinquante", a déclaré Mohammed al-Megaryef dans une interview à la télévision américaine CBS News.

L'ambassadeur Christopher Stevens et trois autres Américains ont été tués mardi lorsque des militants islamistes ont pris d'assaut au lance-roquettes le consulat de Benghazi (est de la Libye), incendiant le bâtiment.

Mohammed Al-Megaryef a indiqué qu'un "petit nombre" des assaillants étaient des étrangers entrés en Libye "via des endroits différents, certains avec certitude depuis le Mali et l'Algérie".

"Les autres sont des complices, peut-être des sympathisants", a-t-il ajouté.

Le gouvernement libyen a ouvert une enquête sur cette attaque: pour Tripoli, l'attaque ne résulte pas de la flambée de violences soudaine déclenchée par un film islamophobe réalisé il y a plus d'un an aux Etats-Unis et dont un extrait de 14 minutes a été mis en ligne sur Youtube, a assuré le président du Parlement.

"Assaut planifié"

"(Cet assaut) était planifié c'est certain, par des étrangers, par des gens entrés dans le pays il y a plusieurs mois. Et ils prévoyaient cette attaque criminelle depuis leur arrivée", a-t-il martelé sur CBS News.

Ces propos coïncident avec une déclaration d'Al-Qaïda affirmant que l'attentat contre le consulat des Etats-Unis avait été motivé, non seulement par ce film, mais aussi par la mort du numéro deux de la nébuleuse islamiste, Abou Yahya al-Libi, tué en juin dans une attaque américaine au Pakistan.

Film amateur à petit budget, "L'innocence des musulmans", qui présente les musulmans et le prophète Mahomet comme immoraux, a provoqué mardi une violente manifestation contre l'ambassade des Etats-Unis en Egypte et un autre rassemblement devant leur consulat à Benghazi suivi par l'attaque d'hommes armés.

D'autres violences antiaméricaines ont éclaté dans le monde arabo-musulman.

Face aux attaques répétées contre leurs représentations diplomatiques, les Etats-Unis ont envoyé 100 Marines en Libye et 50 au Yémen, le secrétaire à la Défense Leon Panetta soulignant que son pays devait être "prêt" au cas où "les manifestations seraient hors de contrôle".

Washington a ordonné samedi l'évacuation de tout son personnel non-essentiel de Tunisie et du Soudan, et a déconseillé aux citoyens américains de se rendre dans ces pays, a annoncé le département d'Etat.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Libye : Mahmoudi sous haute protection

Libye : Mahmoudi sous haute protection

Abdelhakim Belhaj, l'ex-jihadiste libyen réfugié en Turquie, assure que l'ancien Premier ministre de Kadhafi, Baghdadi Mahmoudi, peut compter sur sa protection. Celui-ci est détenu depuis juin 2012 à Tr[...]

Crise libyenne : première réunion de dialogue sous l'égide de l'ONU à Tripoli

Des députés rivaux du nouveau parlement libyen se sont retrouvés lundi 29 septembre en début d’après-midi pour amorcer des négociations de sortie de crise sous l’égide[...]

Libye : l'autre jihadistan

Alors que le monde entier a les yeux rivés sur l'État islamique, la Libye est progressivement devenue une sorte de hub où les groupes terroristes de la région viennent s'approvisionner en armes et[...]

Libye : faut-il intervenir militairement ?

Si une opération militaire n'est pas du tout d'actualité, certains, notamment la France, s'y préparent déjà.[...]

Libye : Haftar ? "Une déception"

Le général libyen Khalifa Haftar est dans la ligne de mire de Paris et du Caire. Les deux pays sont d'accord sur un point : l'écarter pour espérer mettre un terme à la crise.[...]

Soudan, Qatar, Turquie... : qui arme les islamistes libyens ?

Le gouvernement libyen soupçonne le Soudan de faciliter le transport des armes fournies par le Qatar aux milices islamistes. La Turquie serait aussi un allié de poids de ces dernières.[...]

Immigration : mort à crédit en Méditerranée

Ils paient des passeurs sans scrupule à prix d'or pour traverser la Méditerranée. Cette année, trois mille migrants ont perdu la vie dans ce voyage. Un commerce lucratif et un drame humain face[...]

Libye : rencontre entre les différents protagonistes sous l'égide de l'ONU fin septembre ?

Pour tenter de mettre fin à la crise sécuritaire et institutionnelle qui règne dans le pays, la mission de l'ONU en Libye (UNSMIL) a proposé lundi la tenue d'une réunion de dialogue le 29[...]

Libye : le Parlement rejette le nouveau cabinet du Premier ministre Abdallah al-Theni

La crise se poursuit en Libye. Jeudi, le Parlement a rejeté le nouveau gouvernement formé par le Premier ministre, Abdallah al-Theni. Il lui a demandé de composer un cabinet de crise plus restreint.[...]

Libye : Le Drian sonne le tocsin contre les jihadistes...

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, tente de convaincre François Hollande et certains des alliés régionaux de la France de la nécessité d'une intervention[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers