Extension Factory Builder
16/09/2012 à 10:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des Congolaises manifestent à l'occasion de la rentrée parlementaire à Kinshsa pour appeler à la Des Congolaises manifestent à l'occasion de la rentrée parlementaire à Kinshsa pour appeler à la © AFP

Le discours de rentrée parlementaire, le 15 septembre à Kinshasa, a été principalement consacré à la guerre dans l'est de la République démocratique du Congo qui oppose depuis mai l'armée à la rébellion du Mouvement 23 mars (M23), accusée d'être soutenue par le Rwanda, qui dément, a constaté l'AFP.

Les députés ont fait leur rentrée au Grand Hôtel de Kinshasa, les locaux de l'Assemblée nationale étant en travaux. Le Premier ministre Augustin Matata Ponyo, le président du sénat Léon Kengo et plusieurs ministres et diplomates étaient présents à l'ouverture de la session, qui sera principalement consacrée au budget 2013.

La session s'est ouverte "au moment où notre pays traverse encore un moment tragique de son histoire du fait de la guerre d'agression qui embrase sa partie nord-est, avec l'implication de troupes rwandaises et des groupes rebelles", a déclaré le président de l'Assemblée nationale, Aubin Minaku.

Un rapport récent de l'ONU accuse le Rwanda de soutenir en hommes, en armes et en munitions le M23, un groupe de mutins issus de l'ex-rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), intégrée dans l'armée en 2009.

Les Etats-Unis, les Pays-Bas, l'Allemagne, la Suède et le Royaume-Uni ont pris des sanctions contre Kigali, malgré ses démentis de toute implication.

"Le peuple congolais est en droit d'attendre du Conseil de sécurité des Nations Unies (...) l'adoption de sanctions contre" le Rwanda, a ajouté M. Minaku.

Il a par ailleurs renouvelé le souhait de la RDC d'obtenir une "requalification" du mandat de la Mission de l'ONU pour la stabilisation du Congo (Monusco), qui soutient les Forces armées congolaises (FARDC) contre le M23, en vue d'un engagement opérationnel "plus efficient".

"Mécanisme de sécurité collective"

Quant à la force neutre qui doit être déployée entre les deux voisins d'ici trois mois, la RDC propose de mettre à profit le "mécanisme de sécurité collective contenu dans le cadre de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC) (...) et de la Communauté de développement d'Afrique australe" (SADC).

Les rebelles du M23 sont "responsables de crimes de guerre commis à grande échelle, y compris des exécutions sommaires, des viols et des recrutements de force", avait accusé mardi dans un rapport l'ONG américaine de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch.

M. Minaku a appelé à des "actions conjuguées du Conseil de sécurité et de la Cour pénale internationale (CPI) ainsi que de la justice congolaise" pour émettre des "mandats d'arrêts internationaux contre les ennemis de la paix, quel que soit leur statut".

Au même moment, à l'extérieur du bâtiment, une cinquantaine de militants d'une ONG, la Nouvelle société civile congolaise (NSCC), brandissaient des messages et des dessins à l'attention des députés. L'un des slogans: "La SNCC dit non à la force d'interposition à l'est de la RDC, mais oui à la requalification du mandat de la Monusco".

"Nous ne voulons plus une force de plus sur notre sol. Nous avons la Monusco qui est suffisamment outillée pour faire ce travail. Pourquoi aller chercher d'autres forces? Les moyens, on les aura où? Les hommes, on les aura où?", a déclaré à l'AFP Robert Kabakela, un responsable de la NSCC.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Drôles de révolutionnaires ! (SE OK MAR 31/3)

Drôles de révolutionnaires ! (SE OK MAR 31/3)

De dangereux émeutiers prêts à utiliser la violence pour déstabiliser l'État ? C'est ainsi que les autorités congolaises ont, après leur interpellation, présenté[...]

Kyungu wa Kumwanza : "La RDC doit privilégier les échéances électorales importantes"

De retour de Kinshasa, où il a pris part la semaine dernière à la réunion du bureau politique de la coalition au pouvoir, convoquée par le président Joseph Kabila, Antoine Gabriel Kyungu[...]

RDC : que deviennent les militants congolais arrêtés le 15 mars ?

Près de deux semaines après leur arrestation à l’issue d’une conférence de presse organisée avec les responsables de Y’en a marre et le Balai citoyen, plusieurs militants[...]

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre[...]

Rififi à Conakry

Difficile de s'y retrouver quand pouvoirs et oppositions font des calendriers électoraux un enjeu majeur de la démocratie.[...]

RDC : la Monusco reconduite, mais réduite

La Monusco comptera 2 000 soldats de moins. Cette reconduction du mandat de la force onusienne survient en pleine brouille entre les Nations unies et Kinshasa.[...]

RDC : les Américains derrière les mouvements citoyens ?

Les autorités congolaises, qui ont durement mis fin à la rencontre entre les mouvements citoyens étrangers et congolais la semaine dernière, ont trouvé en Washington un responsable à ce[...]

RDC : trente éléphants tués en quinze jours par des braconniers dans le parc de la Garamba

Trente éléphants ont été abattus en deux semaines dans le Parc national de la Garamba, dans le nord-est de la RDC. Les responsables du parc accusent un groupe de braconniers soudanais d'avoir commis[...]

RDC : remous dans la majorité au sujet de la loi électorale

Sept partis de la majorité congolaise (RDC) ont exprimé leurs inquiétudes sur la révision de la Constitution. Après une réunion agitée, ils ont fini par rentrer dans le rang. [...]

RDC : face aux rebelles rwandais, l'armée progresse sans vrai combat

"Une guerre sans combattants?" L'armée congolaise progresse au Sud-Kivu face à des rebelles rwandais des FDLR qui préfèrent fuir, faisant craindre que les problèmes causés par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120916130614 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120916130614 from 172.16.0.100