Extension Factory Builder
16/09/2012 à 10:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des policiers déployés lors d'une manifestation de l'opposition à Lomé, en août 2012 Des policiers déployés lors d'une manifestation de l'opposition à Lomé, en août 2012 © AFP

Plusieurs dizaines de personnes armées de gourdins et de machettes ont empêché samedi la tenue d'une manifestation de l'opposition à Lomé, entraînant des heurts sporadiques dans lesquels la police n'est pas intervenue, a constaté un journaliste de l'AFP.

Selon les organisateurs de la manifestation, lancée à l'appel de "Sauvons le Togo" (CST) - un regroupement de neuf organisations de la société civile et sept partis et mouvements politiques de l'opposition - certains participants ont été blessés.

"La marche a été empêchée par des miliciens du parti du pouvoir, armés de gourdins et de machettes. Quand nos militants sont arrivés sur le lieu du rassemblement, ils ont été accueillis par ces miliciens qui les ont agressés et battus sous le regard des forces de l'ordre qui n'ont rien dit", a déclaré à l'AFP Zeus Ajavon, coordinateur de la CST.

"Plusieurs de nos militants sont blessés", a-t-il ajouté.

Les journalistes et les photographes présents dans ce quartier, considéré comme un bastion du parti au pouvoir, ont été également menacés.

Les policiers présents - une vingtaine - n'ont procédé à aucune arrestation. Ils se sont refusés à tout commentaire.

Durant ces derniers mois, plusieurs manifestations de "Sauvons le Togo" ont été dispersées par la police à coup de gaz lacrymogène.

Au même moment, une autre manifestation, dans un autre quartier de la capitale, a regroupé plusieurs centaines de personnes favorables au gouvernement et s'est déroulée sans incident.

L'un des meneurs de la bande armée de gourdins, qui a refusé de s'identifier, a justifié son intervention par la gêne qui aurait pu être occasionnée: "Nous ne voulons pas de rassemblement du CST ici pour qu'il n'y ait pas de gaz lacrymogène sur nos vieilles mamans", a-t-il déclaré, assurant que personne ne leur avait demandé d'intervenir et que l'action n'avait rien de politique.

Les autorités n'étaient pas immédiatement joignables pour commenter.

Des élections parlementaires sont théoriquement prévues en octobre dans ce petit pays d'Afrique de l'Ouest dirigé depuis 2005 par le président Faure Gnassingbe, qui a succédé à son père Gnassingbe Eyadema, lui-même resté 38 ans au pouvoir. Faure Gnassingbe avait été porté au pouvoir par l'armée, puis a remporté les élections en 2005 et 2010.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

AUTRES

Vidéo : les députés kényans en viennent aux mains lors du vote d'une loi antiterroriste

Vidéo : les députés kényans en viennent aux mains lors du vote d'une loi antiterroriste

Le vote d'une loi sécuritaire très controversée jeudi par l'Assemblée nationale kényane s'est déroulé dans un chaos indescriptible. Les membres de l'opposition dénoncent un[...]

RDC : on marche sur la tête !

Mais à qui pensait donc Joseph Kabila lorsqu'il a prononcé cette petite phrase - c'était à Dakar, le 29 novembre, lors du sommet de la Francophonie : "Nous sommes nombreux qui, si[...]

RDC : Anderlecht refuse de laisser N'Sakala jouer la CAN

Né en France mais d’origine congolaise (RDC), Fabrice N’Sakala avait effectué les démarches pour porter le maillot des Léopards. Mais Anderlecht, le club belge qui l’emploie, lui a m[...]

Documentaire : "Eau argentée", contre la guerre

Le documentaire "Eau argentée" de Ossama Mohammed et Simav, sorti en salles le 17 décembre à Paris, est un bouleversant témoignage sur le conflit syrien et un âpre réquisitoir[...]

Niger : libération d'otages, Akotey raccroche

Après avoir accompli une vingtaine de missions dans le désert, le Nigérien Mohamed Akotey souhaite mettre un terme à ses activités de libérateur d'otages.[...]

Diaspora : Consuelo Cruz Arboleda, Africaine-Sud-Américaine

Depuis presque dix ans, cette Colombienne installée à Madrid coordonne le groupe afro-socialiste au sein du Parti socialiste ouvrier espagnol.[...]

Internet : Bouteflika, Kabila, Bongo… Noms de domaines en solde !

Alibongo.com, josephkabila.com, abdelazizbouteflika.com… Des noms de domaine de premier niveau (les .com) de certains chefs d'État africains qui n'ont pas eu la diligence de les réserver à temps sont en[...]

Sondage : votez pour le footballeur africain de l'année 2014 !

Coupe du monde, éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2015, championnats, ligues des champions... L'année footballistique a été riche en rebondissements et les joueurs ont été no[...]

Nigeria : Boko Haram enlève près de 200 personnes, dont des femmes et des enfants

Les islamistes de Boko Haram ont attaqué dimanche un village dans le nord-est du Nigeria. Lors de l'assaut, 32 personnes ont été tuées et au moins autres 185 enlevées. Parmi elles figurent des fe[...]

Burkina : quand Zida et Kafando font le ménage dans les écuries de Compaoré

Depuis leur arrivée aux affaires, les autorités de la transition burkinabè, guidées par le Premier ministre Issac Zida et le président Michel Kafando, mènent progressivement une opé[...]

Cameroun : l'armée riposte à Boko Haram et tue 116 de ses combattants

Les soldats camerounais positionnés à Amchidé, à la frontière avec le Nigeria, ont "riposté" à une attaque de Boko Haram mercredi, tuant "116 islamistes", a d&[...]

Centrafrique : quel avenir pour les déplacés du camp de Mpoko ?

Les jours du camp de déplacés de l'aéroport de Mpoko sont-ils comptés ? Du côté de la Minusca ou du gouvernement centrafricain, l'installation dérange et les acteurs humanitaires son[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers