Extension Factory Builder
16/09/2012 à 10:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des policiers déployés lors d'une manifestation de l'opposition à Lomé, en août 2012 Des policiers déployés lors d'une manifestation de l'opposition à Lomé, en août 2012 © AFP

Plusieurs dizaines de personnes armées de gourdins et de machettes ont empêché samedi la tenue d'une manifestation de l'opposition à Lomé, entraînant des heurts sporadiques dans lesquels la police n'est pas intervenue, a constaté un journaliste de l'AFP.

Selon les organisateurs de la manifestation, lancée à l'appel de "Sauvons le Togo" (CST) - un regroupement de neuf organisations de la société civile et sept partis et mouvements politiques de l'opposition - certains participants ont été blessés.

"La marche a été empêchée par des miliciens du parti du pouvoir, armés de gourdins et de machettes. Quand nos militants sont arrivés sur le lieu du rassemblement, ils ont été accueillis par ces miliciens qui les ont agressés et battus sous le regard des forces de l'ordre qui n'ont rien dit", a déclaré à l'AFP Zeus Ajavon, coordinateur de la CST.

"Plusieurs de nos militants sont blessés", a-t-il ajouté.

Les journalistes et les photographes présents dans ce quartier, considéré comme un bastion du parti au pouvoir, ont été également menacés.

Les policiers présents - une vingtaine - n'ont procédé à aucune arrestation. Ils se sont refusés à tout commentaire.

Durant ces derniers mois, plusieurs manifestations de "Sauvons le Togo" ont été dispersées par la police à coup de gaz lacrymogène.

Au même moment, une autre manifestation, dans un autre quartier de la capitale, a regroupé plusieurs centaines de personnes favorables au gouvernement et s'est déroulée sans incident.

L'un des meneurs de la bande armée de gourdins, qui a refusé de s'identifier, a justifié son intervention par la gêne qui aurait pu être occasionnée: "Nous ne voulons pas de rassemblement du CST ici pour qu'il n'y ait pas de gaz lacrymogène sur nos vieilles mamans", a-t-il déclaré, assurant que personne ne leur avait demandé d'intervenir et que l'action n'avait rien de politique.

Les autorités n'étaient pas immédiatement joignables pour commenter.

Des élections parlementaires sont théoriquement prévues en octobre dans ce petit pays d'Afrique de l'Ouest dirigé depuis 2005 par le président Faure Gnassingbe, qui a succédé à son père Gnassingbe Eyadema, lui-même resté 38 ans au pouvoir. Faure Gnassingbe avait été porté au pouvoir par l'armée, puis a remporté les élections en 2005 et 2010.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

AUTRES

Biram Dah Abeid : 'En Mauritanie, les Haratines sont traités comme des objets'

Biram Dah Abeid : "En Mauritanie, les Haratines sont traités comme des objets"

Président de l'Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste, Biram Dah Abeid dénonce la subsistance de pratiques esclavagistes en Mauritanie.[...]

RDC - AS Vita Club : Firmin Mubele Ndombe, une ambition européenne

À tout juste 20 ans, Firmin Mubele Ndombe, l’attaquant de l’AS Vita Club, fait déjà pas mal parler de lui. Le joueur du club le plus populaire de RD Congo pourrait même s’expatrier da[...]

Présidentielle algérienne : Abdelaziz Bouteflika réélu avec 81,53% des voix

Abdelaziz Bouteflika a été réélu au premier tour de l'élection présidentielle algérienne. Le chef de l'État sortant, qui briguait son quatrième mandat, a rassembl&eacu[...]

Algérie : les sept vies d'Abdelaziz Bouteflika

Abdelaziz Bouteflika a été réélu vendredi président de la République algérienne à une majorité écrasante de 81,53 % des suffrages exprimés. Alors que &q[...]

Lycéennes enlevées au Nigeria : les recherches s'intensifient dans le Nord-Est

Le gouverneur de l'État de Borno a offert 50 millions de nairas (215 000 euros) à quiconque donnerait des informations permettant la libération des 129 lycéennes enlevées lundi soir par le grou[...]

Rwanda : vingt ans après... Renaître à Kigali

6 avril 1994-6 avril 2014 : alors que la communauté internationale peine encore à examiner ses propres responsabilités dans le génocide des Tutsis, les Rwandais s'efforcent de transcen[...]

Chine : le baiser du Dragon

De Taïwan à Hong Kong et de Bangkok à Jakarta, la République populaire de Chine étend les tentacules de son économie surpuissante. Beaucoup lui reprochent d'avoir l'affection un brin[...]

"Le Christ selon l'Afrique" : et il est comment le dernier Calixthe Beyala ?

Calixthe Beyala a au moins un talent : celui de faire croire à ses lecteurs occidentaux que l'Afrique n'est autre qu'une terre miséreuse victime de son passé et de la mondialisation. Une image tant&oci[...]

Tunisie - Star Wars : Dark Vador SDF ?

Le site de Onk el-Jmel, qui a servi de décor au tournage de Star Wars, est menacé par le sable. Les fans de la saga vont-ils se mobiliser pour le sauver ?[...]

Tunisie : Moncef Marzouki va baisser son salaire des deux tiers

Moncef Marzouki a annoncé vendredi son intention de baisser son salaire des deux tiers.[...]

Côte d'Ivoire : Dobet Gnahoré, chanteuse polyglotte et cosmopolite

Bété, malinké, dida, lingala, créole, français, anglais... Le répertoire de la chanteuse ivoirienne Dobet Gnahoré semble n'avoir pas de limites. Et gagne en épaisseur[...]

Soudan du Sud : l'attaque d'une base de l'ONU a fait au moins 58 morts

Les cadavres d'au moins 58 personnes, dont 10 assaillants, ont été retrouvés après l'attaque jeudi d'une base de l'ONU au Soudan du Sud.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers