Extension Factory Builder
15/09/2012 à 11:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président de la Cédéao Kadré Désiré Ouédraogo, le 29 juin 2012 à Yamoussoukro. Le président de la Cédéao Kadré Désiré Ouédraogo, le 29 juin 2012 à Yamoussoukro. © AFP

Les pays d'Afrique de l'Ouest demandent "plus de cohérence politique et militaire" avec Bamako avant toute intervention militaire pour reconquérir le Nord-Mali, tombé depuis mars aux mains de groupes islamistes armés.

"Il est évident que le succès d'une intervention de la Cédéao au Mali nécessite qu'il y ait une certaine cohérence et sur le plan politique et sur le plan militaire entre la Cédéao et les autorités de Bamako", a déclaré jeudi à Ouagadougou le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao), Kadré Désiré Ouédraogo.

"Je pense qu'il faut que les choses soient claires pour que nous puissions avoir une garantie de succès", a insisté M. Ouédraogo à la sortie d'un long entretien avec le chef de l'Etat burkinabè Blaise Compaoré, médiateur dans la crise malienne.

Le président par intérim du Mali, Dioncounda Traoré, a officiellement saisi début septembre la Cédéao d'une demande d'aide afin que le Mali recouvre son intégrité territoriale, mais la junte qui a chassé en mars le président Amadou Toumani Touré du pouvoir s'oppose au déploiement de troupes africaines à Bamako.

"Nous demandons également une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies et il est évident que nous ne pouvons pas obtenir une résolution si nous ne précisons pas, si nous ne clarifions pas toutes les positions et c'est à ce travail que les chefs d'état-major se sont consacrés à Abidjan", a-t-il poursuivi.

Besoin de "consensus"

Les chefs d'état-major de la Cédéao se réunissent vendredi et samedi à Abidjan, avant une réunion extraordinaire des ministres des Affaires étrangères et de la Défense prévue lundi à Abidjan sur la question malienne.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a demandé davantage de précisions avant d'autoriser tout déploiement au Mali.

"Il est évident que nous irons au Conseil de sécurité lorsque toutes les conditions seront réunies pour entraîner avec nous et nos partenaires et l'ensemble de la communauté internationale", a indiqué M. Ouédraogo.Il a souligné le besoin de "consensus non seulement au sein de la Cédéao, mais aussi au sein de l'Union africaine".

La Cédéao prépare depuis plusieurs mois le déploiement au Mali de 3.300 soldats, force dont les contours demeurent flous.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Mali : les cinq humanitaires capturés en février ont été libérés par l'armée française

Mali : les cinq humanitaires capturés en février ont été libérés par l'armée française

Les cinq humanitaires maliens, dont quatre employés du Comité international de la Croix-Rouge au Mali, capturés le 8 février ont été libérés jeudi par l'armée fran&cce[...]

Mali : IBK au Sénégal, les raisons d'une visite

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait une visite d'État au Sénégal, du 13 au 16 avril. Retour sur les raisons de cette visite.[...]

Mali - France : le ton monte

Les rapports entre le Mali et la France sont exécrables depuis plusieurs mois. Plus récemment, l'"affaire" Tomi et, surtout, la situation à Kidal n'arrangent rien.[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar retiré en Libye ?

Selon le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), la présence en Libye de Mokhtar Belmokhtar serait une menace pour la paix. Le jihadiste algérien et ses hommes avaient occupé pendant[...]

Jean-Yves Le Drian : "IBK doit négocier, Samba-Panza aussi"

Mali, Centrafrique, Libye... Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, reconduit à son poste le 2 avril, est sur tous les fronts africains. Entretien avec un Breton sans états[...]

Mali : un nouveau gouvernement pour relancer la réconciliation

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a nommé les membres du gouvernement dirigé par le nouveau Premier ministre Moussa Mara, une équipe resserrée dont l'une des principales[...]

Journalistes de RFI assassinés au Mali : des juges français vont enquêter

Des juges d'instruction parisiens vont enquêter sur l'assassinat au Mali fin 2013 des deux journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Mali : le nouveau gouvernement formé, le ministre de la Réconciliation remplacé

Le nouveau Premier ministre du Mali, Moussa Mara, a formé son gouvernement, dans lequel ne figure plus le ministre sortant de la Réconciliation, remplacé par l'ex-chef de la diplomatie, selon un[...]

Amadou Alpha Sall : "Aucun pays n'est suffisamment éloigné pour être protégé d'Ebola"

Le virus Ebola continue de se propager en Afrique de l'Ouest. Parti de Guinée, il a notamment atteint le Liberia et des cas sont suspectés en Sierra Leone et au Mali. Interview du docteur Amadou Alpha Sall, directeur[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers