Extension Factory Builder
15/09/2012 à 11:46
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Macky Sall veut octroyer le budget du Sénat aux victimes des inondations. Macky Sall veut octroyer le budget du Sénat aux victimes des inondations. © Seyllou/AFP

Les sénateurs sénégalais ont rejeté vendredi des projets de loi supprimant le Sénat et la vice-présidence, s'opposant ainsi aux députés qui s'étaient prononcés mercredi pour la disparition de ces deux institutions, a annoncé un parlementaire à l'AFP.

"Les sénateurs ont rejeté les deux projets de loi. Ils ont suivi le mot d'ordre du PDS (Parti démocratique sénégalais, de l'ex-président Abdoulaye Wade) qui avait appelé à voter contre", a affirmé Ahmed Bachir Kounta, membre du Sénat.

Le Sénat est dominé par des partisans de M. Wade, battu au second tour de la présidentielle de mars par Macky Sall. "C'est la démocratie qui s'exprime. Le processus n'est pas terminé. Les intérêts des Sénégalais finiront pas triompher", a réagi devant la presse la ministre de la Justice, Aminata Touré.

L'Assemblée nationale a le dernier mot

Le vote négatif des sénateurs ne bloque pas le processus de suppression du Sénat et de la vice-présidence parce que, selon la législation sénégalaise, l'Assemblée nationale a le dernier mot.

Les deux projets de loi seront une nouvelle fois soumis à l'Assemblée nationale, largement dominée par la coalition soutenant l'actuel chef de l'Etat, avant le Congrès qui réunit les deux chambres du Parlement. Les députés sénégalais avaient mercredi soir adopté les deux textes.

Le président Sall avait annoncé le 29 août le dépôt d'un projet de loi pour supprimer le Sénat et affecter le budget de cette institution, près de 8 milliards de FCFA (plus de 12 millions d'euros), à la lutte contre les inondations qui ont fait plusieurs morts dans le pays ces dernières semaines.

Polémique

Des élections étaient initialement prévues dimanche pour renouveler cette chambre dont les 45 membres sont élus par les grands électeurs et 55 nommés par le chef de l'Etat. Elles ont été, de fait, annulées.

Le poste de vice-président n'a jamais été pourvu depuis sa création en juin 2009. Cette institution avait été largement critiquée en juin 2011. Un projet de loi du président Wade avait alors envisagé qu'en cas de démission, d'empêchement définitif ou de décès en cours de mandat, le président de la République est remplacé par le vice-président qui devient ensuite le nouveau président.

Beaucoup avaient soupçonné M. Wade, qui s'était défendu de toute volonté de dévolution monarchique, de vouloir nommer son fils et ministre, Karim Wade.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sénégal

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités lun[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Le Sénégal lève 500 millions de dollars sur les marchés internationaux

Le Sénégal a levé 500 millions de dollars sur les marchés internationaux. L'eurobond, d'une maturité de dix ans, a été émis à un taux de 6,25 % et a attiré un[...]

Drague : le bal des faux-culs

Ils sont discrets, rembourrés et très à la mode en Afrique de l'Ouest... Zoom sur ces collants qui permettent aux femmes d'afficher de jolies fesses rebondies à moindre prix.[...]

Sculpture : Diadji Diop, la vie en rouge

Aussi discret que ses sculptures sont remarquables, cet artiste d'origine sénégalaise s'est fait repérer... dans les jardins de l'Élysée ![...]

OIF : qui veut être sur le ticket de Michaëlle Jean ?

Le Canada met toutes les chances de son côté dans sa course à l'OIF. Comme proposer un deal à certains États membres de l'OIF pour les convaincre de voter pour Michaëlle Jean.[...]

Sénégal : Mahammed Dionne, le premier de la classe

Chargé jusque-là du Plan Sénégal émergent, ce fidèle de Macky Sall succède à Aminata Touré à la tête du gouvernement. Plus consensuel, il devrait[...]

Sénégal : Khalifa Sall, un destin présidentiel ?

Avec une victoire écrasante à Dakar, le destin présidentiel du socialiste Khalifa Sall se précise...[...]

Sénégal : carton jaune pour Macky Sall

Réduction de la durée du mandat présidentiel, pouvoir d'achat, couverture sociale... Le président sénégalais, Macky Sall, élu il y a plus de deux ans, n'a pas encore tenu[...]

Expatriés : les villes africaines toujours plus chères !

Les classements 2014 des cabinets Mercer et ECA International montrent que les villes africaines sont toujours plus chères pour les expatriés. En cause : une dépendance forte vis-à-vis des importations[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers