Extension Factory Builder
15/09/2012 à 11:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Médard Tombo a été transporté à l'hôpital. Médard Tombo a été transporté à l'hôpital. © AFP

Un vendeur ambulant âgé de 42 ans, Médard Tombo, s'est grièvement blessé en s'ouvrant le ventre à l'aide d'un tesson de bouteille à Kinshasa, désespéré par la saisie de sa marchandise dans le cadre de l'opération de salubrité publique Kinshasa propre, a indiqué vendredi la police.

Des gens vendaient (jeudi) devant l'hôtel Memling (dans le centre-ville de Kinshasa), et cet endroit n'est pas prévu pour ce genre d'activités. Quand la police est arrivée, que les gens ont commencé à fuir et que tout a été saisi, un homme a cassé une bouteille et il s'est tailladé le ventre au niveau du nombril, a déclaré à l'AFP le général Jean-de-Dieu Oleko, chef de la police.

Selon lui, le vendeur ambulant, Médard Tombo, père de 4 enfants, aurait commis ce geste désespéré parce que sa marchandise de boissons a été saisie et qu'il ne voyait pas comment il allait honorer la créance envers son fournisseur. La blessure était quand même assez profonde, a ajouté le général Oleko.

Le Dr Albert Diabeno, directeur de l'hôpital général de Kinshasa où le vendeur a été admis, a précisé à l'AFP qu'il y avait notamment une lésion de la couche qui recouvre les intestins.

"Quand il est arrivé hier (jeudi), nous-mêmes on était inquiets, on se demandait s'il allait s'en sortir. Il avait perdu beaucoup de sang, on a dû le transfuser pendant qu'il était opéré. Pour le moment, il se porte bien, ses taux vitaux sont stables, il parle...", a ajouté le médecin.

"Tracasserie des policiers"

"Quand on parle avec lui, il dit qu'il a voulu se suicider parce qu'il en avait marre de la tracasserie des policiers", a expliqué le Dr Diabeno. "Quand un homme est blessé comme ça, ça fait toujours mal. J'ai rappelé encore une fois mes hommes pour leur dire que tout en appliquant la loi, il y a aussi une manière de faire", a souligné le général Oleko, insistant sur la nécessité de conscientiser et les policiers et les vendeurs.

Les soins du patient sont pris en charge par la municipalité. Il pourrait sortir la semaine prochaine.

La tentative désespérée de Médard Tombo serait une première. Sur Facebook, des commentaires choqués accompagnent la photo de son corps évanoui, tailladé et ensanglanté.

"Peut-être le début du Printemps bantou, un peuple présent en Afrique centrale et australe", indique l'un des messages. Il fait référence au Printemps arabe qui s'est déclenché par l'immolation en Tunisie du jeune commerçant Mohamed Bouazizi, à qui l'on avait saisi les outils de travail.

"Opération Kinshasa propre"

Les autorités de Kinshasa ont lancé en mai "l'opération Kinshasa propre", destinée à embellir la capitale congolaise.

Des ONG avaient dénoncé l'incendie de marchés clandestins et de marchandises (pain, cigarettes, recharges téléphoniques...), qui précarise plus encore les Kinois. En République démocratique du Congo, deux-tiers des 68 millions de Congolais vivent avec 1,25 dollar par jour malgré les importantes richesses minières.

Le gouvernement avait condamné les dérapages mais des ONG regrettaient qu'il n'y ait pas de sanction ou de réparation pour les victimes.

Le gouverneur de Kinshasa, André Kimbuta, a plusieurs fois dit que l'opération n'était pas liée au sommet de la Francophonie qui se tiendra à Kinshasa du 12 au 14 octobre.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : Patrice Carteron rempile avec le TP Mazembe

RDC : Patrice Carteron rempile avec le TP Mazembe

En fin de contrat avec le TP Mazembe, Patrice Carteron va finalement prolonger son aventure à la tête des Corbeaux. Avec comme objectif principal la reconquête de la Ligue des Champions.[...]

RDC : deux morts à Beni, les tueries se poursuivent

Depuis octobre, plus de 350 personnes ont été tuées à Beni, dans l'est de la RDC. Dans le même territoire, une nouvelle embuscade attribuée aux ADF a fait jeudi deux morts.[...]

CPI : le procès de Jean-Pierre Bemba s'ouvrira le 29 septembre

La Cour pénale internationale a annoncé vendredi que le procès du Congolais Jean-Pierre Bemba s'ouvrirait le 29 septembre.[...]

RDC : l'UDPS favorable au dialogue proposé par Kabila

L'UDPS, formation d'opposition très affaiblie, estime que le dialogue avec l'administration Kabila "doit mener à de bonnes élections".[...]

Technologies : quand WhatsApp bouscule les codes de la communication politique en Afrique

Lancée depuis bientôt cinq ans, l’application de messagerie internet WhatsApp a conquis les smartphones de millions d’utilisateurs dans le monde. Très utilisé en Afrique, l’outil[...]

C'est du vent !

Les voyages forment tout le monde, quel que soit l'âge de chacun. Il n'y a guère longtemps, je me suis retrouvé dans la capitale - que je préfère ne pas nommer - d'un pays[...]

RDC : pourquoi Kabila veut négocier avec l'opposition

Après avoir dépêché un émissaire - Kalev Mutond, le patron de l'Agence nationale de renseignements - auprès de ses opposants "radicaux" (Vital Kamerhe, les partisans[...]

RDC - Neeskens Kebano : "Je vis ma meilleure saison depuis que je suis professionnel"

Neeskens Kebano, qui a renoncé à la possibilité de jouer en équipe de France pour porter le maillot des Léopards, a été élu Soulier d’Ebène du championnat de[...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

RDC : pourquoi l'hommage de Zoé Kabila aux "kadogo" fait polémique sur Twitter

Le député congolais Zoé Kabila, frère du président de la RDC, a tenu à rendre un hommage samedi sur Twitter aux "kadogos qui ont fait le choix de laisser leurs stylos pour les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers