Extension Factory Builder
15/09/2012 à 10:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Capture d'écran du  film Capture d'écran du film © Youtube

Le film anti-islam qui enflamme actuellement le monde arabe a été tourné sous le titre de "Guerriers du désert" près de Los Angeles, par une organisation caritative chrétienne, un copte condamné pour fraude et, selon la presse, un réalisateur de films pornographiques.

"Innocence of Muslims", le film qui a enflammé le monde arabe, a été tourné en 2011 dans la ville de Duarte, à 45 km à l'est de Los Angeles, avec la collaboration du copte (chrétien d'Egypte) Nakoula Basseley Nakoula, 55 ans, qui habite à Cerritos, à 40 km au sud de Los Angeles. Nakoula Basseley, condamné en 2009 pour fraude bancaire, fait actuellement l'objet d'une enquête judiciaire pour avoir violé les restrictions imposées à sa liberté conditionnelle, ont indiqué vendredi des sources gouvernementales.

L'affaire est en révision, a déclaré à l'AFP un porte-parole du tribunal de Washington.

Le film a apparemment été réalisé par Alan Roberts, 65 ans, un réalisateur de films pornographiques et d'action à petit budget intitulés "La jeune Lady Chatterley II" ou "Karaté Cop", par exemple, révèle le site web Gawker.

Chrétiens évangéliques et coptes

D'après Gawker qui a interrogé des membres de l'équipe de tournage du film "Innocence of Muslims", les acteurs affirment avoir été trompés, croyant jouer dans un film de fiction épique, et découvrant ensuite qu'un doublage avait transformé leurs répliques en propagande anti-musulmane.

Initialement, les rôles principaux attribués par Alan Roberts à ses acteurs s'appelaient George, Condalisa et Hillary, mais la version finale du script les faisaient interpréter le prophète Mahommet et d'autres personnages du Coran.

Le film a été ensuite promotionné par des coptes, par des chrétiens évangéliques antimusulmans de droite, tel Morris Sadek, Égypto-américain, et le pasteur de Floride Terry Jones, connu pour avoir brûlé publiquement des exemplaires du Coran.

Le militant chrétien anti-musulman Steve Klein, consultant sur le film, est l'une des rares personnes qui ait reconnu publiquement sa collaboration au film, dans un entretien avec l'AFP. Mercredi, il avait nié l'implication d'Israël dans la production et assuré que l'auteur du film Sam Bacile -- un pseudonyme, a-t-il reconnu -- était mortifié par le décès de l'ambassadeur américain en Libye lors de l'attaque du consulat de Benghazi.

Sam Bacile, s'affirmant israélien, avait assuré être l'auteur du film mardi dans une interview au Wall Street Journal.

"Je ne regrette pas d'avoir fait ce film

Nakoula Basseley a lui aussi reconnu sa collaboration en tant que producteur du film, tout en déclarant vendredi à la radio américaine en arabe Radio Sawa ne pas regretter ce tournage. "Non, je ne le regrette pas. Je suis attristé par la mort de l'ambassadeur (des Etats-Unis en Libye, NDLR) mais je ne regrette pas d'avoir fait ce film", a-t-il dit.

Selon des documents judiciaires dont l'AFP a eu copie, il a été condamné à 21 mois de prison en 2010 pour escroquerie bancaire.

La maison de Nakoula Basseley est depuis mercredi sous surveillance policière et entourée par les journalistes. Malgré les violentes manifestations anti-américaines que son film a provoquées dans le monde entier, il bénéficie d'une protection de la Constitution et de son 1er amendement sur la liberté d'expression qui interdit les poursuites pour des propos insultants ou diffamatoires.

L'autorisation de production du film a été délivrée au nom de Media for Christ (Médias pour le Christ), a indiqué à l'AFP un responsable de LA Films, le bureau qui fournit ces autorisations.

Le président de cette association, dédiée à faire briller la lumière de Jésus sur le monde, est l'Égyptien de religion copte Joseph Nassralla Abdelmasih.

La vice secrétaire-générale de Duarte, Karen Herrera, a confirmé à l'AFP que Media for Christ avait son siège dans la ville mais démenti qu'un tournage y ait eu lieu avec une autorisation à ce nom.

Le seul document émis par la municipalité concernant Media for Christ est une attestation de présence à Duarte depuis 2006. Mais aucune autorisation de tournage, a-t-elle dit. Pour tourner en extérieur, il faut y être autorisé et ils n'ont demandé aucune autorisation, a-t-elle répété.

Le site Internet et la page Facebook de l'organisation, encore consultables vendredi matin, ont disparu en milieu de journée, a constaté l'AFP.

Des policiers de Duarte ont affirmé que des patrouilles allaient être organisées autour des locaux de l'association, ce qu'a refusé de confirmer un porte-parole de la mairie interrogé par l'AFP.

Le film I"nnocence of Muslims" (L'Innocence des musulmans), production amateur à petit budget, a provoqué de violentes manifestations et une dizaine de morts dans le monde musulman. Il se veut une description de la vie du prophète Mahomet, et évoque notamment les thèmes de l'homosexualité et de la pédophilie.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Les Africains 'joueront leur rôle' pour défendre la famille traditionnelle, selon le cardinal Robert Sarah

Les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle, selon le cardinal Robert Sarah

Le cardinal guinéen Robert Sarah assure que les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle au prochain synode d'octobre, reconnaissant des incompréhensions profond[...]

Indignation après la destruction de trésors archéologiques en Irak

Une vidéo montrant des jihadistes du groupe État islamique (EI) en train de détruire des sculptures pré-islamiques en Irak a suscité l'indignation dans le monde et la crainte que d'autres[...]

Assassinat de deux Congolais en France : un procès au goût d'inachevé

Un accusé absent condamné à 20 ans de prison, l'autre acquitté. Quatorze ans après l'assassinat mystérieux de deux Congolais en France, de nombreuses questions restent sans[...]

Retour en 5 dates sur la vie d'Earl Lloyd, légende du basket et premier joueur noir de NBA

Earl Lloyd, surnommé "The Big Cat", est décédé le 24 février à l'âge de 86 ans. Retour en cinq dates sur la carrière d'une des légendes du basket[...]

Qui est Al-Fawwaz, condamné pour les attentats de Dar es-Salaam et Nairobi en 1998 ?

Khalid al-Fawwaz, un Saoudien présenté comme un fidèle lieutenant d'Oussama Ben Laden, a été reconnu coupable de complot en lien avec les attentats contre les ambassades américaines[...]

RDC : Benoît Chatel condamné à 20 ans de prison pour le meurtre d'opposants à Kabila père

Principal accusé meurtre, il y a 14 ans en France, de deux supposés opposants à Laurent-Désiré Kabila, l'homme d'affaires belge Benoît Chatel a été condamné à[...]

France : crispations dans le monde de l'art après l'attentat contre "Charlie Hebdo"

Après les attentats des 7 et 9 janvier à Paris, plusieurs oeuvres d'art ayant trait à l'islam ont été censurées en France. Le phénomène n'est pas nouveau : art et religion[...]

"American Sniper" : quand Eastwood se tire une balle dans le pied

Annoncé en grande pompe, le nouveau long-métrage de Clint Eastwood, "American Sniper", relate le parcours d'un tireur d’élite de l'armée américaine connu pour ses exploits[...]

RDC : Kinshasa fustige les critiques du ministre belge De Croo envers le régime de Kabila

Le gouvernement congolais s'est dit "choqué" et  "fatigué des donneurs de leçons" après avoir essuyé les critiques frontales d'Alexander De Croo, le ministre belge de la[...]

Le gouvernement Valls lance une grande réforme de l'islam de France

Le gouvernement français a annoncé mercredi le lancement d’une grande réforme de l’islam de France autour d'une "instance de dialogue" censée mieux représenter les musulmans[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120915103933 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120915103933 from 172.16.0.100