Extension Factory Builder
09/09/2012 à 17:03
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les dirigeants des pays de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs. Les dirigeants des pays de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs. © AFP

La République démocratique du Congo (RDC) a estimé dimanche que le sommet des pays des Grands Lacs à Kampala n'était "pas un échec", bien que cette nouvelle réunion ait échoué à définir concrètement les contours d'une force neutre pour l'est, en proie à un regain de violences.

"Ce n'est pas un échec puisqu'on a déterminé que la force sera sous la direction de l'Union africaine (UA) et des Nations Unies", a déclaré à l'AFP le porte-parole du gouvernement Lambert Mende, relevant aussi "l'offre de la Tanzanie" de fournir des troupes. La rencontre des dirigeants des pays de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) organisée dans la capitale ougandaise était la troisième en deux mois consacrée à la crise en RDC. Samedi, le communiqué publié à l'issue de la réunion apportait encore peu d'éléments sur la future force.

Selon le texte, la force serait déployée "sous un mandat de l'UA et des Nations unies" pour faire notamment barrage dans l'est aux mutins se revendiquant du Mouvement du 23 mars (M23), que l'armée affronte depuis mai et que l'ONU et Kinshasa accusent d'être soutenu par le Rwanda voisin, qui dément. Un déploiement de la force est prévu d'ici "trois mois". "Nous pouvons compter sur nos amis rwandais pour qu'ils essaient de faire en sorte qu'il se passe des choses qui empêchent cela", a déclaré Lambert Mende. "Mais nous les en empêcherons. Dans trois mois, la force interviendra", a-t-il martelé.

Prochain sommet dans un mois

Le président rwandais Paul Kagame n'était pas présent à ce mini-sommet. Une absence que Kinshasa regrette: "Naturellement nous aurions souhaité qu'il soit là", mais le "maître d'oeuvre" du M23, "qui est le ministre de la Défense (rwandais James Kabarebe), était bien là", a souligné M. Mende, faisant allusion à un rapport de l'ONU mettant en cause ce responsable.

La CIRGL a demandé à ses ministres de la Défense de se retrouver à nouveau rapidement pour travailler à "l'opérationalisation de la force internationale neutre, en vue de la déployer dans un délai de trois mois". Un autre sommet de l'organisation, qui compte 11 pays, est prévue dans un mois.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Ignorantus, ignoranta...

Au début de ce mois, j'ai rencontré tout à fait par hasard un ancien collègue de l'ex-télévision nationale Télé Zaïre. Belle occasion pour nous de ressasser le p[...]

CAN 2015 : derby explosif RDC-Congo en quarts de finale

La RDC, qui s'est qualifié en décrochant un nul face à la Tunisie lundi (1-1), retrouvera son frère rival, le Congo, en quarts de finale de la CAN 2015. Un derby qui s'annonce électrique. Mais[...]

CAN 2015 : La RD Congo rejoint sur le fil la Tunisie en quarts !

Longtemps éliminés, les Congolais qui ont égalisé grâce à Bokila face à la Tunisie (1-1) rejoignent leur adversaire du soir en quarts de finale de la CAN 2015. Le Cap-Vert et la[...]

CAN 2015 : la RDC compte sur ses stars pour la qualification

Après deux matchs nuls face au Cap-Vert (0-0) et à la Zambie (1-1), les Léopards jouent leur place en quarts de finale de la CAN 2015 face à la Tunisie ce lundi (19h). Le sélectionneur Florent[...]

RDC 

RDC : la nouvelle loi électorale a été adoptée par le Parlement

L'Assemblée nationale et le Sénat de la RDC ont harmonisé dimanche leurs divergences en adoptant le projet de loi électorale controversé. Mais des incertitudes demeurent et une partie de[...]

RDC : le Parlement doit adopter la loi électorale sans l'alinéa litigieux

La loi électorale à l'origine de violences meurtrières en République démocratique du Congo devait être adoptée dimanche par le Parlement, où le camp du président[...]

Violences en RDC : la police mise en cause, blocage au Parlement

Le président de l'Assemblée nationale congolaise a dénoncé samedi un "dérapage" de la police, qui a tiré dans la foule à Kinshasa durant les violences meurtrières[...]

Répression en RDC : le président de l'Assemblée reconnaît un "dérapage"

Le président de l'Assemblée nationale en République démocratique du Congo (RDC) a reconnu samedi sur Twitter un "dérapage" lorsque la police a tiré à "balles[...]

RDC : Katumbi attaqué sur tous les fronts

Rien ne va plus au Katanga pour Moïse Katumbi depuis que celui-ci a pris ses distances vis à vis d'un éventuel 3e mandat du président Kabila. Lequel vise là où ça fait mal : au[...]

RDC 

RDC : le Sénat impose la tenue de la présidentielle en 2016 dans les délais constitutionnels

Lors du vote article par article du projet de loi controversé modifiant la loi électorale en RDC, les sénateurs congolais ont supprimé vendredi l'incise contenue dans le texte initial qui liait[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120909170259 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120909170259 from 172.16.0.100