Extension Factory Builder
09/09/2012 à 10:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Photo prise le 7 août 2012 à Kidal de combattants d'Ansar Eddine. Photo prise le 7 août 2012 à Kidal de combattants d'Ansar Eddine. © AFP

Un Espagnol a été brièvement "arrêté" dans le nord du Mali par Ansar Dine, un des groupes jihadistes contrôlant depuis cinq mois ces zones, qui l'a renvoyé vers la région de Mopti (centre), a appris l'AFP samedi de sources concordantes.

L'Espagnol, dont l'identité n'a pas été révélée, n'était plus samedi aux mains du groupe armé, a indiqué le média privé mauritanien Sahara Medias, citant des sources dans le nord du Mali où elle dispose d'un vaste réseau de correspondants. L'information a été confirmée à l'AFP par des sources jointes à Nianfunké, ville au sud-ouest de Tombouctou (nord) contrôlée par Ansar Dine, où il a été appréhendé. "Le +Toubab+ (Occidental, NDLR) était arrivé jeudi sur la rive droite du fleuve Niger, dans un village en face de Niafunké. Il était arrivé à moto, les villageois l'ont dissuadé de traverser le fleuve" ce qu'il n'a pas écouté, a expliqué un témoin joint dans cette ville par l'AFP depuis Bamako.

"Il a pris une pirogue. A Nianfunké, il a été interpellé par la police islamique" d'Ansar Dine, "il a été conduit dans leurs locaux jusqu'à tard dans la nuit de jeudi à vendredi. Il a ensuite été relâché", a dit ce témoin, un enseignant. Un journaliste habitant la ville a indiqué qu'il avait été évacué vers Mopti (centre), capitale de la région du même nom plus au sud. Selon Sahara Medias, l'Espagnol "a été momentanément arrêté" vers Niafunké "puis relâché par Ansar Dine" vendredi. Ce groupe a "ramené l'Espagnol à Mopti (centre) pour le relâcher". "Nous avons pris cette initiative pour protéger l'Espagnol et pour justement lui éviter un éventuel enlèvement", a dit un responsable d'Ansar Dine qu'il a cité.

Les contacts ne seraient pas rompus entre le Mujao et Alger

Un média étranger avait fait état samedi matin de l'enlèvement de l'Espagnol par un autre groupe islamiste armé présent dans la région, le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao). D'après diverses sources concordantes, Niafunké est une ville contrôlée par Ansar Dine. Ce groupe et le Mujao, alliés à Al-Qaïda au Maghreb islamique, ont pris ensemble, avec d'autres mouvements armés, le contrôle du nord du Mali il y a plus de cinq mois. Les islamistes prônent l'instauration de la charia (loi islamique) et ont commis plusieurs brutalités en son nom.

Le Mujao a revendiqué le rapt, le 5 avril 2012, du consul d'Algérie et six membres de sa mission à Gao (nord-est du Mali). Trois otages ont, depuis, été libérés. Le Mujao a annoncé avoir exécuté le vice-consul le 1er septembre, après expiration d'un ultimatum fixé pour la libération de jihadistes en Algérie, ce qui porterait à trois le nombre d'otage algériens entre ses mains. Alger a affirmé ne disposer d'aucune information après cette annonce et indiqué que "les contacts ne sont pas rompus" avec les ravisseurs.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Moussa Mara : 'Il n'y aura pas de prime à l'impunité' au Mali

Moussa Mara : "Il n'y aura pas de prime à l'impunité" au Mali

Les priorités du Premier ministre malien, Moussa Mara ? La réforme territoriale, la reprise de l'aide du FMI et les négociations avec les groupes armés. Un domaine où il joue la carte de [...]

Mali : Casques bleus tchadiens excédés

Le 18 septembre, cinq Casques bleus tchadiens de la Minusma ont été tués au passage de leur véhicule sur un engin explosif dans les environs d'Aguelhok. C'est la troisième attaque[...]

Hajj : l'Afrique de l'Ouest dans les starting-blocks

Quelques semaines avant le début du hajj, l'Afrique de l'Ouest est parée pour ce grand pélerinage.[...]

Mali : grand nettoyage à Bamako

Pour revenir dans les bonnes grâces du FMI après plusieurs impairs difficilement justifiables, le Mali met les bouchées doubles pour sanctionner les fonctionnaires indélicats.[...]

Nouvelle ère pour Finagestion

 Rebaptisé Eranove, l'ex-Finagestion, holding de tête des compagnies d'électricité et d'eau en Côte d'Ivoire et au Sénégal ne veut plus être perçu comme un[...]

Terrorisme au Mali : identification de Meherig Djafar, le coup de pouce d'Interpol

La récente identification au Mali du jihadiste algérien Meherig Djafar démontre l'importance de la technologie dans la lutte contre le terrorisme.[...]

À Bamako, plusieurs milliers de manifestants disent non à la partition du Mali

Entre deux et trois milles personnes ont défilé jeudi à Bamako pour dénoncer toute velléité de partition du Mali.[...]

Christian Josz (FMI) : "Notre mission au Mali a été un grand succès"

Du 12 au 25 septembre, une mission du Fonds monétaire international a séjourné à Bamako pour faire la lumière sur un marché de 69 milliards de F CFA passé de gré à[...]

Mali - Ousmane Diarra : "Les jihadistes instrumentalisent la pureté de l'enfant"

Dans son troisième roman, La Route des clameurs, le conteur malien revient sur la terreur qui s'est abattue sur son pays. Et dissèque comment la folie s'est emparée des hommes.[...]

Suspense et morosité

L'enthousiasme qui avait saisi les acteurs économiques maliens après le sommet de Bruxelles, en mai 2013, au cours duquel une aide internationale de 4 milliards de dollars (3,25 milliards[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers